Ferrari va courir à Melbourne pour "donner le sourire aux gens"

La Scuderia Ferrari aborde le début de saison 2020 avec en premier lieu une pensée forte liée au contexte mondial, en raison de l'épidémie de COVID-19.

Ferrari va courir à Melbourne pour "donner le sourire aux gens"

À l'heure où l'épidémie mondiale de coronavirus bouleverse de nombreux événements sportifs internationaux, il semble aujourd'hui vraisemblable que le Grand Prix d'Australie se déroule de manière tout à fait normale. Les dernières informations en provenance de Melbourne, ce lundi, sont allées dans ce sens, et les obstacles qui pourraient se dresser d'ici le week-end prochain sont de moins en moins nombreux. S'il convient de rester prudent, le plateau se prépare donc à ouvrir la saison 2020 en temps et en heure, après avoir limé le bitume de Barcelone le mois dernier à l'occasion des essais hivernaux. 

Lire aussi :

Néanmoins, les préparatifs déjà intenses avant un nouveau championnat n'ont pas été de tout repos, notamment pour les écuries basées en Italie comme Ferrari. Alors qu'une partie du nord du pays a été placée en quarantaine dimanche, la Scuderia a pu voyager vers l'Albert Park et n'a pas été affectée par les nombreuses restrictions avec lesquelles il faut composer. Pour les acteurs de la F1, un sentiment paradoxal tend à émerger, comme le confiait hier Cyril Abiteboul en évoquant son embarras "à se balader autour de cette planète" dans un tel contexte mais en insistant également sur le fait de "trouver l’équilibre entre la bonne réaction mais également le spectacle" qui doit continuer.

Ce sentiment, on le retrouve logiquement dans les rangs de Ferrari à quelques jours du rendez-vous de Melbourne, et Mattia Binotto a tenu à le souligner fortement. "Dans une période difficile pour l'Italie et pour le monde entier, alors que nous sommes un sport international, il est de notre devoir d'essayer de donner le sourire aux gens qui se préparent à regarder le premier Grand Prix de la saison avec le même sens que nous de l'anticipation", estime le directeur de Ferrari. 

Aujourd'hui, il est difficile de s'avancer pour savoir comment se déroulera réellement le calendrier 2020, alors que le Grand Prix de Chine est d'ores et déjà reporté et que le Grand Prix de Bahreïn demeure maintenu mais à huis clos. Pour Ferrari, il s'agit d'aborder le défi d'une année riche en attentes mais où l'humilité règne après une intersaison qui laisse planer des incertitudes. 

"Après un long hiver passé à travailler pour construire et développer notre voiture, le temps est venu d'avoir une première indication de notre niveau de performance et de l'efficacité des améliorations que nous avons introduites ces derniers mois", précise Mattia Binotto. "Nous savons que l'adversité est forte, mais nous savons également que c'est le début d'une longue saison, durant laquelle le rythme de développement, la fiabilité et notre efficacité opérationnelle seront la clé. Nous nous préparons à relever tous ces défis avec une équipe unie, consciente des progrès nécessaires et fière du soutien de nos fans à travers le monde."

partages
commentaires
Honda pense avoir résolu ses faiblesses au départ

Article précédent

Honda pense avoir résolu ses faiblesses au départ

Article suivant

Pirelli ne compte pas utiliser son pneu prototype à Zandvoort

Pirelli ne compte pas utiliser son pneu prototype à Zandvoort
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Lieu Melbourne Grand Prix Circuit
Pilotes Sebastian Vettel , Charles Leclerc
Équipes Ferrari
Auteur Basile Davoine
L'ascension éclair de Yuki Tsunoda racontée par ceux qui l'ont épaulé Prime

L'ascension éclair de Yuki Tsunoda racontée par ceux qui l'ont épaulé

Yuki Tsunoda impressionne pour sa première saison F1, comme il l'a fait durant ses brefs passages en F3 puis en F2. Motorsport.com a interrogé le principal intéressé et ceux qui l'ont entouré, afin de comprendre ce qui le rend si spécial...

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1" Prime

Alonso : "Je suis content de tout ce que je vois en F1"

Lors d'une table ronde en petit comité en marge du Grand Prix du Portugal, Fernando Alonso a évoqué son retour en Formule 1, l'avenir de la catégorie reine et son évolution depuis ses débuts en 2001, entre autres. Entretien.

Formule 1
6 mai 2021
Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1 Prime

Pourquoi McLaren souhaite changer la façon de voter en F1

La semaine dernière, Zak Brown, PDG de McLaren, a écrit une lettre ouverte dans laquelle il expose en détail ses idées sur la direction que prend la Formule 1.

Formule 1
5 mai 2021
Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup Prime

Les subtiles évolutions qui maintiennent Red Bull dans le coup

Au Portugal, Red Bull n’a pas été à la hauteur de Mercedes. Pourtant, le résultat du Grand Prix ne reflète pas le potentiel de l’écurie. Avec de nouvelles évolutions apportées, Red Bull affiche de belles promesses pour le reste d’une saison qui s’annonce bien plus indécise que les précédentes.

Formule 1
4 mai 2021
Les notes du Grand Prix du Portugal 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Lewis Hamilton s'est imposé pour la deuxième fois de la saison 2021. Après le Grand Prix du Portugal, troisième manche du championnat, voici les notes attribuées aux pilotes.

Formule 1
3 mai 2021
Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão Prime

Les données qui laissent Red Bull et Mercedes dans le doute à Portimão

Lewis Hamilton a terminé en tête de la cruciale séance d'EL2 ce vendredi au Portugal, mais l'équipe Mercedes n'est pas certaine d'avoir l'avantage sur Red Bull. Les températures fraîches et le vent, combinés à la surface glissante du circuit de l'Algarve, offrent aux pilotes des conditions difficiles en termes de réglages et de chauffe des gommes, et tout reste à jouer.

Formule 1
1 mai 2021
Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint Prime

Les problèmes que la F1 devra affronter avec ses Qualifications Sprint

Annoncées en début de semaine, les Qualifications Sprint, qui seront organisées lors de trois Grands Prix en 2021, ont reçu un accueil mitigé, entre excitation et scepticisme. Mais avant de savoir quel camp aura raison, la Formule 1 doit établir ses critères de réussite pour justifier la mise en place de ce format de manière plus permanente.

Formule 1
29 avr. 2021
Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras Prime

Le crash à un million d'euros qui met Mercedes dans l'embarras

Après un GP d'Émilie-Romagne en demi-teinte pour Mercedes, la principale frustration de Toto Wolff, directeur d'équipe, concerne l'accident de Valtteri Bottas et George Russell.

Formule 1
25 avr. 2021