Formule 1 GP d'Espagne

Mercedes poursuit son évolution avec un nouveau plancher à Barcelone

Après avoir décroché son meilleur résultat de la saison à Montréal, Mercedes souhaite continuer sur cette lancée et annonce l'introduction d'un nouveau plancher au Grand Prix d'Espagne de Formule 1, la semaine prochaine.

George Russell, Mercedes F1 W15

Petit à petit, Mercedes se réinvite dans le groupe des écuries de pointe. Depuis la dernière course de 2023 à Abu Dhabi, aucune Flèche d'argent n'était plus apparue sur un podium. Il aura finalement fallu attendre neuf Grands Prix en 2024 pour voir enfin l'une des deux monoplaces s'inviter dans le top 3, grâce à la troisième place de George Russell.

Mercedes a de surcroît signé sa première pole position de l'année, avec Russell toujours, alors que Lewis Hamilton a terminé la course dans le sillage de son équipier, à la quatrième place, tout en signant aussi le meilleur tour en course. Voilà qui a permis à l'écurie de réaliser son meilleur week-end de la saison jusqu'ici, en inscrivant un total de 28 points au Canada.

Pourtant, les deux pilotes ne cachaient pas leur déception à l'arrivée, conscients qu'ils auraient pu décrocher des résultats meilleurs encore. Russell, en ayant évolué en tête lors des premiers tours avant de descendre dans le classement, estimait avoir manqué l'opportunité de repartir avec la victoire. Le rythme de la W15 a bel et bien été le meilleur sur le circuit Gilles-Villeneuve et les deux voitures ont dominé le week-end, des essais jusqu'aux qualifications. Toutefois, c'est Max Verstappen qui a passé la ligne d'arrivée le premier sur la Red Bull, suivi par Lando Norris sur la McLaren, avant Russell et Hamilton.

"Je pense que lorsque vous terminez troisième et quatrième, de là où nous venons, c'est un résultat positif", commente Toto Wolff, directeur de l'écurie Mercedes. "Trois et quatre, c'est beaucoup mieux que ce que nous avions fait lors des dernières courses. C'est donc une bonne chose."

"Mais je pense que les deux pilotes ont vu qu'il y avait plus à faire, car nous aurions pu gagner une ou deux positions, et c'est pourquoi il y a une sorte de sentiment négatif qui prévaut. Mais si vous leur aviez donné la troisième et la quatrième place avant le week-end, ils les auraient probablement prises."

Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15

Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

Interrogé après la course au sujet d'une possible victoire de Mercedes au Canada, Wolff a répondu y avoir songé "quelques minutes" mais qu'en réalité, elle n'était "probablement pas" réalisable selon lui. Quoi qu'il en soit, le rythme affiché et, finalement, les sentiments négatifs face à la victoire envolée sont, pour l'Autrichien, un signe du long chemin parcouru par l'équipe.

Car Mercedes confirme avec cette performance générale la courbe de progression amorcée depuis quelques Grands Prix, à la faveur de plusieurs évolutions apparues, surtout depuis Imola, et qui portent indéniablement leurs fruits.

Un package d'évolutions introduit par Mercedes à Monaco, composé notamment d'un nouvel aileron avant, semble avoir arrangé l'équilibre de la voiture. L'amélioration du comportement de celle-ci en course, qui se traduit par de bons résultats en piste, indiquerait que l'équipe basée à Brackley aurait enfin percé les secrets de sa monoplace.

Lire aussi :

Les plans de développement de Mercedes ne s'arrêtent pas là, en effet. À Barcelone, lors du Grand Prix d'Espagne qui aura lieu la semaine prochaine, l'écurie introduira également un nouveau plancher. Toto Wolff sent que Mercedes a réalisé un pas en avant dans la bonne direction après les désillusions des années précédentes, et souhaite continuer sur cette dynamique.

"Je pense que depuis Imola, nous avons pris les bonnes décisions et nous avons intégré à la voiture des éléments qui fonctionnent, ce que nous avions du mal à faire ces deux dernières années", se félicite Wolff. "Aujourd'hui, nous semblons gagner en performance tous les week-ends et nous avons de nouvelles choses à venir, de nouvelles pièces à Barcelone qui devraient nous aider. J'espère donc que nous pourrons continuer sur cette lancée."

 

Toto Wolff, directeur de l'écurie Mercedes, se félicite des progrès réalisés lors des derniers Grands Prix.

Toto Wolff, directeur de l'écurie Mercedes, se félicite des progrès réalisés lors des derniers Grands Prix.

Photo de: Sam Bloxham / Motorsport Images

Alors que les progrès réalisés par Mercedes se sont surtout concentrés sur un nouveau concept d'aileron avant, Wolff affirme que les améliorations apportées ne s'arrêtent pas à ce qui est visible sur la voiture. Selon lui, le développement a été facilité par une meilleure compréhension des structures d'écoulement de l'air.

"Parfois, lorsque vous apportez une pièce très visible comme une carrosserie ou un aileron avant, c'est de ça que l'on va parler s'il y a un changement dans la performance", ajoute Wolff. "Mais la vérité est que nous avons apporté au cours des trois dernières courses un grand nombre de nouvelles pièces, visibles et invisibles, qui ont [toutes] contribué à améliorer les performances de quelques millisecondes. Je pense que c'est là que ces gains de performance marginaux ont un effet positif. C'était un énorme effort de la part de l'usine, donc je pense que la roue commence à tourner."

Ne pas se laisser emporter

Si Mercedes avait terminé l'année 2023 à la deuxième place du classement constructeurs, l'équipe de la marque à l'étoile a connu un début d'exercice 2023 plus compliqué. Encore distancée par Red Bull, et dominée depuis l'ouverture de la saison par McLaren et Ferrari, elle n'a pas ménagé ses efforts pour se remettre en selle, et c'est bien un travail de fourmi sur les W15 qui a amené les progrès visibles aujourd'hui.

Malgré tout, Toto Wolff ne veut pas s'emballer : "Je suis toujours un peu inquiet lorsque l'on se laisse emporter par l'idée que tout semble se mettre en place. C'est un sport difficile, et nous avons une courbe positive depuis les trois dernières courses, et tout semble avoir plus de sens. Mais le chronomètre nous le dira."

Je ne pense pas que nous soyons encore tout à fait en mesure de gagner. Mais c'est un pas de plus.

"Je ne pense pas que nous soyons encore tout à fait en mesure de gagner", ajoute le patron de l'écurie Mercedes. "Mais c'est un pas de plus. J'espère que les prochaines courses se dérouleront sur un circuit où il sera possible de dépasser. Cela devrait être passionnant."

Le dirigeant autrichien se tourne désormais vers le prochain Grand Prix, à Barcelone, où il espère que le nouveau lot d'évolutions attendues permettra à Mercedes de franchir un palier supplémentaire.

"Vous savez, parfois quand les choses fonctionnent, interagissent bien les unes avec les autres, la structure globale du flux devient plus efficace, vous êtes en mesure d'optimiser les bonnes hauteurs et, petit à petit, nous avons trouvé que nous avons ajouté plus de performance", ajoute-t-il. "Nous avons donc fait un pas de plus [avec les évolutions attendues] à Barcelone et nous espérons le voir sur le chronomètre."

Propos recueillis par Jon Noble

Lire aussi :

Les plus belles photos du GP du Canada

Lando Norris, McLaren MCL38
Détail du circuit sur la ligne d'arrivée
Daniel Ricciardo, Visa Cash App RB F1 Team
Kevin Magnussen, Haas VF-24, sur la grille de départ
Oscar Piastri, McLaren MCL38, sur la grille de départ
Charles Leclerc, Ferrari SF-24, Yuki Tsunoda, RB F1 Team VCARB 01
Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15, lors d'un tour de reconnaissance
George Russell, Mercedes F1 W15
George Russell, Mercedes F1 W15, Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, Lando Norris, McLaren MCL38, Oscar Piastri, McLaren MCL38, le reste du peloton au départ.
Nico Hulkenberg, Haas VF-24
Sergio Perez, Red Bull Racing RB20 entre en collision avec Pierre Gasly, Alpine A524
Pierre Gasly, Alpine A524, part en tête-à-queue devant Sergio Perez, Red Bull Racing RB20, Esteban Ocon, Alpine A524, au départ.
Sergio Perez, Red Bull Racing RB20, Pierre Gasly, Alpine A524
Kevin Magnussen, Haas VF-24 Carlos Sainz, Ferrari SF-24
Fernando Alonso, Aston Martin AMR24, Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15
Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15
George Russell, Mercedes F1 W15 Max Verstappen, Red Bull Racing RB20
Oscar Piastri, McLaren MCL38
Yuki Tsunoda, RB F1 Team VCARB 01, aux prises avec Nico Hulkenberg, Haas VF-24
Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15
Max Verstappen, Red Bull Racing RB20
Charles Leclerc, Ferrari SF-24
Kevin Magnussen, Haas VF-24, dépasse Lance Stroll, Aston Martin AMR24
George Russell, Mercedes F1 W15, Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, Lando Norris, McLaren MCL38, Oscar Piastri, McLaren MCL38, le reste du peloton.
Alex Albon, Williams FW46, Kevin Magnussen, Haas VF-24, Logan Sargeant, Williams FW46
George Russell, Mercedes F1 W15 Max Verstappen, Red Bull Racing RB20
Fernando Alonso, Aston Martin AMR24, Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15
George Russell, Mercedes F1 W15
Kevin Magnussen, Haas VF-24, Esteban Ocon, Alpine A524, Sergio Perez, Red Bull Racing RB20
Charles Leclerc, Ferrari SF-24, Yuki Tsunoda, RB F1 Team VCARB 01, Alex Albon, Williams FW46
Fernando Alonso, Aston Martin AMR24, Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15
George Russell, Mercedes F1 W15, Max Verstappen, Red Bull Racing RB20
George Russell, Mercedes F1 W15, Max Verstappen, Red Bull Racing RB20
Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, Lando Norris, McLaren MCL38
Charles Leclerc, Ferrari SF-24, Alex Albon, Williams FW46, Yuki Tsunoda, RB F1 Team VCARB 01
Yuki Tsunoda, RB F1 Team VCARB 01, Charles Leclerc, Ferrari SF-24
George Russell, Mercedes F1 W15
Yuki Tsunoda, RB F1 Team VCARB 01, dépasse Logan Sargeant, Williams FW46, qui part en tête-à-queue.
George Russell, Mercedes F1 W15
Les commissaires dégagent la voiture de Logan Sargeant, Williams FW46, au passage d'Esteban Ocon, Alpine A524.
Valtteri Bottas, Stake F1 Team Kick Sauber C44
Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, George Russell, Mercedes F1 W15, Lando Norris, McLaren MCL38
George Russell, Mercedes F1 W15
Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, George Russell, Mercedes F1 W15
Fernando Alonso, Aston Martin AMR24, lutte avec Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15
L'équipe McLaren fait un arrêt au stand pour Lando Norris, McLaren MCL38.
L'Aston Martin Vantage Safety Car Max Verstappen, Red Bull Racing RB20
Max Verstappen, Red Bull Racing RB20
Fernando Alonso, Aston Martin AMR24
Les voitures de George Russell, Mercedes F1 W15, 3e position, Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, 1re position, Lando Norris, McLaren MCL38, 2e position, au Parc Ferme.
Lando Norris, McLaren F1 Team, 2ème position, fête avec ses coéquipiers au Parc Ferme
George Russell, Mercedes-AMG F1 Team, 3e position, monte sur le podium
Lando Norris, McLaren F1 Team, 2e position, pulvérise du champagne sur le podium
Lando Norris, McLaren F1 Team, 2e position, Max Verstappen, Red Bull Racing, 1re position, le délégué du trophée Red Bull et George Russell, Mercedes-AMG F1 Team, 3e position, sur le podium.
Max Verstappen, Red Bull Racing, 1ère position, célèbre sur le podium
Max Verstappen, Red Bull Racing, 1ère position, célèbre avec son équipe à l'arrivée au Parc Ferme.
Lando Norris, McLaren F1 Team, 2e position, soulève son trophée
Max Verstappen, Red Bull Racing, 1ère position, fête son arrivée au Parc Ferme
58

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Le souvenir de Bianchi accompagne Marciello jusqu'au Mans
Article suivant Alonso "très confiant" pour la suite de saison d'Aston Martin

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France