Résumé de course
MotoGP GP d'Autriche

Course - Copie parfaite pour Bagnaia en Autriche !

Il avait déjà dominé les qualifications et la course sprint hier : Pecco Bagnaia a complété son week-end parfait et remporté le Grand Prix d'Autriche MotoGP.

Francesco Bagnaia, Ducati Team

Après la mise en bouche de samedi sur 14 tours, le Grand Prix d'Autriche MotoGP en est arrivé à son moment le plus fort avec la course principale de la catégorie reine disputée cet après-midi au Red Bull Ring et couvrant le double de la distance d'hier.

Le thermomètre avait dépassé les 30°C lorsque les 23 pilotes ont pris place sur la grille de départ. Une grille qui comportait une légère différence avec celle d'hier, puisque Pol Espargaró s'est acquitté de sa pénalité de trois places après avoir gêné Marc Márquez vendredi pendant les essais.

Qualifié en pole position, Pecco Bagnaia a pris à nouveau un superbe départ, suivi comme son ombre par Brad Binder, qui partait de la première ligne pour la deuxième fois seulement de sa carrière MotoGP.

Par contre, Maverick Viñales a encore manqué son envol depuis la deuxième place, reculant jusqu'à la 11e position dans les premiers instants. Côté français, Johann Zarco a légèrement reculé jusqu'à la 12e place et Fabio Quartararo s'est maintenu neuvième dans le tour de lancement. Mais le pilote Yamaha a rapidement rétrogradé, avec notamment un léger avec Aleix Espargaró, et Zarco est passé devant lui.

 

Très vite, Bagnaia et Binder ont pris une légère avance sur un quatuor lancé à leur poursuite, un petit groupe composé de Jack Miller, Álex Márquez, Luca Marini et Marco Bezzecchi. Au cinquième tour, le pilote Gresini s'est emparé de la troisième place provisoire, laissant Miller aux prises avec les pilotes VR46, qui n'ont fait qu'une bouchée de la KTM. Dans le duel qui opposait les Ducati aux couleurs de Mooney, c'est Bezzecchi qui a rapidement eu le dessus, tandis que Marini a peu à peu perdu le contact, mais momentanément seulement.

Parti de la 12e place, Jorge Martín s'est acquitté de sa pénalité long-lap dans le quatrième tour, celle dont il a écopé samedi dans la soirée après avoir causé un carambolage au premier virage de la course sprint. Ironiquement, c'est dans ce même virage que se trouve la trajectoire de la pénalité au Red Bull Ring, et l'Espagnol était tombé ce matin en s'y essayant. Cette fois, tout s'est déroulé à la perfection et il est passé de la septième à la 13e place, sans faire parler de lui.

 

Au neuvième tour, Martín a dépassé Quartararo pour la 11e place et s'est lancé à la poursuite de Zarco. Celui-ci se trouvait alors dans le sillage d'Enea Bastianini, des Aprilia officielles et de Miller, lui-même soumis à une pression de plus en plus forte. Au 11e tour, Viñales avait dépassé l'Australien, ce qui lui offrait désormais une piste assez dégagée pour tenter d'imprimer son rythme. Au tour suivant, c'est Espargaró qui prenait l'avantage sur Miller, puis celui-ci s'est fait attaquer coup sur coup par Bastianini et Martín, sortant rapidement du top 10.

Miller était peut-être en grande difficulté, mais il ne s'est pas incliné sans se battre. Dans ce groupe en lutte pour la septième place, les attaques se sont multipliées à l'approche de la mi-course. Une fois que les positions se sont stabilisées, le pilote KTM s'est retrouvé intercalé entre Bastianini devant lui et les deux Français, Quartararo devant Zarco.

 

Franco Morbidelli et Marc Márquez ont à leur tour recollé avec ce groupe et, tandis que Quartararo parvenait à son tour à passer la KTM #43, cela faisait deux menaces de plus pour Miller et Zarco. Et tous deux allaient en effet bientôt céder, reculant respectivement à la 13e et la 14e places.

Grosse fin de course des pilotes VR46

Pendant que la lutte s'intensifiait dans ce groupe fourni, Maverick Viñales avait filé sans demander son reste, mais s'il s'était aisément détaché de ses poursuivants, il n'avait pas pour autant rattrapé Luca Marini, alors isolé à la cinquième place. Le pilote Aprilia n'y parviendrait finalement jamais, sa chance étant désormais passée.

Devant, le faible écart entre Álex Márquez et Marco Bezzecchi laissait présager une autre lutte, avec la troisième place en jeu. Dès le 16e tour, l'Italien a tenté sa chance dans le premier virage, sans succès. Rebelotte deux boucles plus tard, au même endroit... et même issue.

Mais Marini s'était rapproché et il commençait désormais à lorgner lui aussi sur la troisième marche du podium, celle qu'il avait perdue hier dans une chute. Bezzecchi savait qu'il devait se mettre à l'abri. Après plusieurs tentatives vaines, le troisième homme du championnat a enfin trouvé l'ouverture au 22e tour et, maintenant qu'il figurait dans le top 3, il s'est rapidement détaché.

 

Marini a eu besoin de quatre tours de plus pour parvenir à son tour à prendre l'avantage sur la Ducati du team Gresini, mais l'affaire a rapidement été entendue et Álex Márquez s'est donc retrouvé cinquième sans pouvoir répliquer.

Aux avant-postes, les positions sont dès lors restées inchangées. Par contre, les Français ont bel et bien poussé jusqu'au bout : Zarco a réussi à passer Miller pour la 13e place et Quartararo a pris la huitième position à Aleix Espargaró. Derrière, Miller a tout bonnement passé l'arrivée hors des points, perdant encore deux places dans le dernier tour au profit des pilotes Tech3.

Cependant, après une nouvelle avalanche d'avertissements pour dépassement des limites de la piste, deux pilotes ont reçu une pénalité dans les derniers tours : Iker Lecuona, qui se trouvait en queue de peloton, mais aussi Pol Espargaró, longtemps 15e avec donc un point en poche. Le temps ayant manqué pour s'acquitter d'un long-lap, trois secondes de pénalité ont été ajoutées à leur temps de course et cela a fait sortir Espargaró de la zone des points.

LIRE AUSSI - Pol Espargaró 6e : "J'avais dit que ce serait ma course !"

À noter l'abandon des deux pilotes RNF Aprilia : Miguel Oliveira et Raúl Fernández sont tous deux rentrés au stand, l'un après le premier tiers de la course et l'autre dans le dernier tour. Joan Mir n'a pas vu l'arrivée non plus, cette fois à cause d'une chute survenue au 13e tour.

Le cap de la mi-saison est désormais atteint : les pilotes se retrouveront dans deux semaines pour la 11e manche du championnat, le Grand Prix de Catalogne.

Austria GP d'Autriche MotoGP - Course

 
 
         
Infos sur le pilote
 
 
 
   
P. Pilote # Moto Tours Temps Intervalle km/h Abandon Points
1 Italy P. Bagnaia Pecco Bagnaia Ducati Team 1 Ducati 28 -       25
2 South Africa B. Binder Brad Binder Red Bull KTM Factory Racing 33 KTM 28 +5.191 5.191     20
3 Italy M. Bezzecchi Marco Bezzecchi Team VR46 72 Ducati 28 +7.708 2.517     16
4 Italy L. Marini Luca Marini Team VR46 10 Ducati 28 +10.343 2.635     13
5 Spain Márquez Álex Márquez Gresini Racing 73 Ducati 28 +11.039 0.696     11
6 Spain M. Viñales Maverick Viñales Aprilia Racing Team 12 Aprilia 28 +11.724 0.685     10
7 Spain J. Martín Jorge Martín Pramac Racing 89 Ducati 28 +12.917 1.193     9
8 France F. Quartararo Fabio Quartararo Yamaha Factory Racing 20 Yamaha 28 +19.509 6.592     8
9 Spain A. Espargaró Aleix Espargaró Aprilia Racing Team 41 Aprilia 28 +20.231 0.722     7
10 Italy E. Bastianini Enea Bastianini Ducati Team 23 Ducati 28 +20.729 0.498     6
11 Italy F. Morbidelli Franco Morbidelli Yamaha Factory Racing 21 Yamaha 28 +21.527 0.798     5
12 Spain M. Márquez Marc Márquez Repsol Honda Team 93 Honda 28 +23.027 1.500     4
13 France J. Zarco Johann Zarco Pramac Racing 5 Ducati 28 +24.259 1.232     3
14 Spain A. Fernández Augusto Fernández Tech 3 37 KTM 28 +25.365 1.106     2
15 Australia J. Miller Jack Miller Red Bull KTM Factory Racing 43 KTM 28 +25.475 0.110     1
16 Spain P. Espargaró Pol Espargaró Tech 3 44 KTM 28 +28.073 2.598      
17 Italy F. Di Giannantonio Fabio Di Giannantonio Gresini Racing 49 Ducati 28 +28.998 0.925      
18 Japan T. Nakagami Takaaki Nakagami Team LCR 30 Honda 28 +32.316 3.318      
19 Italy L. Savadori Lorenzo Savadori Aprilia Racing Team 32 Aprilia 28 +42.392 10.076      
20 Spain I. Lecuona Iker Lecuona Team LCR 27 Honda 28 +46.239 3.847      
dnf Spain R. Fernández Raúl Fernández RNF Racing 25 Aprilia 27       Abandon  
dnf Spain J. Mir Joan Mir Repsol Honda Team 36 Honda 12       Abandon  
dnf Portugal M. Oliveira Miguel Oliveira RNF Racing 88 Aprilia 6       Abandon  

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Viñales dépité d'avoir autant perdu au départ
Article suivant Championnat - Bagnaia de plus en plus seul au monde

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France