Formule 1 GP du Canada

Mercedes abandonne une pièce par crainte d'une réclamation

Redoutant un imbroglio réglementaire qui pourrait provoquer une réclamation à son encontre, Mercedes n'utilisera pas le deuxième renfort de son plancher à Montréal.

George Russell, Mercedes W13

Mercedes a finalement retiré le deuxième étai ajouté à l'arrière de son fond plat à Montréal, redoutant une réclamation de la concurrence. Pourtant, par une Directive Technique publiée avant le Grand Prix du Canada et visant à réduire le marsouinage sur les monoplaces, la FIA avait donné aux écuries l'autorisation d'ajouter un deuxième renfort au niveau du fond plat, alors qu'un premier avait été introduit à la réglementation en début de saison.

Mercedes est la seule écurie à avoir saisi cette opportunité et a testé une solution temporaire sur la W13 de George Russell vendredi, lors des essais libres. Un choix qui a toutefois attiré l'attention d'autres équipes, celles-ci remettant en question le processus utilisé par la FIA pour permettre l'ajout de cet élément.

La FIA peut imposer unilatéralement une modification réglementaire si elle argue qu'il s'agit d'un problème de sécurité, mais le règlement n'a justement pas été modifié sur ce point. La Directive Technique aurait une valeur uniquement consultative et le décalage avec le règlement en vigueur pourrait donc ouvrir la voie à une réclamation.

Le plancher Mercedes avec un et deux renforts.

Le plancher Mercedes avec un et deux renforts.

"En ce qui concerne le processus, c'est une Directive Technique, et les Directives Techniques, comme nous le savons tous, ne sont pas le règlement", a expliqué Otmar Szafnauer, directeur d'Alpine. "Donc il se pourrait très bien que nous ne devions pas utiliser ça en qualifications ni en course. Si des équipes ont mis ces étais, j'imagine qu'elles pourraient faire l'objet d'une vérification et d'une réclamation. C'est à l'encontre du règlement tel qu'il est aujourd'hui. Nous n'en avons pas [chez Alpine]. Et malheureusement, si vous avez un étai supplémentaire, vous pouvez faire rouler la voiture plus bas et avec plus de rigidité, et en tirer un certain avantage."

Le risque d'une polémique a toutefois été écarté rapidement puisque Mercedes a décidé de ne prendre aucun risque sur ce point, choisissant de retirer le deuxième étai pour la suite du week-end canadien. La version testée lors des essais libres n'a d'ailleurs pas permis à l'écurie allemande de faire les progrès escomptés, elle qui est toujours autant en délicatesse avec le marsouinage.

De son côté, la FIA pourrait choisir d'aller plus loin en modifiant explicitement le règlement et en autorisant ainsi formellement la mise en place d'un second renfort pour les écuries qui le souhaitent, d'autant qu'un Conseil Mondial du Sport Automobile aura lieu avant le Grand Prix de Grande-Bretagne, ce qui permettrait de ratifier un tel changement et de clarifier la situation.

Avec Jonathan Noble

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Gasly chez AlphaTauri en 2023 : "C'est confirmé à 100%"
Article suivant Alpine n'exclut pas que Piastri débute en F1 dès 2022

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France