La FIM n'examinera les moteurs qu'en cas de réclamation

Le département de la FIM en charge du suivi des normes techniques du MotoGP n'ouvrira aucun moteur tant que la saison ne sera pas terminée, sauf en cas de réclamation ou de suspicion d'irrégularité.

La FIM n'examinera les moteurs qu'en cas de réclamation

La saison 2020 du MotoGP, réduite pour le moment à 13 courses, a donné lieu à quelques variations dans les protocoles techniques de la Fédération internationale de motocyclisme. La Commission Grand Prix, qui réunit les responsables des plus hautes instances dirigeantes du championnat, a notamment annoncé fin mai des modifications dans l'utilisation des moteurs.

Ainsi, si le nombre total d'épreuves en 2020 va jusqu'à 11 (chiffre qui n'inclut pas le Grand Prix du Qatar), alors l'allocation consentie sera de quatre moteurs, portée à six pour les deux constructeurs bénéficiant des concessions réglementaires (KTM et Aprilia). Si le nombre de courses en 2020 est de 12, 13 ou 14, alors cinq moteurs seront autorisés hors concessions, et sept avec les concessions. Ces limites sont logiquement réduites par rapport au nombre de base de sept moteurs autorisés par le règlement pour un championnat complet, et qui monte jusqu'à neuf pour KTM et Aprilia.

Lire aussi :

Le FIM possède d'ores et déjà un échantillon du moteur de chaque constructeur. Honda a été le premier à le fournir, la semaine précédant le Grand Prix du Qatar, censé être la première manche de la saison début mars. D'autres marques ont livré leur moteur plus tard, puis le délai a été prolongé jusqu'au lundi 29 juin pour Aprilia et KTM.

Les deux constructeurs qui bénéficient des concessions réglementaires ont effectué des tests privés ces dernières semaines pour finir d'affiner leur prototype, mais sans travailler sur les performances. Aprilia a seulement admis avoir œuvré sur la fiabilité de son moteur. L'échantillon qu'utilisera la FIM est donc basé sur le moteur livré précédemment. "En termes de performances, ces moteurs devront être identiques à la pièce livrée à ce moment-là", a déclaré à Motorsport.com un technicien connaissant bien le protocole.

Ces échantillons feront le voyage jusqu'à Jerez, où ils seront scellés par les techniciens de la FIM et remis à leur propriétaire, qui devra les apporter sur chaque Grand Prix au cas où une comparaison s'avérait nécessaire. Dès lors, la fédération effectuera des contrôles externes sur les moteurs, ainsi que sur des graphiques numériques fournis par les ingénieurs, cependant au vu de la saison courte et très atypique que s'apprête à vivre le MotoGP, l'idée est de n'ouvrir aucun moteur en cours de championnat pour y mener un contrôle approfondi. Cela se fera seulement après la dernière course de la saison, lorsque les techniciens ouvriront chaque moteur échantillon pour le comparer avec ceux qui auront été utilisés par chaque pilote. Si des irrégularités sont détectées, des sanctions seront alors prises.

Il y a cependant deux cas dans lesquels la FIM interviendra : si une réclamation officielle est déposée par une équipe à l'encontre de l'une de ses rivales, ou si les techniciens de la fédération ont un doute raisonnable quant à une possible irrégularité. Dans ces deux cas, le moteur sera retiré de l'allocation de l'équipe, qui perdra donc l'un des moteurs auxquels elle a droit pendant le championnat, et il sera réexaminé à la fin de la saison.

partages
commentaires
Dovizioso a déjà repris l'entraînement

Article précédent

Dovizioso a déjà repris l'entraînement

Article suivant

Perdre Espargaró, une mauvaise nouvelle que KTM a dû accepter

Perdre Espargaró, une mauvaise nouvelle que KTM a dû accepter
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021