Hülkenberg : "J'ai envie de courir, mais pas désespérément"

Nico Hülkenberg va de nouveau ranger combinaison et casque en attendant d'être éventuellement rappelé comme joker. Une situation qu'il vit plutôt bien, même si l'envie de F1 s'est ravivée après son intérim chez Aston Martin.

Nico Hulkenberg, Aston Martin AMR22

Appelé à suppléer Sebastian Vettel, touché par le COVID-19, Nico Hülkenberg a débuté la saison 2022 en disputant les deux premiers Grands Prix avec Aston Martin. L'Allemand va désormais retrouver son statut de réserviste, le retour de son compatriote quadruple Champion du monde ayant été confirmé par l'écurie cette semaine pour le prochain rendez-vous, à Melbourne.

Nico Hülkenberg n'est plus titulaire en Formule 1 depuis fin 2019, quand Renault a choisi de ne pas prolonger son contrat et de faire confiance à Esteban Ocon. Souvent cité lorsqu'un baquet se libérait dans certaines équipes, il n'a jamais eu sa chance autrement qu'en qualité de joker de luxe chez Racing Point, écurie devenue ensuite Aston Martin et où il a remplacé plusieurs fois des pilotes touchés par le Covid.

Malgré un temps d'adaptation très réduit et une monoplace pas au niveau, Nico Hülkenberg a fait bonne impression à Bahreïn, où il a devancé Lance Stroll en qualifications, et a vu l'arrivée de la course à Sakhir comme à Djeddah, certes hors des points. Après cette expérience, celui qui estimait il y a quelques mois en avoir terminé avec la discipline reine a donc ravivé la flamme. L'envie est là, mais le réalisme devant la situation aussi.

"Bien sûr que ça me manque de courir", admet-il. "Certains jours plus que d'autres. Je pense que c'est naturel. J'ai envie de courir, mais pas désespérément. Si ce n'est pas le cas, j'en avais plus ou moins mentalement terminé avec ça. Et évidemment, il y a ça maintenant, à cause du Coronavirus, comme c'est arrivé en 2020 et en ce moment, alors qui sait ce qui pourrait se passer cette année ? Mais je crois qu'il est assez compliqué et difficile d'obtenir un volant pour l'avenir. Mais s'il y a une opportunité, appelez-moi."

Lors des deux Grands Prix auxquels il a pris part, Nico Hülkenberg s'est attaché à faire de son mieux au volant d'une Aston Martin AMR22 qui pose de sérieux problèmes à son équipe pour le moment. L'équipe anglaise est d'ailleurs la seule, avec Williams, à ne pas avoir inscrit de points lors des deux premières courses.

"Il y a du travail à faire, nous devons améliorer la voiture dans de nombreux domaines", prévient le pilote allemand. "Il n'y a jamais une seule chose qui ne va pas quand on manque de rythme. Mais vous savez, c'est bien que j'aie réussi à faire deux courses pour l'équipe, pour collecter des données et des informations afin qu'ils puissent travailler pour l'avenir."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent McLaren veut clarifier les liens entre écuries
Article suivant Prost : "Je n'avais pas d'argent et personne ne m'a aidé"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France