Ocon : Vettel est "venu s'excuser après la course"

Parti 16e sur la grille, Esteban Ocon n'a pas connu de miracle au GP de Bahreïn et n'a récolté aucun point. Le Français a été impliqué dans un accrochage étrange avec Sebastian Vettel dont l'Allemand a pris la responsabilité de l'erreur.

La première course d'Alpine en F1 n'a pas été des plus simples. Si Fernando Alonso a dû abandonner, Esteban Ocon a de son côté franchi la ligne d'arrivée, mais à une lointaine 13e place, à un tour des leaders.

Lire aussi :

Le pilote français a au moins eu de quoi s'amuser avec une épreuve animée : "Apparemment j'ai entendu dire qu'on n'a pas montré pas mal de dépassements qu'on a fait", a-t-il déclaré après la course à Canal+. "Je n'ai fait que de me battre pendant cette course. C'était vraiment sympa. C'est une course où j'ai vraiment eu le smile, parce que on a fait un gros fight avec [Yuki] Tsunoda pendant la moitié de la course, avec [Antonio] Giovinazzi aussi."

L'image marquante de la course du Normand est toutefois celle d'un accrochage, avec Sebastian Vettel au virage 1, en lutte pour la 12e place. L'incident est étonnant car, alors qu'Ocon était passé aisément au DRS en utilisant la trajectoire normale et n'en avait pas bougé, l'Aston Martin s'est rabattue derrière lui, a bloqué ses roues et l'a percuté, envoyant les deux voitures en tête-à-queue. "Avec Seb, il est venu s'excuser après la course mais ça ne s'est pas bien fini", a regretté Ocon.

Du côté de l'Allemand, qui s'est sur le coup plaint d'un mouvement de la part du Français, chose qui n'est pas apparue sur les ralentis TV, on expliquait pourtant, devant les médias : "Oui, je pensais qu'il resterait à droite et ensuite, quand il est revenu sur la gauche, il était juste devant moi et j'ai bloqué les roues, donc c'était probablement de ma faute. J'ai parlé avec lui directement et je pense que nous sommes d'accord qu'il n'y a pas grand-chose à discuter."

Lire aussi :

S'exprimant ensuite sur la performance de son écurie plus globalement, toujours pour Canal+, Ocon a tenu à appuyer sur le positif même s'il a conscience qu'il reste encore du travail face à la concurrence : "Avant ça on est remonté. Forcément, la qualif d'hier nous pénalise. En partant 16e on allait finir 12e ou 11e, à la porte des points. C'était le max qu'on pouvait faire aujourd'hui malheureusement. Notre rythme était plutôt bon, donc c'est vraiment la qualif qui nous pénalise aujourd'hui."

"Je trouve pas mal de positif, plutôt satisfait de la course même si on est en dehors des points. Il y a plein de choses encore qu'on a à travailler. Quand on voit l'AlphaTauri, la vitesse à laquelle elle peut prendre certaines courbes, les trajectoires, c'est assez impressionnant de derrière. Donc oui, il y a encore des choses à travailler et à faire progresser cette année."

partages
commentaires
Verstappen vs Hamilton : ce que disait le règlement

Article précédent

Verstappen vs Hamilton : ce que disait le règlement

Article suivant

Malgré son abandon, Alonso a "retrouvé l'excitation"

Malgré son abandon, Alonso a "retrouvé l'excitation"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Course
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Sebastian Vettel , Esteban Ocon
Équipes Aston Martin Racing , Alpine
Auteur Fabien Gaillard
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021