Hülkenberg : "Le chapitre F1 est clos pour moi"

Faute de baquet pour 2022, Nico Hülkenberg a désormais l'intention de tourner franchement la page Formule 1.

Hülkenberg : "Le chapitre F1 est clos pour moi"

Nico Hülkenberg et la Formule 1, c'est vraisemblablement du passé, et c'est le principal intéressé qui le dit. Le pilote allemand, privé de baquet titulaire depuis qu'il n'a pas été conservé par Renault à l'issue de la saison 2019, estime avoir vu ses dernières chances de revenir en catégorie reine s'envoler.

Certes il a eu l'occasion l'an passé de démontrer qu'il pouvait encore rendre de grands services, lorsque Racing Point l'a appelé à la rescousse pour supplanter Sergio Pérez puis Lance Strolll, alors touchés par le COVID-19. Son nom a même un temps circulé pour un volant chez Red Bull Racing avant que celui-ci ne revienne à Pérez.

Encore absent de la grille cette année, Hülkenberg a tenté de trouver un point de chute pour 2022, tout en ayant conservé un pied en F1 puisqu'il est officiellement le pilote réserviste d'Aston Martin. Las, alors qu'il figurait comme un candidat crédible au remplacement de George Russell chez Williams, l'écurie de Grove a choisi Alexander Albon. La dernière chance semble donc passée, la dernière place envisageable, chez Alfa Romeo, n'étant pas une option.

"Si ça ne fonctionne pas maintenant, alors le chapitre Formule 1 est clos pour moi", assure Hülkenberg dans les colonnes de Bild am Sonntag. "Il n'y a pas de discussions avec Alfa Romeo. Après tout, ça aurait été la dernière option pour un baquet titulaire en 2022, puisque tous les autres volants ont été attribués."

Lire aussi :

L'homme au 179 Grands Prix dresse un constat lucide mais sans amertume. "La vie continue", assure-t-il à l'heure de se concentrer désormais vers de possibles opportunités "excitantes dans d'autres championnats". À 34 ans, il se refuse encore à donner des détails sur cette suite à donner à sa carrière mais ne cède pas à l'urgence. "Je ne suis pas dans la précipitation pour prendre une décision", promet-il, précisant vouloir "tout régler" et "voir comment les choses progressent" avant d'en dire plus.

La dernière apparition de Nico Hülkenberg remonte au Grand Prix de l'Eifel l'an dernier sur le Nürburgring, où il avait pris la huitième place. En dix ans de carrière en F1, il a signé une pole position mais n'a jamais obtenu le moindre podium, ce qui constitue d'ailleurs un record compte tenu de son nombre de départs.

Hors de la catégorie reine, il a déjà prouvé il y a quelques années qu'il savait se montrer rapide et fiable, son principal fait d'armes restant sa victoire décrochée aux 24 Heures du Mans pour son unique participation à ce jour, en 2015, avec Nick Tandy et Earl Bamber sous les couleurs de Porsche.

Avec Stefan Ehlen

partages
commentaires
Red Bull veut "limiter la casse" lors des prochains GP

Article précédent

Red Bull veut "limiter la casse" lors des prochains GP

Article suivant

Un bac à gravier fait son apparition au Paul Ricard

Un bac à gravier fait son apparition au Paul Ricard
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021