Le choix approche pour Ducati : "Nous ne devons pas trop attendre"

Le choix est "difficile et compliqué" mais il faut le faire : le patron de Ducati Corse doit décider qui fera équipe avec Pecco Bagnaia la saison prochaine. Problème, les prétendants rivalisent de talent.

Jorge Martin, Pramac Racing

Photo de: Marc Fleury

Son palpitant avait déjà été mis à rude épreuve à Jerez avec le duel opposant Pecco Bagnaia à Marc Márquez. Gigi Dall'Igna a encore vu l'intensité grimper d'un cran dimanche avec une lutte à laquelle s'est également mêlé Jorge Martín. Cette fois, le Madrilène a tenu bon et c'est lui qui s'est imposé, réalisant un carton plein au Mans, mais les trois hommes ont décidément confirmé qu'ils avaient tout ce qu'il faut pour animer les avant-postes chaque week-end.

"Ça n'a pas été facile pour moi de regarder une course comme celle-là ! Je ne sais pas si je vais arriver au bout de la saison, parce que mon cœur est vraiment soumis à un gros stress", a commenté Gigi Dall'Igna dans un sourire, interrogé par le site officiel du MotoGP après la course.

Passant en revue ses pilotes, le patron italien a d'abord salué la performance du vainqueur. "Jorge a fait une course incroyable, et même un week-end incroyable. Je suis très fier qu'il soit avec nous", a-t-il salué. "Pecco aussi a fait une bonne course aujourd'hui, Marc aussi a fait un boulot fantastique tout le week-end, et Enea [Bastianini] aussi car il signé le meilleur tour à la fin de la course et il a repris une place à Viñales. Je suis très content des pilotes que j'ai à l'heure actuelle."

Pour Sky Sport, en Italie, le directeur général de Ducati Corse a poursuivi : "Enea a fait une course merveilleuse. Il est arrivé quatrième, mais ça n'est pas uniquement de sa faute, et je le sais bien. Nous en tiendrons compte parce que les chronos qu'il a faits, surtout en fin de course, sont vraiment bons. En ce qui concerne le choix des pilotes, parce que de toute façon vous allez me poser la question, ça va être très dur car ils font tous des choses incroyables. Ça va être compliqué de prendre une décision, mais nous devons le faire."

Gigi Dall'igna va devoir prendre une décision rapidement.

Gigi Dall'igna va devoir prendre une décision rapidement.

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Le vent a semblé souffler en défaveur d'Enea Bastianini récemment, ses deux rivaux s'imposant tant par leur aura médiatique que leurs résultats. Alors que l'on dit l'Italien proche d'Aprilia, la principale question parait désormais porter sur la promotion de Jorge Martín ou de Marc Márquez, avec les conséquences qu'aurait un possible départ vers la concurrence du pilote éconduit.

Si Jorge Martín a encore une fois souligné qu'il ne savait pas quoi faire de plus pour convaincre la direction de Ducati de le promouvoir, Gigi Dall'Igna lui a indirectement répondu lorsqu'il a été interrogé sur la pression à laquelle sont soumises les hommes qui se trouvent sur la short-list : "Un champion doit savoir supporter la pression. C'est essentiel pour quelqu'un qui veut remporter un championnat. Mais je ne crois pas que ce soit un vrai problème pour nos pilotes. Ce sont tous des champions potentiels, ils ont déjà été titrés. Ils n'ont rien à prouver et il s'agit juste de faire un choix."

Lire aussi :

Les attentes qui entourent la décision de Ducati sont grandes, avec des implications multiples pour le reste de la grille. Le patron italien en a conscience, aussi il sait qu'il ne doit pas trop repousser son choix, alors qu'il a été supposé jusqu'à présent qu'une annonce serait faite en marge du GP d'Italie, dans trois semaines.

"Je crois que notre choix ne doit pas intervenir dans trop longtemps, nous ne devons pas trop attendre, y compris par correction pour ces pilotes, qui font un travail merveilleux. Ils s'investissent de manière incroyable et nous devons les respecter. Cela signifie aussi ne pas leur faire perdre les possibles opportunités qu'ils pourraient avoir pour l'avenir. Je ne crois pas que nous tarderons à faire notre choix, mais il est clair qu'il s'agit d'un choix difficile et compliqué et il fallait un peu de temps."

Questionné à nouveau par le site officiel du MotoGP pour savoir si cette course avait rendu sa décision plus facile ou plus difficile, Dall'Igna a admis : "Plus difficile, c'est certain ! Mais c'est mon boulot, je dois sélectionner les meilleurs pilotes possibles pour notre équipe d'usine et aussi les meilleurs pilotes possibles pour les autres équipes Ducati. J'ai de quoi réfléchir pendant ces quelques semaines."

En attendant, le classement du championnat semble prendre un malin plaisir à taquiner Gigi Dall'Igna, en réunissant ses quatre principaux pilotes aux quatre premières places...

POS. PILOTE POINTS Qatar Portugal United States Spain France
1 SpainJ. Martín 129 28 32 20 12 37
2 ItalyP. Bagnaia 91 31 6 13 25 16
3 SpainM. Márquez 89 18 9 9 24 29
4 ItalyE. Bastianini 89 15 24 20 11 19

VIDÉO - Le résumé du Grand Prix de France

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Quels sont les nouveaux records au GP de France MotoGP ?
Article suivant Quartararo et Zarco en piste au Mugello pour des tests cruciaux

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France