Course - Oliveira offre sa première victoire à Tech3 !

Miguel Oliveira est sorti vainqueur d'une course encore une fois très disputée, offrant à Tech3 un premier succès MotoGP au bout du suspense.

Course - Oliveira offre sa première victoire à Tech3 !

Comme le mois dernier à Jerez, le MotoGP a redoublé ce week-end son Grand Prix d'Autriche, baptisé pour l'occasion Grand Prix de Styrie. Après une première épreuve qui avait laissé le paddock groggy, le Red Bull Ring a encore une fois connu une course interrompue au drapeau rouge... et sacré un nouveau vainqueur !

Lire aussi :

Qualifié en pole position pour la première fois, Pol Espargaró a pris l'avantage à l'extinction des feux, mais dès le premier virage Joan Mir a réussi à le déposséder des commandes. Le pilote Suzuki est toutefois passé très large dans le virage 1 et il lui en a coûté une place à immédiatement rétrocéder. L'un des rares à avoir pris un pneu dur à l'avant pour cette course, Espargaró devait encore subir les attaques de Nakagami et de Miller, et à l'issue d'un premier tour mouvementé à l'avant de la course c'est bien le pilote australien qui occupait la place de leader, en dépit d'une épaule amochée dans une chute hier.

Les quatre hommes de tête étaient suivis comme leur ombre par Álex Rins, alors qu'Andrea Dovizioso s'était placé en sixième position dans le premier tour, lui qui partait huitième. Impossible toutefois de créer de cassure dans le groupe à ce stade, et les attaques étaient incessantes. Au troisième tour, Joan Mir a toutefois trouvé l'ouverture pour repasser en tête, une position qu'il allait conserver jusqu'à l'interruption.

Lire aussi :

Pénalisé pour l'accident de dimanche, Johann Zarco s'est quant à lui élancé depuis la pitlane malgré son troisième temps des qualifications. Dans le quatrième tour, le Français était l'homme le plus rapide en piste et il en profitait pour opérer un premier dépassement sur son coéquipier, Tito Rabat, mais avec neuf secondes de retard sur la tête de la course la route s'annonçait longue pour lui, surtout avec un poignet fraîchement opéré.

Dovizioso et Viñales en difficulté

Le trio Mir-Miller-Nakagami a peu à peu réussi à légèrement se détacher de Pol Espargaró et Álex Rins, sans que Dovizioso parvienne durant ces premiers tours à suivre le rythme. Derrière le pilote Ducati, les bagarres se multipliaient en revanche, avec un duel opposant Brad Binder et Miguel Oliveira, mais aussi un Maverick Viñales en évidente difficulté et repris par une autre KTM, celle d'Iker Lecuona.

Le pilote Tech3 venait déjà de déposséder Valentino Rossi de la dixième position, alors que l'Italien, qui avait réussi à gagner cinq places dans le premier tour, s'est manqué dans un freinage. Toujours dans le clan Yamaha, ce début de course s'est révélé particulièrement compliqué aussi pour Fabio Quartararo : 12e à l'issue du premier tour, il a tiré très large dans le virage 1 du tour suivant et a dû batailler pour tenter de se frayer un chemin entre Álex Márquez et Danilo Petrucci. Le Français a malgré tout repris du poil de la bête, jusqu'à passer lui aussi Rossi dans le dixième tour.

Les difficultés de Viñales se sont confirmées lorsqu'il a perdu trois places en l'espace de quelques instants, le pilote espagnol levant même la main pour signaler ce qui semblait être un problème technique. Au même instant, Dovizioso ne pouvait plus résister : Binder lui a chipé la sixième place, le mettant dès lors sous la menace d'un groupe déchaîné derrière lui. Oliveira n'a pas tardé à en profiter à son tour. Nous en étions alors au 12e des 28 tours de course.

Supérieur, Joan Mir semblait parti pour une seconde partie de course en solitaire, ayant réussi à peu à peu se détacher de ses adversaires. Il laissait Nakagami et Miller entamer un mano a mano pour le gain de la deuxième place, seulement bientôt tout allait être à refaire.

Quatre tours après les soucis évidents qu'il avait signalés, et alors qu'on avait déjà vu Fabio Quartararo en grande délicatesse avec ses freins la semaine dernière, Maverick Viñales a tout bonnement lâché sa Yamaha à l'entrée du virage 1, à 227 km/h ! Dans l'incapacité de ralentir sa moto à l'approche du virage, l'Espagnol n'a semble-t-il pas eu d'autre choix que de sauter de la M1 en marche et de la laisser tirer tout droit vers l'airfence, dans lequel elle s'est désintégrée et a pris feu. Indemne, Viñales a une nouvelle fois eu très chaud pour la deuxième fois en deux semaines !

Espargaró passe encore à côté

Interrompue au drapeau rouge après ce 16e tour, la course a repris un quart d'heure plus tard, pour 12 tours. Au départ, Mir a repris son rang, le premier, cependant Miller, pourtant très mal parti, l'a vite attaqué et passé au virage 4. Derrière eux, Pol Espargaró a récupéré la troisième place devant les autres KTM d'Oliveira et Binder, puis Dovizioso. Le pilote Ducati a toutefois rapidement réussi à remonter d'un cran, légèrement plus fringant que durant la première partie de la course.

Nakagami et Rins étaient les grands perdants de ce second départ, descendus respectivement à la septième et à la neuvième places, encadrant Rossi. À l'inverse, Miller est parti sur un gros rythme après avoir fait, comme la semaine dernière, le pari de pneus tendres. L'Australien a tout bonnement opté pour une paire 100% soft et neuve, alors que Mir affichait son point faible, lui qui a dû reprendre le même pneu avant medium qu'au premier départ, associé à une gomme neuve du même mélange à l'arrière.

Mir s'est fait dépasser coup sur coup par Pol Espargaró et Oliveira, se trouvant vite aussi sous la menace de Dovizioso. Bien décidé à prendre sa revanche d'une course qu'il pensait mériter de gagner la semaine dernière, Espargaró a lancé plusieurs attaques sur Miller jusqu'à trouver l'ouverture à mi-parcours dans cette courte seconde épreuve. Plus que jamais, l'Espagnol touchait du doigt cette première victoire qu'il a déjà plusieurs fois frôlée, et pourtant...

La lutte pour la victoire a tourné à une bagarre à trois. Resté dans la roue de Pol Espargaró, Miller a une nouvelle fois trouvé l'ouverture au virage 4 pour tenter de prendre les commandes dans le dernier tour. L'Espagnol a su répliquer au virage 9, mais Miller a résisté, au point de forcer la KTM #44 à passer hors piste. Et c'est là que le troisième homme a fait mouche… car c'est Miguel Oliveira, resté au contact, qui a passé la ligne d'arrivée en vainqueur !

Voir aussi :

En lutte lui aussi jusqu'au drapeau à damier, Mir a finalement arraché la quatrième place à Dovizioso, alors que Rins a eu l'avantage sur Nakagami pour la sixième position.

Si les écarts ne se sont pas creusés aussi nettement qu'à la première course parmi les sept premiers, une cassure s'est opérée lorsque Binder a tiré tout droit au virage 1 et a rétrogradé au huitième rang, dès lors meneur d'un groupe comportant également Rossi, Lecuona ou Petrucci.

Reparti cette fois depuis la grille, Johann Zarco s'est hissé à la 15e position à l'extinction des feux et a immédiatement entamé un duel contre Fabio Quartararo avec, juste devant eux, Aleix Espargaró également à leur portée, mais qui allait résister. C'est finalement le pilote Petronas qui a eu l'avantage sur son compatriote pour la 13e place finale.

Austria GP de Styrie - Course

P. Pilote Moto Temps Écart Intervalle
1 Portugal Miguel Oliveira KTM 16'56.025    
2 Australia Jack Miller Ducati 16'56.341 0.316 0.316
3 Spain Pol Espargaró KTM 16'56.565 0.540 0.224
4 Spain Joan Mir Suzuki 16'56.666 0.641 0.101
5 Italy Andrea Dovizioso Ducati 16'57.439 1.414 0.773
6 Spain Álex Rins Suzuki 16'57.475 1.450 0.036
7 Japan Takaaki Nakagami Honda 16'57.889 1.864 0.414
8 South Africa Brad Binder KTM 17'00.175 4.150 2.286
9 Italy Valentino Rossi Yamaha 17'00.542 4.517 0.367
10 Spain Iker Lecuona KTM 17'01.093 5.068 0.551
11 Italy Danilo Petrucci Ducati 17'01.943 5.918 0.850
12 Spain Aleix Espargaró Aprilia 17'02.436 6.411 0.493
13 France Fabio Quartararo Yamaha 17'03.431 7.406 0.995
14 France Johann Zarco Ducati 17'03.479 7.454 0.048
15 Italy Franco Morbidelli Yamaha 17'06.216 10.191 2.737
16 Spain Álex Márquez Honda 17'06.549 10.524 0.333
17 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 17'07.472 11.447 0.923
18 Germany Stefan Bradl Honda 17'07.968 11.943 0.496
19 United Kingdom Bradley Smith Aprilia 17'08.757 12.732 0.789
20 Italy Michele Pirro Ducati 17'10.374 14.349 1.617
21 Spain Tito Rabat Ducati 17'10.573 14.548 0.199
  Spain Maverick Viñales Yamaha      
partages
commentaires
Márquez : "Ils ont dit que la plaque ne céderait pas, ils avaient tort"

Article précédent

Márquez : "Ils ont dit que la plaque ne céderait pas, ils avaient tort"

Article suivant

Championnat - Quartararo et Yamaha gardent la tête avec une courte avance

Championnat - Quartararo et Yamaha gardent la tête avec une courte avance
Charger les commentaires
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021