MotoGP GP de Catalogne

Bagnaia : "J'ai eu beaucoup de chance aujourd'hui"

Pecco Bagnaia a livré un premier commentaire rassurant après la lourde chute dont il a été victime dimanche à Barcelone.

Francesco Bagnaia, Ducati Team

Pecco Bagnaia a quitté l'hôpital de Barcelone, où il a passé des examens cet après-midi, pour rentrer en Italie et observer une nuit de repos bien méritée après l'accident effrayant dont il a été le protagoniste au départ du Grand Prix de Catalogne.

Bien qu'il souffre de multiples contusions et qu'il doive s'aider de béquilles pour marcher pour le moment, le champion en titre est soulagé d'avoir échappé à toute blessure grave après avoir subi un violent highside puis avoir été percuté au niveau des jambes par la KTM de Brad Binder.

"J'ai eu beaucoup de chance aujourd'hui", a-t-il commenté au micro du site officiel du MotoGP. "Je dois m'estimer très reconnaissant. De la chance, il en faut parfois."

Interrogé sur les circonstances de cet accident, le pilote Ducati a estimé qu'il s'agissait d'un highside difficile à expliquer. "J'avais peu d'adhérence dès le tour de chauffe", a-t-il expliqué, "et j'ai simplement pris un gros coup, j'ai fait un highside qui n'était pas normal. Pour le moment, c'est très difficile de déterminer ce qui s'est passé, mais ça a assurément été une chute qui n'est pas normale et le grip que j'avais à l'arrière dès le tour de chauffe n'était pas normal."

Davide Tardozzi, team manager de l'équipe officielle Ducati, n'a pas livré plus d'explications pour le moment, les circonstances devant être éclaircies dans les prochains jours. "Je sais que nos ingénieurs analysent les données", a indiqué le responsable. "Pecco ne semble avoir rien fait d'étrange. Il n'a pas trop ouvert les gaz ou quoi que ce soit, il n'était pas trop incliné. Il semble qu'il n'a rien fait de mal dans son pilotage, [ni qu'il y ait eu] de fuite d'huile ou quoi que ce soit de ce type. Nous devons donc analyser cela à la maison et nous aurons peut-être une réponse à cette question à Misano."

Misano, où le championnat se rend dès le week-end prochain, est aussi un rendez-vous particulièrement attendu. Grand Prix à domicile de Bagnaia et de son équipe, il sera suivi par un test important puis le MotoGP quittera l'Europe pour deux mois.

Le champion en titre sera-t-il apte à reprendre la piste ? "On va tout faire pour être à Misano et essayer d'être faire un bon week-end", a promis Pecco Bagnaia. "Heureusement, Pecco n'a rien", a ajouté Davide Tardozzi. "Il a juste des douleurs mais rien de cassé. On croise les doigts pour l'avoir à Misano la semaine prochaine."

 

Son coéquipier Enea Bastianini a, en revanche, quitté l'hôpital avec une cheville et une main plâtrées, chacune nécessitant une opération pour des fractures. La première intervention doit avoir lieu dès lundi à Modène et cela permettra de clarifier les délais nécessaires à sa guérison.

"Je pense qu'il sera absent pour Misano et nous verrons ensuite pour combien de courses. Ce sera à décider après l'opération", a précisé le team manager. "Nous parlerons avec les médecins demain après l'opération et nous déciderons ce qu'il en sera. À ce stade, la fracture de la main n'a pas l'air belle, mais nous verrons. Nous devrons prendre une décision après avoir parlé avec le professeur qui va l'opérer demain."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Aleix Espargaró a pris tous les risques : "Je tombe ou je gagne"
Article suivant Le ras-le-bol de Marco Bezzecchi, encore pris dans le crash du départ

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France