Verstappen attend une BoP mieux ajustée pour faire les 24H du Mans

Max Verstappen reste très intéressé par une participation aux 24 Heures du Mans mais estime que la BoP est encore "un peu aléatoire" en Hypercar pour vraiment y penser.

Max Verstappen, Red Bull Racing

Triple Champion du monde de Formule 1, Max Verstappen a toujours clamé son désir de prendre un jour le départ des 24 Heures du Mans. L'idée est toujours d'actualité, car il voue une admiration particulière à l'épreuve, qu'il espère un jour accrocher à son palmarès.

"Je me souviens que lorsque j'avais 11 ou 12 ans, mon père courait en Mans en LMP2, puis en LMP1 l'année suivante", rappelle-t-il. "C'est quelque chose d'assez incroyable. Même à l'époque, en étant enfant, l'ambiance était fantastique. Et puis il y a l'élément collectif, car ça ne se fait pas seul. Il faut travailler avec ses coéquipiers pour essayer de trouver le bon compromis de réglages."

Sa future participation au Mans, Max Verstappen ne la conditionne pas à sa présence en Formule 1. Autrement dit, le pilote Red Bull estime qu'un double programme est tout à fait réalisable, à l'image de ce qu'avait fait Nico Hülkenberg avec succès en 2015.

"Ça dépend entièrement de ma préparation, de si ça peut être fait correctement ou non", précise-t-il. "C'est un peu la même chose que ce que je fais habituellement en simracing. Il est évident que je n'aurais pas fait cette course virtuelle [en même temps que le GP d'Imola] si je n'avais pas pu m'y préparer correctement. Cette fois-ci je pouvais le faire, c'était possible. On ne peut bien sûr pas courir au Mans et en F1 le même week-end, mais si on peut les combiner de matière satisfaisante, alors je pense que ça peut se faire pensant une saison de F1."

Lire aussi :

Max Verstappen ne cache d'ailleurs pas avoir déjà été approché par des équipes en Hypercar pour tenter de l'aligner au départ des 24 Heures du Mans. "Il y a bien sûr des contacts, mais il faut que ça arrive au bon moment et comme il faut", souligne-t-il. "Je ne veux pas non plus prendre de décision hâtive."

Car il y a un élément qui l'incite à la prudence et à la patience avant de se lancer à tout prix dans l'aventure mancelle, et il tient en trois lettres... "Avec ces nouvelles voitures, je pense qu'il faudra encore au moins un ou deux ans avant que tout soit un peu mieux compris, parce qu'en fin de compte, c'est toujours une histoire de BoP, ce qui rend les choses difficiles", avance-t-il.

La Balance de Performance qui régit la catégorie Hypercar est en effet au centre des attentions alors que les organisateurs recherchent le meilleur équilibre possible entre les plateformes LMH et LMDh ainsi qu'entre les nombreux constructeurs qui sont arrivés dans la catégorie. Pour Max Verstappen, il s'agit clairement d'un facteur limitant à ce stade. "Pour le moment, je pense qu'il est trop tôt pour que je m'engage en raison de la nouvelle réglementation", confirme-t-il. "Je pense qu'ils doivent un peu mieux régler la BoP entre les voitures. Je trouve que c'est un peu aléatoire."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent La BoP Hypercar est connue pour les 24 Heures du Mans
Article suivant Toyota contraint de remplacer Conway après une chute à vélo

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France