Formule 1 GP du Canada

Horner : McLaren a gâché ses chances de victoire au Canada

Le patron de Red Bull, Christian Horner, estime que McLaren a laisser filer la victoire au Grand Prix du Canada en attendant un tour de trop avec Lando Norris avant de passer aux pneus slicks, ce qui a profité à Max Verstappen.

Lando Norris, McLaren MCL38, Max Verstappen, Red Bull Racing RB20

Alors que McLaren avait perdu la tête de la course au profit de Max Verstappen lors du passage au stand pendant la première entrée en piste du Safety Car - intervenu pour la Williams en panne de Logan Sargeant -, Christian Horner ne pense pas que ce soit ce moment qui ait ouvert la porte de la victoire de son équipe au GP du Canada. Le Britannique suggère plutôt que la décision "cruciale" pour l'issue de la course a été prise plus tard par McLaren, lorsque les pilotes ont commencé à passer aux slicks et que Lando Norris a choisi de demeurer en piste plus longtemps que tous les autres.

Les pneus slicks mettant du temps à monter en température, la stratégie portant sur Norris semblait avoir été inspirée puisque ses pneus intermédiaires sont restés plus rapides pendant un certain temps. Néanmoins, sa décision de tenir deux tours supplémentaires n'a pas vraiment fonctionné, même s'il comptait alors 20 secondes d'avance sur Verstappen.

Bien qu'il ait pu sortir des stands légèrement devant le Néerlandais, sa McLaren s'est en effet retrouvée sur le côté mouillé de la piste, ce qui l'a privé de traction, et a permis à son rival, qui roulait lui sur la trajectoire sèche, de le passer sur l'élan. L'Anglais a eu l'impression de laisser filer sa chance, estimant qu'il aurait "dû gagner".

Horner a lui aussi jugé que les choses auraient été différentes si Norris était passé au stand un tour plus tôt, car les pneus de Verstappen n'auraient pas été à la bonne température. "Je pense que nous étions dans une bien meilleure fenêtre lorsque le circuit s'est asséché", a expliqué le patron de l'écurie Red Bull.

Lire aussi :

"Nous avons pu maintenir un écart constant et il s'agissait ensuite d'effectuer le passage au stand au bon moment, parce que le premier secteur était assez humide. Et quand vous sortez de la pitlane, vous perdez énormément de température."

"J'ai donc eu l'impression que nous avions choisi le bon moment pour passer sur le pneu medium. Et alors que Lando a pu capitaliser suffisamment pour atteindre la barre des 20 secondes d'avance, et que cela s'est maintenu dans ces eaux-là, à chaque tour que nous faisions, les pneus devenaient plus chauds et j'ai été surpris qu'ils ne nous aient pas suivis après un tour."

"Ils l'ont laissé en piste pendant deux tours et cela a été une décision cruciale car cela a donné à Max un tour de plus pour générer de la température. Donc quand Lando est passé au stand, il [Verstappen] avait des pneus qui étaient dans une fenêtre [d'exploitation] et il a pu attaquer et creuser un écart de trois secondes dans le premier secteur. Le timing était donc crucial."

The McLaren pit crew do a pit stop on Lando Norris, McLaren MCL38

L'équipe McLaren effectue un arrêt au stand pour Lando Norris.

Photo par : Dom Romney / Motorsport Images

Il était important de choisir avec minutie le moment pour passer aux pneus slicks, et Horner a admis qu'il pensait que l'équipe McLaren était bien partie pour l'emporter, alors que Norris avait affiché un rythme nettement plus élevé sur la piste sèche dans le premier relais.

"Dans le premier relais, nous avions l'air très compétitifs au début de la course, en mettant une grosse pression sur George [Russell] et en prenant sept secondes très rapidement sur les voitures de derrière", a-t-il poursuivi. "Nous étions donc bien préparés pour les conditions plus humides."

"Malheureusement, nous avons ensuite perdu un peu de terrain par rapport à George lorsque le DRS a été activé, ce qui a permis à Lando de revenir alors que la piste s'asséchait. Il semblait que la Mercedes était plus en difficulté, mais nous avions du mal à la dépasser, ce qui a permis à Lando de s'échapper."

"À ce moment-là, McLaren semblait être favori pour remporter la course. Puis les arrêts aux stands ont eu lieu et nous sommes passés à une nouvelle série de gommes intermédiaires. Il y a eu une voiture de sécurité qui a tout neutralisé et les ajustements que nous avons faits nous ont permis de nous placer dans une meilleure position."

VIDÉO - Le résumé du GP du Canada

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Pourquoi Mercedes a refusé le report de la publication du règlement 2026
Article suivant Sainz sur l'intérêt de Williams : "Il n'y a rien de décidé"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France