Réactions
Formule 1 GP de Belgique

Verstappen ne pensait qu'à "survivre au premier virage"

Écrasant vainqueur du Grand Prix de Belgique, Max Verstappen a préféré jouer la prudence au départ de la course.

Charles Leclerc, Ferrari SF-23, Sergio Perez, Red Bull Racing RB19, Carlos Sainz, Ferrari SF-23, Lewis Hamilton, Mercedes F1 W14, Oscar Piastri, McLaren MCL60, Max Verstappen, Red Bull Racing RB19, au départ

Bien qu'il ait signé le meilleur temps des qualifications du Grand Prix de Belgique, Max Verstappen n'était que sixième sur la grille de départ ce dimanche, conséquence d'une pénalité pour changement de boîte de vitesses. Et si le rythme nettement supérieur de sa Red Bull lui a permis de rapidement retrouver les avant-postes, le Néerlandais n'était pas à l'abri d'un incident dans les premiers mètres.

L'épingle de la Source, premier virage du circuit de Spa-Francorchamps, est régulièrement le théâtre d'accrochages et d'accidents au moment du départ. Cette année n'a pas fait exception, avec un contact entre Carlos Sainz et Oscar Piastri, respectivement quatrième et cinquième sur la grille, qui a mené à l'abandon des deux hommes.

Ainsi, la mission première de Verstappen était de se tenir hors du danger. "Je savais que nous avions une super voiture, il fallait simplement survivre au premier virage", a-t-il indiqué à l'arrivée. "Je voyais bien que ça devenait vraiment serré, j'ai déjà été dans cette position, donc je me suis dit que j'allais rester en dehors de ça. Et ça a marché. À partir de là, je pense que nous avons fait les bons dépassements. Je me suis juste retrouvé un peu coincé dans un train DRS au début. Mais une fois que ça s'est calmé, j'ai pu suivre mon propre rythme."

Or, ce n'est pas au départ que Verstappen a vécu le plus gros danger mais en pleine course, alors qu'il occupait la tête et comptait une bonne avance sur son coéquipier Sergio Pérez. Peu avant la mi-course, une légère averse s'est abattue sur le circuit, laissant les pilotes dans un entre-deux délicat, avec une adhérence réduite mais des pneus slicks plus compétitifs que les gommes sculptées.

Piégé par la pluie, Verstappen a été coupable d'un petit écart dans le Raidillon, l'une des portions les plus dangereuses du circuit, mais plus de peur que de mal. "C'est probablement le pire virage pour se faire une frayeur. C'était difficile pendant les tours où il pleuvait parce qu'on pouvait voir qu'il pleuvait, mais pas à quelle intensité exactement. Et j'ai fait un petit dérapage. Heureusement, il ne s'est rien passé, mais c'est vraiment un virage où vous ne voulez pas que ça arrive", a-t-il conclu.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Championnat - 125 points d'avance pour Verstappen
Article suivant Hamilton : Mercedes a le même marsouinage qu'en 2022

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France