Formule 1 GP d'Espagne

"Ne tente rien de stupide au départ" : l'étonnant message d'Ocon à Piastri

Esteban Ocon a expliqué qu'il avait annoncé à Oscar Piastri qu'il le laisserait passer au départ du Grand Prix d'Espagne 2024 de F1.

Oscar Piastri, McLaren MCL38, Esteban Ocon, Alpine A524

Au terme des qualifications du GP d'Espagne, où Alpine avait placé ses deux A524 en Q3 pour la première fois de la saison, Esteban Ocon figurait grâce à la pénalité de Sergio Pérez en huitième place sur la grille, devant Oscar Pastri. L'Australien, en grave manque de confiance tout au long du week-end en Catalogne, a manqué la dernière partie de sa séance, en voyant son premier tour annulé puis en sortant de piste dans sa dernière tentative. Sans aucun temps à son compteur, il a donc été relégué en dixième et dernière place de la Q3, devenue neuvième emplacement sur la grille.

Au départ, le pilote McLaren a pris un meilleur envol qu'Ocon et abordait le premier virage devant lui et sur une meilleure trajectoire, mais avec une partie du peloton de tête qui s'est retrouvée ralentie sur l'extérieur, le Français a réussi à le repasser. Toutefois, Piastri a vite repris l'avantage par l'extérieur dans le virage 3, validant cette fois définitivement la huitième place.

Lire aussi :

Interrogé après la course sur cette place perdue, Ocon a révélé qu'il avait discuté avant l'épreuve avec Piastri en lui indiquant qu'il n'avait aucune intention de lui résister et en lui conseillant donc de ne rien tenter de risqué face à lui.

"Je lui ai dit que j'allais le laisser partir de toute façon ! Parce que, vous savez, il allait être plus rapide que nous pendant toute la course. Je lui ai dit 'ne tente rien de stupide au départ, je vais te laisser passer'. Et oui, ce n'était pas notre combat aujourd'hui. Ce n'était pas avec lui."

Au bout du compte, Piastri a passé une partie de son premier relais intercalé entre les deux Alpine, avec Pierre Gasly devant lui en septième place, avant de prendre la mesure du pilote au numéro 10 grâce au décalage stratégique créé par l'allongement de ce relais en tendres.

Oscar Piastri, McLaren MCL38, Esteban Ocon, Alpine A524, Nico Hulkenberg, Haas VF-24, Sergio Perez, Red Bull Racing RB20

Oscar Piastri (McLaren MCL38), Esteban Ocon (Alpine A524), Nico Hülkenberg (Haas VF-24) et Sergio Pérez (Red Bull Racing RB20).

Photo de: Sam Bloxham / Motorsport Images

Finalement, l'un des adversaires inattendus pour Ocon lors de cette course aura été Pérez lui-même, également en difficulté dans une Red Bull qui a pourtant remporté la course et qui n'est parvenu à venir à bout des deux Alpine que dans le dernier tour : "Je pensais que [notre combat] ne serait pas avec Sergio, mais il était proche. Alors peut-être que nous devons repenser avec qui nous nous battons."

En dehors de cela, Ocon a su contenir en fin de course le retour de Nico Hülkenberg. En dépit de dégâts aérodynamiques, il qualifié l'épreuve de "vraiment calme", avant d'ajouter : "Il n'y a pas eu de bagarre. J'ai juste reculé tout le temps. Donc oui, c'est une journée très positive pour nous. Parce que dans ce genre de journée, plus tôt dans l'année, nous aurions été derniers, pas dans les points. Mais oui, il est clair que la voiture était très difficile à piloter, beaucoup de glissades, beaucoup de survirage. Et, oui, nous n'étions pas là où nous voulions être."

"Pour être honnête, je ne me suis jamais senti très à l'aise", a-t-il ensuite ajouté, en référence au comportement étrange relevé tout le week-end sur sa monoplace, pourtant plus légère que celle de Gasly. "Je ne sais pas à partir de quand, mais il y a clairement quelque chose qui n'a pas fonctionné pour nous lors de cette course. Nous allons creuser certaines des différences que nous avons vues et, je l'espère, trouver des réponses pour la semaine prochaine. Car il s'agit d'une triple manche. Donc oui, ce n'était pas une super course. Mais il est amusant de dire que l'on a limité les dégâts en termes de résultats."

Avec Filip Cleeren et Oleg Karpov

VIDÉO - George Russell réalise un excellent départ lors du GP d'Espagne

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Accusation de sabotage de Mercedes : pas d'infraction pénale selon la police
Article suivant Ces évolutions Ferrari éclipsées par les problèmes de rebond

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France