Ducati ne ferme pas la porte de Pramac à Zarco

Le directeur sportif de Ducati prévient : Bagnaia va devoir faire ses preuves lorsque le championnat débutera. Zarco, quant à lui, peut garder espoir.

Ducati ne ferme pas la porte de Pramac à Zarco

En dépit du discours rassurant que tenait encore récemment Francesco Guidotti, team manager Pramac Racing, la place de Pecco Bagnaia pourrait ne pas être si verrouillée qu'on pouvait le penser en vue de 2021. Car le directeur sportif de Ducati Corse, en charge du choix des pilotes pour l'équipe satellite, laisse une porte ouverte à un autre candidat : Johann Zarco.

Arrivé dans la catégorie reine dans la foulée de son titre Moto2, Bagnaia est sans doute resté un peu trop discret pour le moment. Entre un apprentissage ardu et une certaine pression qu'il s'est infligée à lui-même, le pilote italien est resté majoritairement cantonné à la seconde partie du tableau la saison dernière, n'obtenant que trois entrées dans le top 10 − bien qu'il ait entre autres décroché une belle quatrième place en Australie. Pour Ducati, sa courbe de résultats doit à la fois gagner en régularité et s'élever pour qu'une troisième année de contrat soit garantie.

"Bien sûr, compte tenu de ses 23 ans et de ce qu'il a réalisé en Moto2, Bagnaia est un pilote que nous voulons conserver pour l'avenir. Mais dans le même temps, nous voulons voir une nette amélioration avec la moto de 2020 par rapport à la saison 2019", prévient Paolo Ciabatti auprès de Speedweek.

"Nous voulons attendre et voir ce qui se passera lorsque le championnat recommencera", souligne le directeur sportif italien, laissant une porte ouverte à Johann Zarco. "À presque 30 ans, ce n'est plus un très jeune pilote. Mais il ne faut pas oublier les résultats qu'il a obtenus avant son contrat KTM. C'est pourquoi nous voulons donc garder une ou deux places libres."

Lire aussi :

L'hiver dernier, Zarco avait été convaincu par Gigi Dall'Igna qu'intégrer le team Avintia était le bon choix pour lui, cette place lui permettant de rejoindre le groupe Ducati et de commencer à travailler avec les ingénieurs de Borgo Panigale. L'objectif était toutefois de gravir les échelons menant vers l'équipe officielle, or les places sont prisées et le retard pris par le championnat ne joue pas en sa faveur, l'empêchant de faire ses preuves en course.

Ceci étant dit, plusieurs guidons sont encore à pourvoir, à commencer donc par celui qui est actuellement confié à Bagnaia. En 2021, Jack Miller quittera quant à lui le team Pramac et devrait y être remplacé par Jorge Martin, bien que ce recrutement n'ait pas été officialisé pour le moment. Du côté de l'équipe officielle, Ducati continue d'affirmer sa volonté de prolonger Andrea Dovizioso, seulement le départ de Pol Espargaró de KTM vers Honda pourrait libérer une place attractive pour l'Italien s'il lui venait l'envie de changer d'air. Enfin, dans le team Avintia, dont l'avenir sur le long terme est toutefois plus flou, seul Tito Rabat est pour le moment en possession d'un contrat pour 2021.

partages
commentaires
Doohan : Pourquoi Rossi arrêterait s'il est en forme ?

Article précédent

Doohan : Pourquoi Rossi arrêterait s'il est en forme ?

Article suivant

Ducati : Les moments difficiles avec Dovizioso "ont été dépassés"

Ducati : Les moments difficiles avec Dovizioso "ont été dépassés"
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021