Bagnaia décroche le titre en Moto2 !

partages
commentaires
Bagnaia décroche le titre en Moto2 !
Par : Willy Zinck
Co-auteur: Léna Buffa
4 nov. 2018 à 04:06

Le pilote italien a remporté son duel face à Miguel Oliveira et succède à un autre pilote issu de la VR46 Riders Academy : Franco Morbidelli. Dans le même temps, Luca Marini a remporté sa première victoire mondiale en dominant la course de Sepang.

À la différence de Marc Márquez sacré à Motegi en MotoGP ou de Jorge Martín qui vient de remporter le titre Moto3, Francesco Bagnaia n'aura certes pas réussi à convertir sa première balle de match dès sa première tentative, la semaine dernière à Phillip Island, mais la deuxième aura finalement été la bonne en Malaisie !

Son adversaire, Miguel Oliveira, n'aura réussi à retarder l'échéance que d'une épreuve, après leurs 11e et 12e places respectives en Australie la semaine dernière, mais il a dû cette fois-ci s'incliner face au pilote du Sky Racing Team VR46. Arrivé en Malaisie avec 36 points d'avance, Bagnaia pouvait s'autoriser à gérer sa course, ce qu'il a fait et sa troisième place à l'arrivée a été amplement suffisante pour lui rapporter la couronne.

Lire aussi :

Auteur d'un excellent début de saison avec une victoire lors de la manche inaugurale au Qatar, celui que tout le monde appelle Pecco avait réussi à prendre les devants lors du premier tiers de la saison grâce à deux autres succès en France puis aux Pays-Bas. Le plus dur allait venir cependant, avec les premières victoires d'Oliveira et le très bon retour au championnat du Portugais, qui allait s'affirmer comme une menace crédible pour le reste de la saison.

Chacun des deux pilotes a connu des revers. Bagnaia a subi des pertes importantes en Argentine, en Catalogne, en Allemagne et en Australie, tandis que son rival lusitanien a marqué le pas principalement en France, aux Pays-Bas, en Aragón et, lui aussi, en Australie. Tous deux ont toutefois réussi l'exploit de ne souffrir d'aucun abandon au cours de la saison et, bien qu'Oliveira soit descendu moins bas dans les classements lors de ses contre-performances, l'Italien a mis toutes les chances de son côté en remportant un plus grand nombre de victoires (huit contre deux).

Première victoire pour Marini

Ce week-end, en Malaisie, ils se sont marqués à la culotte, d'abord en se qualifiant sixième et septième. Lorsque l'on est entré ce dimanche dans le vif de la course, c'est Luca Marini, coéquipier de Bagnaia, qui a pris les commandes. Le pilote italien emmenait dans son sillage son comparse, tandis que Miguel Oliveira s'était installé en troisième position. Le Portugais est passé à l'offensive dans le sixième tour, attaquant Bagnaia alors que l'écart avec Marini commençait à se creuser peu à peu.

Le numéro 42 ne s'est pas départi de son calme et a laissé son rival se détacher, tandis que lui-même se maintenait devant son ami Mattia Pasini. Álex Márquez et Lorenzo Baldassarri ont tenté de tenir le rythme avant de laisser les deux Italiens filer et d'être quant à eux rejoints par un Fabio Quartararo chaud bouillant, qui a fait main basse sur la cinquième place dans les derniers instants.

Luca Marini remporte sa première victoire de main de maître au terme d'une course qu'il a véritablement dominée. Miguel Oliveira, deuxième, n'aura repris que quatre points à Pecco Bagnaia et les 32 unités qui les séparent au championnat suffisent à l'Italien pour coiffer la couronne, rapportant par la même occasion un premier titre au Sky Racing Team VR46.

 

Bagnaia succède à son compatriote et collègue de la VR46 Riders Academy Franco Morbidelli au rang de Champion du monde Moto2. Un aboutissement pour l'Italien à l'issue de sa seconde saison passée dans la catégorie intermédiaire, lui qui rejoindra les rangs de l'équipe Pramac en MotoGP l'an prochain, avec en poche un contrat Ducati qui pourrait lui ouvrir de grandes portes à moyen terme. Et il retrouvera Oliveira, pilote Tech3 en 2019 dans la catégorie reine, pour peut-être livrer avec lui de nouvelles batailles échevelées.

Malaysia GP de Malaisie - Course
Pos. Pilote Moto Écart
1 Italy Luca Marini  Kalex 38'25.689
2 Portugal Miguel Oliveira  KTM 1.194
3 Italy Francesco Bagnaia  Kalex 3.020
4 Italy Mattia Pasini  Kalex 4.497
5 France Fabio Quartararo  Speed Up 5.250
6 Italy Lorenzo Baldassarri  Kalex 5.305
7 Spain Álex Márquez  Kalex 7.690
8 South Africa Brad Binder  KTM 8.943
9 Germany Marcel Schrötter  Kalex 9.687
10 Spain Joan Mir  Kalex 18.547
11 Spain Xavi Vierge  Kalex 18.816
12 Italy Andrea Locatelli  Kalex 19.739
13 Spain Jorge Navarro  Kalex 21.177
14 Switzerland Dominique Aegerter  KTM 21.960
15 United Kingdom Sam Lowes  KTM 26.875
16 Italy Simone Corsi  Kalex 28.515
17 Malaysia Khairul Pawi  Kalex 28.802
18 United States Joe Roberts  NTS 29.791
19 Switzerland Jesko Raffin  Kalex 30.557
20 Spain Edgar Pons  Speed Up 31.069
21 South Africa Steven Odendaal  NTS 38.430
22 France Jules Danilo  Kalex 42.930
23 Indonesia Dimas Ekky Pratama  Tech 3 57.507
24 Spain Isaac Viñales  Suter 57.910
25 Italy Federico Fuligni  Kalex 1'03.737
26 Indonesia Rafid Topan  Suter 2'04.066
Ab. Spain Augusto Fernandez  Kalex 10 tours
Ab. Finland Niki Tuuli  Kalex 11 tours
Ab. Japan Tetsuta Nagashima  Kalex 11 tours
Ab. Australia Remy Gardner  Tech 3 13 tours
Ab. Andorra Xavi Cardelus  Kalex 13 tours
Ab. Spain Iker Lecuona  KTM 16 tours

Article suivant
La pluie bouscule le programme du GP de Malaisie

Article précédent

La pluie bouscule le programme du GP de Malaisie

Article suivant

Bagnaia : Signer tôt en MotoGP, "mon plus gros point fort" cette saison

Bagnaia : Signer tôt en MotoGP, "mon plus gros point fort" cette saison
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Moto2
Événement Sepang
Catégorie Course
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Francesco Bagnaia
Équipes Team VR46
Auteur Willy Zinck
Type d'article Actualités