Réactions
MotoGP GP d'Autriche

Pol Espargaró : "J'avais dit à mon team que ce serait ma course !"

Toujours affaibli par ses multiples blessures du mois de mars, Pol Espargaró a néanmoins réussi à bluffer tout le monde samedi en disputant une solide course sprint au Red Bull Ring, avec la sixième place à la clé.

Pol Espargaro, Tech3 GASGAS

Revenu depuis seulement deux semaines, Pol Espargaró a été accueilli par une ovation à son retour au stand samedi, au terme de la course sprint du GP d'Autriche. Il faut dire qu'il venait de décrocher la sixième place en s'affichant parmi certains des pilotes les plus en vue championnat, lui qui continue pourtant de se soigner après son grave accident du mois de mars.

Parti 13e, le pilote Tech3 a gagné gros au départ en se portant à la septième place. Il a grimpé d'un cran supplémentaire avec la chute de Luca Marini à la mi-course et, bien que dans l'impossibilité de dépasser par la suite, il a solidement tenu son rang malgré la pression exercée notamment par son frère dans sa roue arrière.

"Je suis très content de cette journée", a commenté un Pol Espargaró ravi au micro du site officiel du MotoGP. "Ça fait vraiment du bien de me battre contre des top pilotes, comme mon frère, les pilotes Aprilia et aussi Miller à la fin. Je voulais essayer [de le reprendre] mais je n'avais plus de jus. Même 14 tours, au final c'était un peu trop pour moi."

"J'avais dit à mon team que ce serait ma course !" a expliqué le pilote Tech3, victime de multiples fractures, notamment aux vertèbres, fin mars. "J'ai essayé de m'y préparer [vendredi] et [samedi] matin pour faire la meilleure course possible samedi. Je sais que les gros points sont ceux du dimanche, mais pour le moment j'ai la sensation d'être trop faible pour viser un bon résultat le dimanche. Par contre, le samedi je pense pouvoir être compétitif."

 

Cette journée gratifiante ne s'est pas limitée à cette superbe course jusqu'à la sixième place, car Pol Espargaró s'était également montré dans le coup pendant les qualifications, en ne manquant que de peu la Q2. "Mon temps idéal aurait suffi à m'envoyer en Q2 mais je n'ai pas réussi. Dans ce moment stressant, je n'arrive pas à tout assembler parce que mon corps ne réagit pas aussi vite que je le voudrais. Pendant la course, je perdais en particulier pas mal de temps sur Miller dans les virages à gauche, mais je le rattrapais sur les freins dans les virages à droite."

Un nerf allant de la tête à l'épaule gauche est "pas mal affecté", explique le pilote. "Les médecins ne savent pas combien de temps il faudra pour que ça se remette à 100% parce qu'il semble récupérer millimètre par millimètre tous les deux jours." En attendant, l'Espagnol manque de muscle dans cette épaule et de forces. "Ça demande du temps, mais en attendant je cours, donc j'espère que dans les prochaines courses ou les prochains mois, ça sera remis et que je serai à nouveau moi-même."

Pol Espargaro, Tech3 GASGAS Factory Racing

Pol Espargaró a plus de mal dans les virages à gauche.

Cette sixième place est le meilleur résultat obtenu par Tech3 lors des courses sprint à ce stade de la saison. Elle vient s'ajouter à la quatrième position d'Augusto Fernández pendant la course longue du GP de France pour redonner un peu de baume au cœur de l'équipe française, dont le championnat a été affecté par la blessure de son leader dès le premier Grand Prix.

"C'est important pour moi et pour mon entourage", a reconnu le pilote, "surtout pour mes mécaniciens car ils ont été en difficulté. Même si Jonas [Folger] a fait du très bon boulot et qu'on est tous satisfaits de ses résultats, ils méritent bien plus. Ils ont énormément travaillé pendant la pré-saison, c'est vraiment une bonne équipe mais ces dernières années, ils n'ont pas obtenu les récompenses dont ils avaient besoin. J'espère donc pouvoir m'améliorer encore un peu et qu'on pourra se battre pour quelque chose de grand sur certaines courses − peut-être un podium, ce serait génial et ce serait une récompense pour eux, pour leur super boulot, et aussi pour Hervé [Poncharal]."

Une grande course pour sauver sa place ?

Cette performance intervient alors que d'aucuns imaginent déjà Pol Espargaró sur la touche la saison prochaine. Pas encore totalement remis de ses blessures, il se trouve au cœur du casse-tête insoluble de KTM, qui semble s'être assuré les services de cinq pilotes mais ne devrait bel et bien qu'avoir quatre places à attribuer sur la grille. La tendance semble aller vers un choix à opérer entre Pol Espargaró et Augusto Fernández, afin de permettre l'arrivée de Pedro Acosta.

LIRE AUSSI - L'engouement justifié autour de Pedro Acosta

Lorsqu'il lui a été demandé si ce résultat comptait pour son avenir, Espargaró a répondu avec le plus grand calme : "Franchement, non. Je fais mon boulot, peu importe ce qui m'attend. J'ai toujours dit que j'avais un contrat pour cette année et la prochaine, alors peu importe. Mais il est clair que je veux être performant, je suis ici pour performer. Je n'aime pas l'idée d'être ici simplement parce que j'ai contrat"

"J'aime être ici parce que je mérite d'être ici et je veux montrer à l'avenir que je suis plus rapide que beaucoup d'autres. Peu importe le contrat, si vous n'êtes pas performant, vous ne devriez pas être ici. Je vais continuer à pousser sur les prochaines courses, même si ce sera un peu plus compliqué pour moi dimanche, mais les prochaines courses vont être déterminantes."

Même la dure perspective de potentiellement perdre son guidon alors qu'il a un contrat en poche n'a suscité qu'ironie chez Pol Espargaró. "Monsieur Pierer, c'est un requin", a-t-il réagi dans un large sourire. "Il veut les meilleurs et je le comprends complètement."

Mon frère a failli se retrouver en fauteuil roulant, pendant un mois il n'arrivait même pas à manger ou à marcher, et là il termine sixième du sprint pour son deuxième Grand Prix. Il faut être plus patient, accorder plus de crédit [aux pilotes].

Aleix Espargaró

Aleix Espargaró, lui, a eu beaucoup plus de mal à retenir son agacement quand la question a été évoquée avec lui. "Beaucoup de gens dans ce paddock − et ça me met très en colère − oublient qui est Pol, ce qu'il a accompli, ce qu'il a fait pour cette marque", a fait remarquer l'aîné. "Vous avez une grosse blessure pendant un mois ou deux, et on dirait qu'il faudrait que vous rentriez chez vous et que vous preniez votre retraite. Il faut être plus patient dans le sport, parce que parfois, ça n'est pas facile."

"On a parfois vu d'autres pilotes revenir d'une blessure et dire pendant dix Grands Prix 'ah, je ne suis pas parfait au niveau du dos', 'ah, j'ai encore mal'... Mon frère a failli se retrouver en fauteuil roulant, pendant un mois il n'arrivait même pas à manger ou à marcher, et là il termine sixième du sprint pour son deuxième Grand Prix, sans avoir d'expérience avec cette moto. Alors il faut être plus patient, accorder plus de crédit [aux pilotes]. C'est la catégorie la plus difficile au monde."

Pour le pilote Aprilia, il n'est pas question que son frère perde son guidon : "C'est une situation compliquée, mais pour moi c'est clair : Pol a un contrat. Et même si on oublie le contrat, avec tout le respect que j'ai pour les autres pilotes KTM et GasGas, personne n'est meilleur que Pol. Donc, même au-delà des contrats, si vous êtes le patron de la marque et que vous cherchez les meilleurs pilotes, les pilotes rapides, ils ne sont pas meilleurs que Pol. C'est mon point de vue."

"Je comprends, je sais qu'il dit ça parce que c'est mon frère et qu'il m'aime", a réagi Pol Espargaró par la suite. "Mais je comprends aussi les gens qui parlent de ma place parce que quand on est en MotoGP et qu'on n'est pas performant, il y a beaucoup de mecs talentueux qui aimeraient monter sur votre moto. C'est naturel, c'est normal. Ça n'est pas un problème. J'ai géré ça pendant toute ma carrière, ça fait 15 ans que je suis dans ce milieu, alors je comprends tous les points de vue, particulièrement dans le monde de la compétition. Je pense vraiment qu'il faut que ce soit comme ça."

LIRE AUSSI - Honda ou Ducati ? Zarco regrette le "blabla" autour de son avenir

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Márquez et Nakagami ne cracheraient pas sur l'expérience de Zarco
Article suivant Viñales dépité d'avoir autant perdu au départ

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France