Wolff : L'accident de Bottas n'aura pas d'influence pour 2022

L'accident du départ au GP de Hongrie n'entrera pas en compte au moment de choisir entre Valtteri Bottas et George Russell pour la saison 2022, selon le patron de l'équipe Mercedes.

Wolff : L'accident de Bottas n'aura pas d'influence pour 2022

Mercedes doit encore annoncer l'identité du coéquipier de Lewis Hamilton pour la saison 2022. Valtteri Bottas, arrivé dans l'équipe en raison de la retraite surprise de Nico Rosberg juste après avoir conquis le titre 2016, est en concurrence avec George Russell. Le pilote britannique a régulièrement impressionné depuis que Mercedes l'a placé chez Williams en 2019, son principal coup d'éclat restant sa pige dans l'équipe championne du monde à Sakhir l'an dernier, quand Hamilton était sur la touche en raison d'une contamination au COVID-19.

La tendance semble donc en faveur de Russell, d'autant plus après le GP de Hongrie, où il a marqué ses premiers points tandis que Bottas, à la peine depuis le début de l'année, a provoqué un carambolage au premier virage, qui lui vaudra une pénalité de cinq places sur la grille de départ du GP de Belgique et a fait de lui la cible des critiques de Lando Norris, éliminé dans l'incident.

Toto Wolff assure néanmoins que cet épisode n'entrera pas en compte au moment de choisir le pilote de la seconde Mercedes. "Non, c'était une erreur malheureuse avec de grosses conséquences", a déclaré le patron de l'équipe allemande, indulgent envers son pilote : "Il a été pris en sandwich par les deux voitures de devant, il a perdu tous les appuis, puis il était trop tard. Cela n'aura pas la moindre influence sur la décision."

Valtteri Bottas a reconnu sa responsabilité dans l'accident survenu en Hongrie, qui a provoqué son troisième abandon de la saison après l'accrochage avec George Russell à Imola et le problème d'écrou rencontré à Monaco, où il occupait la deuxième place. Devancé par les deux pilotes Red Bull au championnat, le Finlandais pointe à 87 points de Lewis Hamilton et reconnaît que sa première moitié de la saison n'a pas été à la hauteur de ses attentes, même s'il a perçu des progrès.

"Ça ne s'est pas bien passé pour moi", a reconnu Bottas après l'arrivée à Budapest. "En tout cas, je sens que ça a été légèrement positif dans les dernières courses, j'ai décroché quelques podiums et pris plus de points, mais j'en suis à trois abandons maintenant, ce qui fait perdre pas mal de points, donc ce n'est pas fantastique. Mais il reste plus de la moitié des courses à disputer et on regarde devant. Au moins, l'équipe a pris plus de points que Red Bull [en Hongrie]."

La décision de Mercedes, attendue au sortir de la pause estivale, pourrait entraîner de nombreux transferts. Une promotion de Russell libérerait une place chez Williams, où Bottas pourrait faire son retour, même si Alfa Romeo est également une option.

Lire aussi :

Avec Luke Smith et Adam Cooper

partages
commentaires
Fin des tests Pirelli en Hongrie, Pourchaire découvre l'Alfa Romeo
Article précédent

Fin des tests Pirelli en Hongrie, Pourchaire découvre l'Alfa Romeo

Article suivant

Comment Russell a évité une pénalité après avoir resquillé

Comment Russell a évité une pénalité après avoir resquillé
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021