Formule 1 GP de Miami

La FIA interdit les montres et pourrait distribuer de grosses amendes

Après s'être attaquée aux bijoux des pilotes, la FIA a décidé d'interdire également le port de montres au volant. Les pilotes pourraient risquer une amende de 250 000 euros.

Jewellery of Lewis Hamilton, Mercedes-AMG

Photo de: Steve Etherington / Motorsport Images

Dans le cadre des mesures de sécurité prises par la FIA pour garantir la sécurité des pilotes en cas d'accident et d'incendie, ces derniers ont reçu l'ordre de retirer tous leurs bijoux avant de prendre le volant à compter du Grand Prix de Miami, ce qui a suscité de vives réactions. Et la FIA décidé de rajouter une ligne sur sa liste d'interdictions ce samedi en précisant que les montres devaient également disparaitre. "Dans l'intérêt de la sécurité, les montres seront considérées comme des bijoux", a-t-on pu lire sur une note de Niels Wittich, le directeur de course.

Pour l'heure, aucun document officiel sur les sanctions infligées aux pilotes qui continueront de porter des bijoux n'a été publié, mais certaines voix dans le paddock laissent entendre que les commissaires appliqueront des punitions de plus en plus importantes. Ainsi, il est suggéré qu'une première infraction serait punie par une amende de 50 000 euros, tandis qu'un récidiviste pourrait encourir une amende de 250 000 euros. Potentiellement, une troisième faute entrainerait le retrait de points au championnat.

La menace d'une sanction aussi dure est l'une des raisons pour lesquelles Kevin Magnussen s'est assuré de se conformer aux règles en retirant son alliance. Bien que le pilote Haas, marié en 2019, comprenne les raisons motivant la décision de la FIA, il affirme que le fait de forcer les pilotes à retirer des objets symboliques, tels qu'une alliance, le met mal à l'aise.

"Je ne veux pas payer l'amende de 250 000 euros", lance-t-il. "Je comprends ce que dit [la FIA] mais c'est une alliance sur un doigt. J'accepte d'être un peu plus brûlé sur mon doigt pour pouvoir rouler avec mon alliance. Et si quelque chose devait arriver, quelque chose de grave, je voudrais porter mon alliance. Je me sens mal de l'enlever. Avec quelque chose comme ça, comme l'alliance, [j'aimerais] qu'on nous laisse prendre cette responsabilité. Il doit y avoir une manière de supprimer la responsabilité [de la FIA]."

À noter que Lewis Hamilton bénéficie d'une exemption de deux courses accordée par la FIA puisque certains de ses bijoux ne peuvent pas être retirés facilement.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent "Extrêmement déçu" : Pérez prédit une course morne à Miami
Article suivant L'accident de Bottas a endommagé un turbo neuf

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France