Grosjean : "Je ne me sens pas prêt à arrêter"

Romain Grosjean sait que l'essentiel de sa carrière est derrière lui, mais à l'heure de se lancer dans un nouveau projet IndyCar et de faire son retour aux 24 Heures du Mans, il n'envisage pas la retraite.

Romain Grosjean

Il est à l'aube d'une quatrième saison en IndyCar, avec un nouveau projet au sein de l'équipe Juncos. Romain Grosjean l'affirme, il s'apprête à croquer à pleine dents dans ce qui l'attend en 2024, une année qui le fera également revenir aux 24 Heures du Mans, avec Lamborghini dans la catégorie Hypercar. 

Trois ans après l'effroyable accident de Bahreïn, où il a échappé de peu à la mort, le Français n'est pas prêt à raccrocher son casque. La retraite, il y pense forcément, mais il ne perçoit pas encore ce moment crucial où il faudra dire stop.

"J'y pense parce que je suis plus proche de la fin que du début", admet-il dans un entretien accordé à Motorsport.com. "Je ne crois pas qu'il me reste 25 ans. Mais vous savez, j'ai toujours dit à ma femme que je prendrais ma retraite à 40 ans. Je vais avoir 38 ans en avril, et je ne me sens pas prêt à arrêter. J'ai toujours le sentiment d'être passionné, de toujours donner le maximum, de toujours faire plus que je devrais en matière d'entraînement physique et de préparation."

"J'adore ça. Donc tant que je peux être compétitif et que je peux trouver un endroit où il fait bon vivre en IndyCar et en Endurance, je vais continuer. Bien sûr, un jour je commencerai à douter de moi, ou je sentirai peut-être que j'ai perdu un peu de vitesse. Ce jour-là je m'arrêterai, mais il n'est pas encore arrivé."

Lire aussi :

Le moteur, c'est le plaisir au volant. Un leitmotiv tout au long de sa carrière, que Romain Grosjean assure avoir toujours placé très haut dans ses priorités. Et c'est un besoin qu'il estime avoir contenté à chaque étape de son parcours.

"La plupart du temps, j'ai pris du plaisir", assure-t-il. "Il y a quelques saisons où, oui, j'en ai pris un peu moins. Et si c'était à refaire, je ferais les choses un peu différemment. Mais franchement, je pense que l'essentiel du temps j'ai apprécié ce que j'ai fait. Et je me sens vraiment frais et prêt pour la saison à venir avec Juncos et avec la Lamborghini SC63."

Après deux saisons passées chez Andretti, Romain Grosjean replongera dans quelques semaines au sein de la jeune équipe Juncos. Avec envie et sans amertume envers son ancien employeur. 

"Il n'y a pas de sentiment de revanche, il n'y a rien à prouver", tranche-t-il. "C'est juste que j'aime piloter et m'amuser au volant d'une monoplace d'IndyCar. Je suis très fier de ma carrière, et j'ai encore pas mal d'énergie. Je prends du plaisir au volant dans la Lamborghini ou en IndyCar avec Juncos. Je fais ce métier parce que j'aime le faire. J'espère aider Juncos à franchir un cap, et ce serait une chouette histoire."

Propos recueillis par Federico Faturos

Lire aussi :

En vidéo : Lamborghini présente la SC63 LMDh

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Pagenaud "ne sait pas encore" s'il reprendra le volant en 2024
Article suivant Takuma Sato devient conseiller exécutif chez Honda

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France