Formule 1 GP de Monaco

Norris n'a pas peur de la "faiblesse" des McLaren à Monaco

Le vainqueur de Miami ne pense pas que le point faible des McLaren puisse être de nature à empêcher l'écurie britannique de jouer la victoire à Monaco.

Lando Norris, McLaren MCL38
Oscar Piastri, McLaren MCL38
Lando Norris, McLaren MCL38
Max Verstappen, Red Bull Racing RB20
Mercedes W15 détails techniques
Aston Martin AMR24 détails techniques
Détails techniques du McLaren MCL38
Détails techniques de la RB20 de Red Bull Racing
Détails techniques de la RB20 de Red Bull Racing
Détails techniques de la RB20 de Red Bull Racing
Mercedes W15 détails techniques
Mercedes W15 détails techniques
Détail technique de la Ferrari SF-24
Détails techniques du McLaren MCL38
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 Team, signe des autographes à son arrivée dans le paddock.
Lance Stroll, Aston Martin F1 Team
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 Team, arrive au paddock en bateau
Nico Hulkenberg, Haas F1 Team, signe des autographes pour les fans
Détails techniques du Sauber C44
Aston Martin AMR24 détails techniques
Alpine A524 détails techniques
RB F1 Team VCARB 01 détails techniques
RB F1 Team VCARB 01 détails techniques
Lando Norris, McLaren F1 Team
Kevin Magnussen, Haas F1 Team
Toto Wolff, Team Principal et CEO, Mercedes-AMG F1 Team, observe la FP1 depuis l'arrière de la voie des stands.
Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15, sort du garage
Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15
Nico Hulkenberg, Haas VF-24
Oscar Piastri, McLaren MCL38
Lance Stroll, Aston Martin AMR24
Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15
George Russell, Mercedes F1 W15, est récupéré dans la voie des stands.
Daniel Ricciardo, Visa Cash App RB F1 Team
Carlos Sainz, Ferrari SF-24
Arrêt au stand de Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, lors de la FP1
Sergio Perez, Red Bull Racing RB20
Fernando Alonso, Aston Martin AMR24
Charles Leclerc, Ferrari SF-24
Oscar Piastri, McLaren MCL38, sort du garage
Les photographes s'attaquent à Lando Norris, McLaren MCL38
Fernando Alonso, Aston Martin AMR24
Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15
Kika Cerqueira Gomes et Flavy Barla
Charles Leclerc, Ferrari SF-24, aux stands lors de la FP1
Esteban Ocon, Alpine A524
Lando Norris, McLaren MCL38, fait un arrêt au stand pendant la FP1
Charles Leclerc, Ferrari SF-24
Fernando Alonso, Aston Martin AMR24, quitte le garage
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 Team
Pierre Gasly, Alpine A524
Nico Hulkenberg, Haas VF-24
Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15
Lando Norris, McLaren MCL38
Logan Sargeant, Williams FW46
Kevin Magnussen, Haas VF-24
Fernando Alonso, Aston Martin AMR24
Logan Sargeant, Williams FW46
Yuki Tsunoda, RB F1 Team VCARB 01
Max Verstappen, Red Bull Racing RB20
Charles Leclerc, Ferrari SF-24
Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15
Lance Stroll, Aston Martin AMR24
Charles Leclerc, Ferrari SF-24
Lando Norris, McLaren MCL38
Charles Leclerc, Ferrari SF-24
Logan Sargeant, Williams FW46
Yuki Tsunoda, RB F1 Team VCARB 01
Kevin Magnussen, Haas VF-24
Sergio Perez, Red Bull Racing RB20
Oscar Piastri, McLaren MCL38
Daniel Ricciardo, RB F1 Team VCARB 01
Yuki Tsunoda, RB F1 Team VCARB 01
Valtteri Bottas, Stake F1 Team Kick Sauber C44
Lando Norris, McLaren MCL38, quitte les stands
Esteban Ocon, Alpine A524
Logan Sargeant, Williams FW46, avec peinture aérodynamique appliquée
Max Verstappen, Red Bull Racing RB20
Yuki Tsunoda, RB F1 Team VCARB 01, Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15
Sir Jackie Stewart avec Jos Verstappen
George Russell, Mercedes F1 W15
Fernando Alonso, Aston Martin AMR24, dans la voie des stands
Logan Sargeant, Williams FW46
Lando Norris, McLaren MCL38
Un maréchal agite un drapeau vert alors que Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, s'approche.
Charles Leclerc, Ferrari SF-24, Sergio Perez, Red Bull Racing RB20, dans la voie des stands
Daniel Ricciardo, RB F1 Team VCARB 01
Lance Stroll, Aston Martin AMR24
George Russell, Mercedes F1 W15
Oscar Piastri, McLaren MCL38
Nico Hulkenberg, Haas VF-24
Zhou Guanyu, Stake F1 Team Kick Sauber C44
George Russell, Mercedes F1 W15, Max Verstappen, Red Bull Racing RB20
Valtteri Bottas, Stake F1 Team Kick Sauber C44
Oscar Piastri, McLaren MCL38
Lando Norris, McLaren MCL38, dans la voie des stands
Helmut Marko, consultant, Red Bull Racing, Jos Verstappen
Lapin Duracell sur la voiture de Logan Sargeant, Williams FW46
Toto Wolff, directeur de l'équipe et PDG de Mercedes-AMG F1 Team, Mark Webber regardent Yuki Tsunoda, RB F1 Team VCARB 01, passer.
Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, effectue un arrêt au stand lors de la FP1.
Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15
Flavio Briatore visite le paddock
Logan Sargeant, Williams FW46
Zhou Guanyu, Stake F1 Team Kick Sauber C44
Oscar Piastri, McLaren MCL38
Pierre Gasly, Alpine A524
Oscar Piastri, McLaren MCL38
Logan Sargeant, Williams FW46
Charles Leclerc, Ferrari SF-24
Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15
Sergio Perez, Red Bull Racing RB20
Carlos Sainz, Ferrari SF-24
Zhou Guanyu, Stake F1 Team Kick Sauber C44
Fernando Alonso, Aston Martin F1 Team
George Russell, Mercedes F1 W15
115

Devenue rivale numéro un de l'équipe Red Bull après les deux derniers Grands Prix, où Lando Norris s'est imposé au Grand Prix de Miami avant d'échouer à moins d'une seconde du vainqueur Verstappen à Imola, l'écurie McLaren doit encore creuser certaines pistes afin d'optimiser encore davantage les performances de ses monoplaces.

C'est notamment dans les virages lents que la MCL38 pêche par rapport à ses rivales, même si les récentes évolutions apportées aux monoplaces de Woking ont sensiblement gommé ce handicap. "C'est toujours notre plus grande faiblesse", a tout de même expliqué Lando Norris. "Et même si vous regardez le virage 7 à Imola, c'est toujours notre pire virage. La chicane reste l'un de nos pires virages."

Dans ce contexte, on pourrait s'attendre à ce que McLaren aborde le Grand Prix de Monaco avec une certaine crainte. Performants à Miami, puis à Imola, Lando Norris et son équipier Oscar Piastri se préparent-ils à rentrer dans le rang dans les rues de la Principauté ? Le Britannique s'en défend.

Lando Norris.

Lando Norris.

Photo de: Erik Junius

"Je ne pense pas que nous serons mauvais [à Monaco]", estime Norris. "Quand nous disons que c'est notre plus grande faiblesse, nous parlons peut-être d'un demi dixième par moments et ce genre de choses. Mais à Monaco, on est de toute façon réglés que pour les vitesses lentes, rien d'autre. Je pense que c'est là que ça joue un peu plus en notre faveur, mais ce n'est pas aussi farfelu que sur d'autres circuits."

Quoi qu'il en soit, Lando Norris s'attend à ce que son équipe livre une performance de bien meilleur niveau qu'il y a un an à Monaco, où le pilote anglais et son équipier australien, qualifiés respectivement 10e et 11e, n'avaient pu faire mieux que les 9e et 10e places à l'issue de la course. C'était avant que d'importantes évolutions n'arrivent sur les MCL60 à partir du Grand Prix d'Autriche durant l'été, marquant l'amorce du retour au plus haut niveau de la structure britannique.

"L'année dernière n'a pas été notre meilleure année en termes de résultats ici à Monaco", continue Norris. "Nous n'avons pas été mauvais ici par le passé et nous nous sommes nettement améliorés depuis. Nous n'avions pas encore eu notre évolution ici l'année dernière, donc beaucoup de choses se sont améliorées depuis. Nous nous sommes également améliorés sur les vitesses lentes. J'espère que ce sera un bon week-end."

Avec Jonathan Noble

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent EL1 - Les Mercedes au top, Red Bull toujours en difficulté
Article suivant La FIA clarifie les règles de priorité dans la pitlane

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France