Formule 1 GP d'Espagne

Hamilton demande aux fans de F1 de ne pas répandre de "négativité"

Lewis Hamilton a demandé à ses supporters de ne pas faire preuve de "négativité" suite à des allégations de favoritisme de la part de Mercedes envers son équipier George Russell.

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 Team

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 Team

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Alors que Lewis Hamilton a annoncé son départ pour Ferrari à l'issue de la saison 2024, ses résultats comparés à ceux de son équipier George Russell ont été surveillés de près depuis, surtout que le jeune Britannique a dominé le septuple Champion du monde à sept reprises en qualifications.

Russell devance également Hamilton de 14 points au classement des pilotes, et il a également signé la pole position au Canada – la seule de Mercedes cette saison jusqu'ici –, après que Hamilton a signé le meilleur temps des EL3.

Hamilton a également attiré l'attention sur la dynamique au sein de l'écurie Mercedes lorsqu'il a déclaré, lors du Grand Prix de Monaco que "la performance n'est pas là dans ma voiture, pour une raison ou une autre", alors qu'il s'était qualifié deux rangs derrière Russell dans les rues de la Principauté.

Lors de cette même épreuve, l'attention était également portée sur le fait que George Russell disposait d'une nouvelle évolution d'aileron avant, amenant un gain de performance significatif sur la W15, Hamilton déclarant alors qu'il avait "prévu qu'il serait difficile de battre George en qualifications car il dispose [du nouvel aileron]."

Dans la même interview, accordée à Sky Sports F1, Hamilton avait alors ajouté qu'il ne prévoyait pas "d'être devant George en qualifications cette année", ajoutant la formule "nous verrons" lorsqu'il lui a été demandé de préciser ce commentaire.

En ce qui concerne l'attribution du nouvel aileron avant, Motorsport.com croit savoir que Hamilton s'était vu offrir la possibilité d'utiliser le nouvel aileron, mais qu'il a choisi de ne pas le faire car il estimait qu'un accident en qualifications était trop risqué dans ces circonstances.

En effet, Mercedes ne disposait que d'un seul exemplaire du nouvel aileron à l'époque, et le risque de l'endommager de la part de l'un ou l'autre pilote aurait impliqué qu'ils auraient dû revenir à une spécification d'aileron plus ancienne, et partir de la voie des stands à Monaco, où les dépassements sont pratiquement impossibles avec les F1 modernes.

Les fortunes diverses des pilotes Mercedes lors de la manche suivante au Canada ont ensuite donné lieu à de nombreuses spéculations sur les réseaux sociaux, selon lesquelles l'équipe aurait fait preuve de favoritisme à l'égard de Russell.

Avant le Grand Prix d'Espagne de ce week-end, les journalistes ont demandé à Hamilton s'il avait quelque chose à dire à ses fans à ce sujet. "Oui, je pense qu'ils savent que nous sommes... Si vous regardez les années, nous avons toujours été une équipe forte. Nous avons toujours travaillé très dur ensemble", a répondu Hamilton.

"Je pense qu'il est facile d'être dans l'émotion. J'ai même fait des commentaires lors de la dernière course, par exemple, à propos de mes performances. Je pense que nous avons besoin de soutien, pas de négativité. Je n'étais pas vraiment conscient que George était la cible d'une telle négativité."

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 Team, George Russell, Mercedes-AMG F1 Team

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 Team, George Russell, Mercedes-AMG F1 Team

Photo de: Sam Bloxham / Motorsport Images

"George ne fait rien d'autre que de donner le meilleur de lui-même chaque week-end et il se développe avec l'équipe. On ne peut donc pas lui reprocher quoi que ce soit. Bien sûr, on peut toujours améliorer certaines choses au sein de l'équipe. Et cela passe par la conversation, par la communication. Et c'est quelque chose sur lequel nous travaillons constamment.

"Mais nous sommes tous dans le même bateau. Nous travaillons tous dur ensemble. Nous voulons tous finir en beauté et je pense que nous le devons à notre relation à long terme."

Interrogé sur la situation et les commentaires d'Hamilton le défendant, Russell, qui s'exprimait aux côtés de son coéquipier dans l'hospitalité Mercedes dans le paddock de Barcelone, a déclaré : "Personnellement, je ne regarde pas Instagram ou Twitter pour être honnête. Je contrôle toujours en quelque sorte mes propres comptes, donc ce que fait mon équipe et tout le contenu qui est diffusé passe par moi, tout est de mon ressort."

"Mais je pense que les réseaux sociaux sont une arme à double tranchant. Il y a tellement de choses amusantes que l'on voit sur les réseaux sociaux et cela permet de se tenir au courant de beaucoup de choses, mais d'un autre côté, ce n'est pas seulement moi, mais tous ceux qui sont sous les feux de la rampe, il semble qu'il y ait de la négativité à leur égard."

"Et comme Lewis l'a dit, on a envie de sentir du soutien, et ne pas donner de la négativité aux autres. Il n'y a pas d'autres raisons pour lesquelles je n'ai pas vu ou entendu parler de cela [en lisant les commentaires en ligne]. Bien sûr, ce n'est jamais agréable d'entendre ce genre de choses, mais c'est malheureusement le monde dans lequel nous vivons actuellement. Et c'est ce à quoi est confrontée toute personne qui se trouve exposée publiquement."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent La Super Licence à 17 ans finalement dans l'intérêt de Red Bull ?
Article suivant EL2 - Hamilton en tête d'un trio très resserré, Gasly 4e

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France