MotoGP
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
09 oct.
Prochain événement dans
10 jours
16 oct.
Prochain événement dans
17 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
24 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
38 jours
13 nov.
Prochain événement dans
45 jours
20 nov.
Prochain événement dans
52 jours

Zarco sanctionné pour le crash spectaculaire avec Morbidelli

partages
commentaires
Zarco sanctionné pour le crash spectaculaire avec Morbidelli
Par :
Co-auteur: Léna Buffa

Johann Zarco a été pénalisé par les commissaires du MotoGP à la suite de l'enquête menée sur l'accident du Grand Prix d'Autriche.

Les commissaires du MotoGP ont rendu leur décision, cinq jours après l'impressionnant accident survenu au Grand Prix d'Autriche entre Johann Zarco et Franco Morbidelli. Jeudi, les deux pilotes ont pu longuement s'expliquer devant le panel des commissaires sur le Red Bull Ring, où se dispute une seconde course ce week-end. À l'issue de l'audience, le Français estimait ne pas mériter de pénalité et affirmait avoir fourni "de bonnes preuves avec les données". Pour sa part, Morbidelli a regretté la virulence de ses propos mais campé sur ses positions en estimant que le pilote Avintia était seul responsable. 

Lire aussi :

Disposant de tous les éléments nécessaires pour se faire un avis définitif, les commissaires ont estimé que Johann Zarco était coupable dans cet accident. Par conséquent, ils ont opté pour une sanction infligée au Français, qui devra s'élancer depuis la voie des stands lors de son prochain départ en Grand Prix.

"Après évaluation, il a été déterminé que Johann Zarco avait fait preuve d'un pilotage irresponsable, ce qui se traduit par une pénalité", a confirmé le MotoGP. Le compte-rendu du panel de commissaires pointe le dépassement de Morbidelli dans le virage 2 pour estimer que le Français a enfreint l'Article 1.21.2 du règlement sportif en mettant en danger un autre concurrent et souligne également "le degré de gravité de l'offense" pour justifier cette sanction.

Une participation encore incertaine

Reste désormais à savoir si et quand cette sanction s'appliquera. Pour le moment Zarco n'est pas en piste à Spielberg, où il n'est pas autorisé à prendre part aux deux premières séances d'essais libres ce vendredi. Touché au scaphoïde, il a en effet été opéré mercredi en Italie et doit attendre 48 heures après l'intervention chirurgicale pour faire l'objet d'un contrôle médical. Les tests auront lieu cet après-midi, à 16h, et ce n'est qu'ensuite que les médecins du MotoGP donneront ou non leur accord pour qu'il prenne le guidon samedi à partir de la troisième séance d'essais libres.

S'il devait obtenir cet accord et disputer le Grand Prix de Styrie, Johann Zarco devrait quoi qu'il arrive observer sa pénalité dimanche. En revanche, si sa prochaine participation est reportée à un autre Grand Prix, il aurait alors droit de faire appel de cette sanction. Une requête qui doit toutefois être déposée dans l'heure suivant la notification de sa sanction, datée de ce matin à 11h.

Lire aussi :

Jeudi, en exposant son point de vue, selon lequel Franco Morbidelli aurait selon lui dû mieux anticiper ce freinage sans toutefois être responsable lui non plus de ce qu'il juge être un incident de course, le pilote français estimait qu'il serait absurde de le pénaliser et qu'il pourrait dès lors faire appel.

"Je n'ai rien fait qui soit fou", assurait-il. "Ils m'ont demandé comment j'aurais pu éviter cela, et j'ai dit que de toute façon j'étais devant, alors qu'est-ce que j'aurais pu faire ? Freiner plus tôt ? Mais si j'avais freiné plus tôt, à mon avis ça aurait pu être dangereux car je savais qu'il était derrière. Je ne pouvais rien faire de mieux et, étant donné que je n'ai rien fait de dingue, je pense que ce serait absurde de me pénaliser."

"La direction de course voulait écouter ma version et savoir comment je l'avais vécu, et ils ont maintenant toutes les preuves que je n'ai rien fait de fou", ajoutait Zarco. "Pour moi, si je devais être pénalisé, ce serait absurde et il faudrait que je fasse appel, parce que les explications sont claires. Ça ne veut pas dire que Franco a fait une erreur et doit être pénalisé, ce n'est pas ce que je demande. Mais ce n'est pas ma faute, on a juste manqué de chance à ce moment-là."

EL1 - Quatre constructeurs dans un mouchoir de poche, Ducati en tête

Article précédent

EL1 - Quatre constructeurs dans un mouchoir de poche, Ducati en tête

Article suivant

EL2 - Pol Espargaró solide leader, les Ducati stagnent

EL2 - Pol Espargaró solide leader, les Ducati stagnent
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Styrie
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Johann Zarco , Franco Morbidelli
Équipes Avintia Racing , Petronas SRT
Auteur Basile Davoine