Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
52 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
59 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
73 jours
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
87 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
101 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
108 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
122 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
136 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
143 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
157 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
164 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
178 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
192 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
220 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
227 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
241 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
248 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
262 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
276 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
283 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
297 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
311 jours

Ricciardo : Avertir Magnussen, "ce n'est pas suffisant"

partages
commentaires
Ricciardo : Avertir Magnussen, "ce n'est pas suffisant"
Par :
6 août 2019 à 15:30

Ricciardo estime que Magnussen méritait plus qu'un avertissement de la FIA pour des manœuvres jugées fautives par l'Australien lors du GP de Hongrie.

Après son arrêt au stand, Daniel Ricciardo s'est retrouvé en lutte avec Kevin Magnussen pour la 14e position. Un duel âpre face à un adversaire connu pour sa défense acharnée et que n'a pas vraiment goûté l'Australien, estimant que le pilote Haas avait dépassé les limites. Il lui reproche notamment d'avoir à plusieurs reprises bougé dans la zone de freinage. Le Danois a d'ailleurs reçu un avertissement de la direction de course.

"Les deux premiers, j'ai laissé passer, je n'ai rien dit à la radio", a déclaré Ricciardo pour Motorsport.com. "Je ne veux pas être le gars qui va littéralement sauter sur la radio, j'ai pensé que j'allais le laisser être agressif pendant un petit moment."

Lire aussi :

"Mais ensuite il y a eu des situations où il bougeait. J'étais engagé à l'intérieur, et puis il freinait et me serrait autant que possible, et à ce moment-là je devais dire quelque chose. Pour moi, il s'agissait assurément d'un mouvement dans la zone de freinage, qui est quelque chose que je n'apprécie vraiment pas."

Quand il lui a été demandé s'il s'était expliqué avec Magnussen après l'épreuve, Ricciardo a répondu : "J'allais le faire, et on m'a conseillé de juste prendre quelques respirations et de laisser aller. C'est bon, c'est la course, mais évidemment [par rapport à] ce sur quoi les pilotes sont d'accord et dont on discute avec les commissaires, il a définitivement bougé au freinage plus de deux fois. J'ai entendu qu'il avait eu un avertissement, mais ce n'est pas suffisant."

"Quand vous partez de derrière, c'est ce qui peut arriver"

Ricciardo est le seul pilote qui s'est élancé en gommes dures à Budapest, après une mauvaise séance de qualifications et un changement de moteur qui l'ont relégué en fond de grille. Suite à un long relais de 46 tours, il a chaussé les tendres pour rallier l'arrivée, terminant 14e derrière Magnussen.

"J'espérais que quelque chose d'extraordinaire se produirait, mais je savais que ça allait être un peu frustrant. Je pense qu'il y a eu des bons moments, donc ça n'a pas été un désastre complet. J'étais un peu frustré avec Kevin parfois, mais honnêtement quand vous partez de derrière c'est ce qui peut arriver. Au lieu d'être frustré à cause de Kevin, il faut que l'on se concentre juste sur nous-mêmes. Si nous nous qualifiions en Q3, où nous devrions nous trouver, nous aurions probablement moins ce type de problèmes."

Lire aussi :

"Vers la fin [du premier relais], en fait, j'augmentais le rythme, mais il semblait que plus j'allais vite, plus je retirais de la vie des pneus. À la fin, il y avait d'importantes vibrations à l'arrière. Nous sommes rentrés au bon moment. Le tendre était bien, mais je me suis retrouvé derrière Kevin, et ça les a un peu tués."

"Je me suis dit, dix tours avant, 'rentrons au stand', mais je pense que pour que le tendre soit vraiment performant, il fallait allonger un petit peu [le relais en durs]. Ça a fonctionné. Je pense que si Kevin avait disparu par magie, nous aurions pu nous retrouver derrière Albon."

Article suivant
McLaren a présenté ses excuses à Norris après un souci au stand

Article précédent

McLaren a présenté ses excuses à Norris après un souci au stand

Article suivant

C'était un 6 août : Button entre dans le cercle des vainqueurs

C'était un 6 août : Button entre dans le cercle des vainqueurs
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Hongrie
Catégorie Course
Lieu Hungaroring
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique , Kevin Magnussen
Équipes Haas F1 Team , Renault F1 Team
Auteur Fabien Gaillard