Russell optimiste : Bahreïn était "le pire scénario" pour Williams

Malgré les performances modestes de Williams à Bahreïn, George Russell est optimiste pour la suite des événements.

Russell optimiste : Bahreïn était "le pire scénario" pour Williams

Il y a plusieurs sources de satisfaction chez Williams à l'issue de ce Grand Prix de Bahreïn. Tout d'abord, la monoplace britannique n'est plus la plus lente du plateau, ce titre revenant clairement à la Haas ; ensuite, si elle était en difficulté à Sakhir, ce pourrait être à cause du vent, estime George Russell. Ce dernier prédit ainsi de meilleures performances lors des prochaines courses.

Lire aussi :

Pourtant, Russell n'a pas démérité ce week-end. En qualifications, profitant certes de certains incidents mais tirant manifestement le meilleur de sa voiture, il a arraché la 13e place en Q1 pour se placer finalement 15e sur la grille de départ. À l'arrivée, profitant des abandons de Fernando Alonso et de Pierre Gasly ainsi que des frasques de Sebastian Vettel, il était même 14e.

"J'ai trouvé cette course très bien exécutée, à vrai dire", se félicite Russell. "Je pense que nous avons tenu un tour de trop dans le second relais, et c'est là que j'ai eu cette petite bataille avec Kimi [Räikkönen], qui avait des pneus moins usés, et malheureusement, ça m'a fait perdre environ trois secondes. C'est un peu dommage, mais ça n'aurait pas changé notre résultat. Vu le rythme de la voiture, vu les conditions, je pense que c'était un week-end très bien exécuté. C'était probablement le maximum que nous puissions attendre. Comme je l'ai dit, ça va faire le yo-yo cette saison, je pense vraiment que c'était le pire scénario possible [référence au vent à Bahreïn, ndlr]. Croisons les doigts pour que ça s'améliore désormais."

Lire aussi :

Bien entendu, à ce stade, il est difficile de changer la philosophie d'une monoplace pour la rendre moins sensible au vent, encore plus dans un contexte de gel des châssis, bien que Williams ait encore un jeton de développement à sa disposition. "Quelque chose d'aussi conséquent requerrait de revoir le design complètement", estime Russell. "Il est évident que nous ne l'avons pas fait. Telle est notre situation, c'est celle de beaucoup d'équipes. On verra ce que ça donnera, mais je crois que Mercedes est potentiellement dans le même bateau. Ils ont probablement eu plus de difficultés ce week-end qu'ils n'en auront dans un avenir proche."

Fernando Alonso, Alpine A521, Nicholas Latifi, Williams FW43B

Quant à Nicholas Latifi, dominé par son coéquipier en qualifications comme c'est toujours le cas, il n'a pas réellement pu défendre ses chances en course, victime d'un problème de boost lié à l'unité de puissance.

"J'ai senti le problème dès les tours de mise en grille", révèle le Canadien. "Nous espérions que cela se résolve une fois la course commencée, mais cela a commencé à créer de nombreuses oscillations chaque fois que j'accélérais. J'avais ça dans environ 80% des virages. Au début, ce n'était pas trop handicapant pour la performance pure, mais la souplesse n'était pas aussi bonne – cette voiture a suffisamment de couple comme ça, surtout quand on gère ces pneus. Quand le moteur oscille beaucoup à l'accélération, c'est encore pire si l'on essaie de gérer les pneus. Mais ce n'est qu'au début du second relais que l'hémorragie a commencé, j'ai perdu une tonne de vitesse en ligne droite – 18 km/h dans la ligne droite des stands. C'était juste de pire en pire. Nous avons fini par abandonner car nous n'avions plus rien à jouer."

Latifi a ainsi enregistré son quatrième abandon en 18 Grands Prix, soit 22,22%, le second pire taux du plateau derrière Carlos Sainz (27 abandons en 119 départs, 22,69%).

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

partages
commentaires
Ricciardo avait une perte aéro "considérable" sur sa McLaren

Article précédent

Ricciardo avait une perte aéro "considérable" sur sa McLaren

Article suivant

Wolff répond aux critiques de Bottas sur sa stratégie

Wolff répond aux critiques de Bottas sur sa stratégie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Course
Pilotes Nicholas Latifi , George Russell
Équipes Williams
Auteur Benjamin Vinel
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021