EL1 - Hamilton devance Verstappen de justesse

Lewis Hamilton prend le meilleur temps de la première séance d'essais libres du Grand Prix d'Arabie saoudite. Le pilote Mercedes possède une faible avance sur la Red Bull de Max Verstappen, son rival pour le titre.

EL1 - Hamilton devance Verstappen de justesse

Le circuit de Djeddah sera-t-il prêt à temps ? C'est la question qui était sur toutes les lèvres en début de semaine, les grues continuant d'opérer alors que les équipes prenaient leurs quartiers en Arabie saoudite. Mais, finalement, la FIA a donné le feu vert ce jeudi et la première séance d'essais libres a pu être lancée à l'heure prévue, 14h30 en France.

À noter que plusieurs équipes, Williams en tête, rendent hommage à Frank Williams, disparu dimanche dernier, en affichant le logo de la première version de l'équipe (qui a couru jusqu'au milieu des années 1970).

Lire aussi :

Le circuit urbain de Djeddah, long de 6,174 km, compte 27 virages et un premier secteur particulièrement tortueux. Si les pilotes ont déjà eu l'occasion de limer le bitume sur le simulateur, ils ne l'avaient pas encore fait "en vrai" avant ce vendredi. Une petite période d'adaptation est donc nécessaire au cours des premières minutes de la séance. Les pneus durs sont les plus populaires puisque la recherche de la performance est pour l'heure reportée.

Avec les enveloppes blanches, Max Verstappen prend le meilleur temps provisoire en 1'33"614. Quelques minutes plus tard, une fois la poussière soulevée et la trajectoire idéale identifiée, le pilote Red Bull, abaisse la marque à 1'31"736, puis 1'30"354.

Verstappen continue inlassablement de battre le meilleur tour avec ses pneus durs (1'30"014 peu avant la mi-séance) tandis que son rival pour le titre, Lewis Hamilton, est nettement plus en retrait. En pneus tendres, le pilote Mercedes cache d'abord son jeu en occupant la deuxième moitié du top 10 avant de remonter à la deuxième place, à six dixièmes du Néerlandais.

Dans les dernières minutes de la séance, tous les pilotes passent aux pneus tendres. Valtteri Bottas, qui a cédé aux charmes de Djeddah si l'on se fie à un message radio, vire en tête à 20 minutes de la fin (1'30"009). Son coéquipier Hamilton réplique en s'aventurant le premier sous la barre des 1'30 (1'29"786). Observant ces améliorations depuis les stands, Verstappen en sort avec pour objectif de reprendre la première place mais sa première tentative est avortée puisqu'il escalade violemment le vibreur du virage 23. La seconde est également abandonnée en raison d'une mésentente avec Esteban Ocon.

La troisième est complétée, mais le pilote Red Bull échoue à 56 millièmes du meilleur temps de Hamilton. Le Néerlandais, pris dans un sandwich Mercedes, précède Pierre Gasly, qui s'est montré performant tout au long de la séance. Giovinazzi s'immisce dans le top 5, puis viennent Sainz, Leclerc, Ricciardo, Alonso et Vettel. Lando Norris, l'un des plus rapides en début de séance, a été éjecté du top 10. Sergio Pérez semble peu à l'aise sur le circuit et s'est contenté du onzième temps.

Sans surprise, les temps n'ont fait que descendre au fil des passages, il est donc particulièrement difficile d'identifier une hiérarchie claire. Une chose est sûre cependant : les pilotes de Formule 1 sont beaucoup plus sages que leurs homologues de Formule 2. Durant la seule séance d'essais de l'antichambre de la F1, les drapeaux jaunes et rouges ont fait des apparitions remarquées. Ici, rien de tout ça !

Saudi Arabia Grand Prix d'Arabie saoudite - Essais Libres 1

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 21 1'29.786  
2 Netherlands Max Verstappen Red Bull 23 1'29.842 0.056
3 Finland Valtteri Bottas Mercedes 24 1'30.009 0.223
4 France Pierre Gasly AlphaTauri 28 1'30.263 0.477
5 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 27 1'30.318 0.532
6 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 26 1'30.564 0.778
7 Monaco Charles Leclerc Ferrari 26 1'30.600 0.814
8 Australia Daniel Ricciardo McLaren 25 1'30.608 0.822
9 Spain Fernando Alonso Alpine 27 1'30.842 1.056
10 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 25 1'30.886 1.100
11 Mexico Sergio Pérez Red Bull 27 1'30.960 1.174
12 France Esteban Ocon Alpine 29 1'31.023 1.237
13 United Kingdom Lando Norris McLaren 23 1'31.029 1.243
14 Canada Lance Stroll Aston Martin 25 1'31.044 1.258
15 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 26 1'31.099 1.313
16 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 26 1'31.296 1.510
17 United Kingdom George Russell Williams 28 1'31.343 1.557
18 Germany Mick Schumacher Haas 24 1'31.525 1.739
19 Canada Nicholas Latifi Williams 27 1'31.821 2.035
20 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 23 1'33.464 3.678

partages
commentaires
Ben Sulayem reçoit un soutien de poids pour la présidence de la FIA
Article précédent

Ben Sulayem reçoit un soutien de poids pour la présidence de la FIA

Article suivant

Pirelli révèle la cause des crevaisons au Qatar

Pirelli révèle la cause des crevaisons au Qatar
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021