Sponsorisé GP d'Autriche

Pronostics F1 2024 : Quel pilote sera sacré champion cette saison ?

Red Bull Racing est bien plus challengé par les équipes rivales cette saison, mais cette opposition plus acerbe que l’an dernier offrira-t-elle vraiment une lutte pour les titres mondiaux jusqu’au terme de cette longue saison 2024 ?

Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, Lando Norris, McLaren MCL38, George Russell, Mercedes F1 W15, Carlos Sainz, Ferrari SF-24, Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15, et le reste du peloton au départ

Max Verstappen, Red Bull Racing RB20, Lando Norris, McLaren MCL38, George Russell, Mercedes F1 W15, Carlos Sainz, Ferrari SF-24, Lewis Hamilton, Mercedes F1 W15, et le reste du peloton au départ

Photo de: Sam Bloxham / Motorsport Images

Des débuts de rêve pour Verstappen

La saison 2023 de Formule 1 a été celle de tous les records pour le pilote hollandais Max Verstappen, et son équipe Red Bull Racing. Ultra-dominateur, le package équipe-pilote a réalisé des merveilles, et poursuivi un cycle de succès entamé avec autorité lors de la mise en place du dernier cycle de règlementations techniques et sportives.

Alors que le petit monde de la F1 se prépare justement à un autre cycle technique avec l’entrée en vigueur de nouvelles règles à l’horizon 2026, il faut tout d’abord composer avec la saison en cours, et Red Bull demeure bel et bien l’équipe à battre. La structure de Milton Keynes a pris tout le monde par surprise en début de saison en faisant le choix de ne pas pousser trop loin le développement de sa monoplace pourtant conquérante en 2023, partant plutôt sur de nombreux concepts techniques qui n’avaient jamais été introduits, tandis que nombre d’équipes rivales s’inspiraient de leur côté fortement de l’auto 2023 dans le design et les caractéristiques générales de leurs machines respectives, sans innovations majeures.

C’est ainsi que Max Verstappen et Sergio Pérez sont arrivés en début de saison avec une auto sensiblement différente de tout ce à quoi l’on pouvait s’attendre. Dès la manche d’ouverture, à Bahreïn, le ton a été donné : Verstappen s’est adjugé la victoire et le meilleur tour : son équipier mexicain, la deuxième place : extrêmement rassurant, avec une auto disposant encore d’un plein potentiel de développement. Troisième avec la Ferrari, Carlos Sainz Jr trustait la troisième marche du podium. C’est d’ailleurs Ferrari qui est tout d’abord apparu comme la force d’opposition principale à Red Bull sur les premières épreuves de la saison. De nouveau vainqueur de la seconde manche, Verstappen a dû s’incliner face à l’Espagnol de l’équipe au Cheval Cabré lors de la troisième course de la saison, sur le circuit australien de Melbourne.

Une domination tout de même nette de Red Bull

Sur le papier, le fait que Max Verstappen a signé encore quatre succès de rang après ce "travers" en Australie et domine avec une nette avance mathématique le championnat, donne une lecture plutôt sombre du suspense régnant sur les chances de titre pilotes de tout autre pilote, et de belles chances de réussite pour les pronostiqueurs aimant se rendre sur PARIONS SPORT. Néanmoins, une force d’opposition semble émerger face à Red Bull et les récents succès du triple champion du monde en titre sont plus à mettre à son crédit personnel qu’à celui de son matériel, comme le prouvent les arrivées lointaines de Sergio Pérez et les difficultés rencontrées par Red Bull à toujours dérouler des courses aussi fluides aux avant-postes sans être menacé.

Pour preuve, Ferrari et désormais McLaren se montrent régulièrement menaçants et il pourrait même être avancé que McLaren dispose actuellement de l’auto la plus performante du plateau, entre les mains du britannique Lando Norris. Norris en est persuadé, des succès viendront cette saison, et McLaren sera en mesure de se proposer comme le principal rival de Red Bull.  Les deux pilotes ont d'ailleurs été au contact pour la victoire dans les ultimes kilomètres de course lors de la dernière épreuve en date, en Autriche. Le fait que Verstappen n’ait pas réalisé des cavaliers seuls et ait été obligé de réellement se battre tour après tour contre le pilote McLaren donne à penser que les deux jeunes pilotes seront amenés à régulièrement croiser le fer de manière proche durant la seconde partie de saison.

Paul Monaghan, à la tête du département technique de Red Bull, a expliqué à Barcelone avoir le sentiment que les progrès s’approchaient d’un plafond : "Nous sommes en train d'atteindre l'asymptote", a-t-il déclaré.

Une manière de dire qu'à mesure que la distance entre deux courbes de performance de Red Bull et la concurrence diminue, l'angle auquel elles se rapprochent s'amenuise considérablement. Les améliorations apportées par les équipes pour atteindre le pic théorique des performances de la voiture diminuent et les évolutions sont de moins en moins spectaculaires pour les équipes de tête, permettant à celles de derrière de resserrer le delta de performance avec la tête. "Les règles sont restrictives", ajoute Monaghan. "Le plafond budgétaire est un peu restrictif. Je peux me plaindre à ce sujet pour l'éternité. Mais nous sommes potentiellement en train d'atteindre l'asymptote en ce qui concerne ce règlement."

La différence sera sans doute à trouver au niveau du championnat par équipes, tant le classement pilotes est déjà bien initié après 11 manches cette saison. Installé sur son avance de 81 points en tête, Verstappen se dirige vers un quatrième titre mondial qu’il sera difficile pour Lando Norris ou Charles Leclerc de contester. En revanche, les solides associations de pilotes chez McLaren, Ferrari et Mercedes ainsi que les dynamiques très différentes selon les courses promettent encore un grand suspense au championnat par équipes. Red Bull a certes 64 points d’avance, Ferrari et McLaren peuvent encore, au rythme de quelques points par épreuve, menacer cette position.

Lire aussi :

VIDÉO - Le résumé du GP d'Autriche

Article précédent Haas ne "s'attendait pas" à être compétitif face à Pérez
Article suivant Ricciardo dans les points en Autriche : "Je me sens fier"

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France