Mercedes veut "brutaliser" la W15 pour rester aux avant-postes

James Allison, directeur technique de Mercedes, dépeint la volonté de l'équipe de se "brutaliser" la W15 pour la maintenir aux avant-postes et la rendre toujours plus "amicale" avec les pilotes.

Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15, Nico Hulkenberg, Haas VF-24

Mercedes a connu un Grand Prix du Canada bien plus réussi que son début de saison. Avec une pole position, une troisième et une quatrième place pour George Russell et Lewis Hamilton, ainsi qu'un meilleur tour en course, l'écurie allemande a inscrit son plus gros total de points avec 28 unités.

Le bon rythme des W15 a notamment été aidé par le récent resurfaçage du circuit de Montréal, qui a fourni une bonne base de travail à l'équipe pour régler correctement la voiture. James Allison, directeur technique de Mercedes, est toutefois convaincu que le pas en avant effectué au Canada pourra être réitéré. Il décrit également une stratégie de l'équipe pour "brutaliser" les Flèches d'argent afin qu'elle retrouvent les avant-postes sans tarder.

À Barcelone, il est plus probable que nous soyons compétitifs, mais pas aux avant-postes.

"Les changements que nous avons apportés font de cette monoplace une meilleure voiture et ce sera le cas sur tous les circuits où nous irons", a expliqué l'ingénieur britannique. "Les caractéristiques de Montréal donnent l'impression que la voiture est un peu plus rapide que ce que nous pourrons contrôler lors des prochaines courses. À Barcelone, je pense qu'il est plus probable que nous soyons compétitifs, mais pas aux avant-postes, car les prochains circuits seront un peu plus difficiles pour la voiture. L'asphalte est chaud et les virages sont rapides."

"Cependant, je sais aussi ce qui nous attend. Je sais ce que nous prévoyons pour améliorer la voiture. Notre but est de faire en sorte que ces améliorations arrivent à un rythme que les autres ne peuvent pas suivre et, ce faisant, de brutaliser notre voiture pour qu'elle soit en tête grâce aux efforts déployés par tout le monde, afin que la monoplace puisse réaliser ce qu'elle a réalisée à Montréal, voire mieux, sur n'importe quel circuit que nous rencontrerons à l'avenir."

George Russell devant Lando Norris à Montréal.

George Russell devant Lando Norris à Montréal.

Photo de: Zak Mauger / Motorsport Images

Le problème principal des monoplaces développées par Mercedes depuis l'introduction de la réglementation sur l'effet de sol en 2022, est que celles-ci disposent d'une fenêtre de performances optimales trop étroite. Toutefois, Allison pense ce problème quasiment résolu.

"Je pense que nous avons considérablement élargi [la fenêtre de performance]", a-t-il insisté. "Il nous reste encore beaucoup à faire, et nous le saurons avec certitude lorsque nous nous rendrons sur le prochain circuit, à savoir Barcelone, car les virages y sont vraiment très variées. La piste est également beaucoup plus chaude, et ce sera donc un test assez corsé pour notre voiture."

L'un des éléments majeurs de ce regain de forme a été l'introduction de certaines évolutions sur la W15, dont un nouvel aileron avant avec un design bien plus conventionnel que celui présenté en début de saison. Interrogé sur le succès de cette amélioration, Allison a répondu : "Je dirais que oui [il fonctionne]. Nous avions une idée de son comportement, car nous l'avions utilisé lors de la course précédente à Monaco, seulement avec George. Nous en avions deux à Montréal et nous nous attendions à ce qu'il fonctionne bien."

"Nous nous attendions à ce qu'il soit un peu plus performant au Canada qu'à Monaco, car le circuit du Canada, bien qu'inhabituel, est plus normal que celui de Monaco. [L'aileron] a été plus performant, il a rendu la voiture facile à conduire, bien équilibrée, et il l'a rendu plus amicale à la place de quelque chose contre laquelle les pilotes doivent se battre ; ce qui a été problématique pour nous en début de saison."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Le patron d'Aston Martin appelle à juger moins vite les écuries
Article suivant Bottas : "Ce n'est pas sorcier" d'améliorer la Stake F1

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France