Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
49 jours
09 mai
Prochain événement dans
66 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
98 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
105 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
122 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
140 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
154 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
182 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
189 jours
12 sept.
Course dans
196 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
210 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
213 jours
10 oct.
Course dans
224 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
238 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
245 jours
07 nov.
Course dans
252 jours

Verstappen se moque de savoir qui sera son coéquipier en 2021

Alors que Red Bull Racing évalue ses options pour la saison 2021 de Formule 1, Max Verstappen refuse de prononcer une éventuelle préférence pour son prochain coéquipier.

partages
commentaires
Verstappen se moque de savoir qui sera son coéquipier en 2021

Voilà deux ans que Max Verstappen est le clair leader de l'écurie Red Bull, ayant dominé ses partenaires Pierre Gasly et Alexander Albon de la tête et des épaules. Depuis début 2019, le Néerlandais a obtenu quatre victoires, 18 podiums et 440 points, quand le Français puis l'Anglo-Thaïlandais devaient se contenter d'un petit podium et de 203 unités au total.

En 2020 plus précisément, Albon n'est parvenu à marquer que 64 points contre 162 pour Verstappen, et bien que Red Bull soit actuellement impuissant face à Mercedes pour le titre mondial, avoir un deuxième pilote compétitif pourrait s'avérer crucial à l'avenir. L'équipe ne promouvra pas Pierre Gasly à nouveau, ce dernier ayant été confirmé chez AlphaTauri, mais s'intéresse à Sergio Pérez et à Nico Hülkenberg.

Lire aussi :

Cependant, savoir qui sera à ses côtés, Verstappen ne s'en soucie guère : "En fin de compte, ça ne dépend pas de moi. Je ne prends pas cette décision. Bien sûr, ils me demandent mon avis, mais au final, ça ne m'importe pas vraiment tout de suite."

Le fer de lance de Red Bull pourrait-il néanmoins avoir besoin d'un coéquipier expérimenté, lui qui n'a que 23 ans mais a déjà participé à plus de 100 Grands Prix et marqué plus de 1000 points dans l'élite ? "Quand je suis arrivé en Formule 1, c'était le cas. On ne sait alors pas grand-chose, on n'a pas testé grand-chose, on n'a pas tant d'expérience. Mais maintenant, après cinq ou six ans, je pense que ça va. Je n'ai besoin de personne."

Alex Albon, Red Bull Racing RB16, Max Verstappen, Red Bull Racing RB16

"Je sais peaufiner les réglages de la voiture moi-même, mais surtout en ce moment, nous ne sommes pas assez bons pour nous battre au championnat, donc ça n'importe pas vraiment. Mais si l'on est proche de Mercedes et l'on peut faire des choses avec la stratégie, c'est bien d'avoir un deuxième pilote qui répond présent. Mais ce n'est pas un problème pour l'instant."

De son côté, Alexander Albon a été informé par Red Bull que ses performances à Portimão et à Imola allaient être cruciales pour son avenir, et cela a mal commencé au Portugal avec une demi-seconde de déficit sur Verstappen en qualifications et un tour de retard en course, certes avec une stratégie loin d'être optimale.

Pour autant, le natif de Londres ne ressent pas de pression supplémentaire, comme il l'expliquait samedi dernier : "Je sais qu'il faut que je fasse le job. Il n'y a pas de secret dans ce sport. Mais sinon, je garde la même approche que lors d'un week-end normal. Je trouve que les qualifications s'améliorent. Bien sûr, il reste un écart [avec Verstappen]. Mais en général, je trouve que les choses se passent un peu mieux. J'ai juste besoin de bons week-ends, propres. C'est vraiment tout."

"La performance est la priorité, mais je n'ai pas d'objectif spécifique [fixé par Red Bull] en termes de statistiques ou d'autre chose, simplement de progresser. Et bien sûr de réduire l'écart sur Max, c'est une manière très simple de voir les choses. Mais on ne m'a pas donné de consigne de ce côté-là."

Albon affirme par ailleurs ne pas se laisser décontenancer par la frénésie médiatique qui entoure son avenir. "Sans vouloir vous vexer [les journalistes], rien que vous disiez ne va influencer mon pilotage. Je suis concentré sur moi, sur ce que je dois faire pour m'améliorer. Je me moque vraiment de ce qu'ont à dire les médias, je me focalise sur ma relation avec l'équipe et sur les chronos dans la voiture. Regarder mon téléphone ne va pas changer mes chronos", conclut-il.

Propos recueillis par Luke Smith et Adam Cooper

Fernando Alonso va de nouveau rouler avec Renault F1 à Bahreïn

Article précédent

Fernando Alonso va de nouveau rouler avec Renault F1 à Bahreïn

Article suivant

Massa : Schumacher plus travailleur, Hamilton plus talentueux

Massa : Schumacher plus travailleur, Hamilton plus talentueux
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Auteur Benjamin Vinel
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021
Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021 Prime

Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021

Après avoir menacé Mercedes pour le titre mondial à plusieurs reprises, Ferrari a connu en 2020 une dégringolade inédite depuis le début des années 1990. Il pourrait lui falloir un certain temps pour retrouver le droit chemin.

Formule 1
18 févr. 2021
L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021 Prime

L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021

McLaren est la première écurie de Formule 1 à montrer son jeu avec une version propulsée par Mercedes de la MCL35 qui a obtenu la troisième place du classement des constructeurs. Mais le moteur n'est pas le seul domaine où McLaren s'est inspiré des Champions en titre.

Formule 1
16 févr. 2021