Red Bull a "désespérément besoin" de Pérez aux avant-postes

Sergio Pérez est attendu aux avant-postes pour contribuer à l'effort de Red Bull dans la course au titre, indique Christian Horner.

Red Bull a "désespérément besoin" de Pérez aux avant-postes

Le dénouement de la saison 2021 de Formule 1 va se jouer lors des deux prochains week-ends à Djeddah et à Abu Dhabi, et compte tenu du mouchoir de poche dans lequel se tiennent Max Verstappen et Lewis Hamilton chez les pilotes ainsi que Mercedes et Red Bull du côté des constructeurs, les moindres détails revêtiront une grande importance.

Sergio Pérez, lui, n'est d'ailleurs pas un moindre détail. Red Bull a besoin que son deuxième pilote épaule Verstappen à l'avant du peloton pour diversifier les options stratégiques face aux Flèches d'Argent. Le directeur d'équipe Christian Horner salue les cinq arrivées consécutives dans le top 4 que vient de signer Pérez et demande à en voir davantage.

"Nous faisons de notre mieux pour le soutenir du mieux possible", déclare Horner pour Sky Sports F1. "Il a trouvé un meilleur niveau lors des dernières courses, il se qualifie bien et il court bien. Nous en avons besoin, nous avons désespérément besoin qu'il soit dans cette bataille lors de ces deux courses restantes, car avoir deux voitures – comme on l'a vu quand nous en avions deux en jeu – donne d'autres options. Et nous voulons nous assurer d'avoir les deux voitures en jeu, pas une seule."

Or, Pérez n'était pas particulièrement en forme lors de cette première journée d'essais du Grand Prix d'Arabie saoudite, onzième des EL1 et neuvième en EL2. Son déficit sur Verstappen dépassait la seconde dans la première séance et la demi-seconde dans la deuxième, mais Horner est loin de s'affoler.

"Sergio est du genre à commencer doucement, mais il accélère et on voit qu'il est sur sa lancée", analyse le Britannique. "C'est un vieux roublard. Il sait qu'il ne faut pas prendre de risques trop tôt sur un circuit urbain. Et je pense qu'il a toujours été performant sur des pistes comme Sotchi, l'Azerbaïdjan et Monaco. Je ne doute aucunement qu'il pose ces bases."

Pérez lui-même est loin de s'inquiéter, lorsque Sky lui demande si le rythme en pneus tendres n'est pas représentatif : "Non, je ne pense pas, je pense qu'il sera possible de faire bien mieux demain. Espérons pouvoir trouver le bon équilibre et le bon rythme pour être en lice demain."

Cependant, sur ce circuit urbain sinueux mais rapide, la tâche s'annonce ardue. "Cela va être délicat en qualifications, avec la gestion du trafic il va falloir être au bon endroit. Je crois qu'on l'a vu quand tout le monde était en pneus tendres à la fin, ça peut très vite devenir très délicat et très désordonné. Puis dans le long relais nous n'avons pas fait assez de tours pour nous faire une idée."

"Je pense que ce sera une course intéressante, tout peut arriver, on a vu Charles [Leclerc] aujourd'hui. C'est un circuit où si l'on fait une erreur, comme on l'a vu aujourd'hui, ça peut être extrêmement coûteux", conclut le Mexicain.

partages
commentaires
Leclerc pourra réutiliser le châssis et le moteur accidentés
Article précédent

Leclerc pourra réutiliser le châssis et le moteur accidentés

Article suivant

Hamilton : La F1 est dans une "zone de danger" à Djeddah

Hamilton : La F1 est dans une "zone de danger" à Djeddah
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021