Qualifs - Verstappen offre la pole à Hamilton dans le dernier virage

Parti pour améliorer le meilleur temps de Lewis Hamilton aux qualifications du Grand Prix d'Arabie saoudite, Max Verstappen a heurté le mur dans le dernier virage, laissant son rival cueillir la 103e pole de sa carrière.

Q1 - Festival de meilleurs temps

En tête vendredi, Lewis Hamilton a laissé Max Verstappen prendre le meilleur temps de la dernière séance d'essais libres du Grand Prix d'Arabie saoudite, rendant ainsi plus ouvert le match pour la pole position. Et Hamilton a bien failli perdre ce match avant le coup d'envoi : le pilote Mercedes était visé par deux enquêtes en EL3, l'une concernant le non-respect du double drapeau jaune, l'autre pour avoir gêné Nikita Mazepin, toutefois les commissaires n'ont pas appliqué de pénalités.

Lire aussi :

Alors que la direction de course va surveiller de près les monoplaces au ralenti sur un circuit de Djeddah très rapide et très étroit tout au long des qualifications, le coup d'envoi de la Q1 est donné. Lando Norris place la référence à 1'29"136, c'est immédiatement battu par Verstappen (1'28"659). Son rival Hamilton manque quant à lui son point de freinage au premier virage de son tour, il doit donc se désynchroniser et effectuer rapidement une deuxième tentative. Celle-ci se termine avec le meilleur temps (1'28"466), avec près de deux dixièmes d'avance sur le pilote Red Bull.

Les conditions de piste ne font que s'améliorer au fil des minutes : Antonio Giovinazzi parvient à hisser son Alfa Romeo dans le top 10, puis les pilotes McLaren et Ferrari se hissent devant Verstappen. Carlos Sainz parvient même à prendre le meilleur temps en 1'28"330 !

En conséquence, aucun pilote ne reste au garage au moment d'affronter les dernières minutes. Avec des pneus tendres usés, Verstappen remonte au premier rang (1'28"285) avant d'être battu par Valtteri Bottas (1'28"057) et Sergio Pérez (1'28"021). Le Néerlandais s'apprête à améliorer sa marque mais se heurte à un nuage de monoplaces au ralenti dans le dernier virage du circuit et doit couper son effort. Une autre situation particulièrement dangereuse implique Sainz et Gasly. Les commissaires se pencheront sur l'affaire, le Français ayant gêné l'Espagnol, après les qualifications.

Dans la zone rouge, George Russell rejoint le top 15. Son coéquipier ne peut pas en dire autant, tout comme les pilotes Aston Martin, dont la performance fait défaut ce week-end. Enfin, Mercedes apprend avec stupeur que le nouveau moteur monté sur la monoplace de Bottas, en réponse à des problèmes détectés en EL3, fait lui aussi défaut. Le pilote finlandais peut rentrer dans la voie des stands en fin de Q1 sur son élan.

Éliminés en Q1 : Latifi, Vettel, Stroll, Schumacher, Mazepin

Q2 - Hamilton repousse les Red Bull

Jusqu'à présent, les pneus tendres se montrent très capricieux à Djeddah. Les médiums sont donc les plus populaires pour la Q2 puisque le top 10 de la séance devra prendre le départ avec ces mêmes enveloppes. Les tracas sur le moteur de Bottas semblent avoir été réglés, le Finlandais faisant partie des premiers pilotes à quitter les stands.

Avec les mediums, Verstappen établit la meilleure marque à 1'27"953, ce qui est un nouveau record. Bottas s'incline pour deux dixièmes tandis que Hamilton est relégué à près de huit dixièmes. Déjà véloce en Q1, Pérez prend le meilleur temps (1'27"946) à moins de cinq minutes du drapeau à damier mais c'est Hamilton qui a le dernier mot en 1'27"712. Le Britannique aura toutefois des pneus cinq tours plus usés que ceux de Verstappen au départ.

Parmi les surprises, Giovinazzi valide son ticket pour la Q3 (en ayant toutefois touché le mur dans sa dernière tentative). Son coéquipier Kimi Räikkönen est éliminé mais souffre lui aussi de légers dégâts après avoir accroché l'une des roues de Bottas, au ralenti. Norris est le seul pilote à entrer dans le top 10 avec les pneus tendres tandis que Sainz n'a pas signé de temps et partira 15e : le pilote Ferrari échappe de peu à un accident dans le premier secteur en perdant le contrôle de sa monoplace, l'aileron arrière de l'Espagnol ayant légèrement heurté les Tecpro ; il reperd ensuite le contrôle au même virage dans sa deuxième tentative, cette fois-ci en coupant simplement le virage.

Éliminés en Q2 : Ricciardo, Räikkönen, Alonso, Russell, Sainz

Q3 - Verstappen se met KO

Compte tenu des divers incidents ayant pimenté la Q1 et la Q2, la Q3 promet d'être particulièrement palpitante. Souhaitant perdre le moins de temps possible, Hamilton est l'un des premiers à prendre la piste. Le pilote Mercedes manque toutefois de partir dans le décor lorsque son train arrière décroche au virage 8. Plus de peur que de mal, et sa deuxième tentative se conclut par le meilleur temps (1'28"035).

Verstappen fait largement mieux (1'27"653). En dépit de son avance de trois dixièmes sur Bottas, remonté deuxième, et Hamilton, le Néerlandais réclame ensuite à son équipe l'aspiration de son coéquipier pour aller encore plus vite !

Hamilton contre-attaque quelques minutes plus tard. Le Britannique bat le record dans le deuxième et le troisième secteurs et repousse son rival à 14 centièmes. A-t-il fait le plus dur avec ce tour ? Non ! Le couteau entre les dents, Verstappen part à l'assaut de la pole. Le Néerlandais se rapproche le plus possible des murs et son attaque maximale paye : record dans le premier et le deuxième secteurs. Le meilleur temps lui tend les bras mais à la sortie du dernier virage, alors qu'il ne lui reste plus que quelques mètres de ligne droite à parcourir, le pilote Red Bull touche le mur et brise sa suspension !

Verstappen s'immobilise dans la ligne droite des stands. Il perd non seulement la pole mais aussi la première ligne puisqu'avant cet accident, Bottas était remonté en deuxième position. Red Bull doit désormais espérer que la boîte de vitesses ait tenu bon, son remplacement entraînerait un recul de cinq places sur la grille.

Hamilton cueille donc la 103e pole position de sa carrière, Bottas permet à Mercedes de verrouiller la première ligne. Leclerc bat le temps de Pérez sur le fil et s'élancera aux côtés de Verstappen, en deuxième ligne. Pérez, Gasly, Norris, Tsunoda, Ocon et Giovinazzi complètent le top 10.

Saudi Arabia Grand Prix d'Arabie saoudite - Qualifications

Q1

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 Mexico Sergio Pérez Red Bull 1'28.021  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'28.057 0.036
3 Australia Daniel Ricciardo McLaren 1'28.216 0.195
4 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 1'28.237 0.216
5 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'28.285 0.264
6 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1'28.310 0.289
7 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'28.338 0.317
8 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'28.401 0.380
9 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'28.466 0.445
10 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 1'28.503 0.482
11 France Esteban Ocon Alpine 1'28.752 0.731
12 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 1'28.856 0.835
13 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 1'28.899 0.878
14 United Kingdom George Russell Williams 1'28.926 0.905
15 Spain Fernando Alonso Alpine 1'28.944 0.923
16 Canada Nicholas Latifi Williams 1'29.177 1.156
17 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 1'29.198 1.177
18 Canada Lance Stroll Aston Martin 1'29.368 1.347
19 Germany Mick Schumacher Haas 1'29.464 1.443
20 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 1'30.473 2.452

Q2

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'27.712  
2 Mexico Sergio Pérez Red Bull 1'27.946 0.234
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'27.953 0.241
4 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'28.054 0.342
5 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 1'28.222 0.510
6 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'28.314 0.602
7 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'28.344 0.632
8 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1'28.459 0.747
9 France Esteban Ocon Alpine 1'28.574 0.862
10 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 1'28.616 0.904
11 Australia Daniel Ricciardo McLaren 1'28.668 0.956
12 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 1'28.885 1.173
13 Spain Fernando Alonso Alpine 1'28.920 1.208
14 United Kingdom George Russell Williams 1'29.054 1.342
15 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 1'53.652 25.940

Q3

P. Pilote Constructeur Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1'27.511  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1'27.622 0.111
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1'27.653 0.142
4 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1'28.054 0.543
5 Mexico Sergio Pérez Red Bull 1'28.123 0.612
6 France Pierre Gasly AlphaTauri 1'28.125 0.614
7 United Kingdom Lando Norris McLaren 1'28.180 0.669
8 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 1'28.442 0.931
9 France Esteban Ocon Alpine 1'28.647 1.136
10 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 1'28.754 1.243

partages
commentaires
Gêne sur Mazepin : Hamilton réprimandé, Mercedes à l'amende
Article précédent

Gêne sur Mazepin : Hamilton réprimandé, Mercedes à l'amende

Article suivant

La grille de départ du Grand Prix d'Arabie saoudite

La grille de départ du Grand Prix d'Arabie saoudite
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021