Quand les pilotes affrontent leur frère en Grand Prix

Luca Marini va côtoyer son demi-frère Valentino Rossi en MotoGP, catégorie où deux autres fratries, les Márquez et les Espargaró, sont également représentées. Retour sur les exemples les plus marquants de frères aux départs de course en Championnat du monde.

Quand les pilotes affrontent leur frère en Grand Prix

Trois fratries seront représentées en MotoGP cette année, avec les frères Márquez, les frères Espargaró et désormais Valentino Rossi et son demi-frère, Luca Marini, qui fait ses débuts dans la catégorie ce week-end, après avoir pris la deuxième place du Moto2 en 2020. Plus d'un quart du plateau est donc désormais composé de pilotes ayant leur frère sur la grille, du jamais vu !

Lire aussi :

Ce phénomène s'est accéléré ces dernières années, quand Pol Espargaró a rejoint son aîné Aleix dans la catégorie en 2014, auréolé de son titre en Moto2, puis quand Álex Márquez, lui aussi titré dans cette catégorie, est carrément devenu l'équipier de son illustre frère Marc l'an dernier − pour une seule course, cependant, en raison de la blessure du plus âgé des deux. Avant ces trois duos, il est déjà arrivé régulièrement que différents membres d'une même famille s'affrontent sur les grilles des trois catégories, même si les confrontations dans la durée ont été rares.

La famille Roberts a, bien évidemment, marqué l'Histoire des 500cc puis du MotoGP, d'abord avec les trois titres de Kenny Roberts puis avec celui de son fils, Kenny Roberts Jr, en 2000. Mais elle fut aussi à l'origine d'une cohabitation intrafamiliale rare, lorsque Kenny Jr a roulé face à son demi-frère Kurtis pour la première fois l'année suivante, pour la course de Sepang, puis épisodiquement dans les saisons suivantes. Ils ont même été réunis en 2007 pour un cas unique en MotoGP : les frères Roberts roulaient pour l'équipe de leur père sur une moto portant leur nom et équipée d'un moteur Honda. L'histoire était belle mais les résultats très décevants. Après une saison difficile, l'équipe a finalement quitté la catégorie.

Cette saison 2007 a vu un autre Champion du monde américain, Nicky Hayden, partager une course avec l'un de ses frères, Roger Lee, à l'occasion de leur Grand Prix à domicile sur le circuit de Laguna Seca. Pour ce qui marquait son premier départ en MotoGP, au guidon d'une Kawasaki, Roger Lee Hayden a pris une honorable dixième place tandis que son aîné, qui vivait une année difficile dans la défense de sa couronne mondiale, a abandonné. Roger Lee a fait une nouvelle apparition pour ce même Grand Prix trois ans plus tard, et Nicky et lui ont cette fois tous deux rallié l'arrivée. Leur frère Tommy Hayden, lui aussi pilote, n'a pas roulé face à eux en Championnat du monde puisqu'il a effectué l'intégralité de sa carrière aux États-Unis.

Autre Champion du monde confronté à son frère pour une seule course, et là aussi pour leur épreuve à domicile, Mick Doohan a partagé le GP d'Australie 1994 avec son aîné Scott. Celui-ci était apparu dans quelques courses du WorldSBK les années précédentes, essentiellement pour les rendez-vous australiens et néo-zélandais. Pendant que Mick entamait la saison de son premier titre avec un podium, Scott se classait au 12e rang, pour ce qui allait rester sa seule apparition en Championnat du monde.

Quelques années plus tard, les trois frères Aoki, surnommés "Fireball Brothers", ont marqué la catégorie 500cc durant plusieurs saisons, avec de bons résultats à la clé. En 1997, Nobuatsu et Takuma ont tous deux fait leurs débuts dans la catégorie et ont décroché plusieurs podiums, partageant même celui du Grand Prix d'Imola derrière Doohan. Takuma Aoki n'a disputé que la saison 1997 mais deux ans plus tard, le plus jeune des trois frères, Haruchika, a fait à son tour ses débuts en 500cc et affronté Nobuatsu, à nouveau pour une saison complète.

En 1962, une époque où les pilotes nationaux représentaient une grande partie de la grille de chaque épreuve, Juan et Eduardo Salatino ont aussi partagé un podium en prenant la deuxième et la troisième place du Grand Prix d'Argentine... une course dans laquelle les six pilotes à l'arrivée étaient tous originaires du pays hôte !

D'autres fratries ont partagé des courses en MotoGP, mais plus ponctuellement. Alors que les frères Espargaró étaient déjà dans la catégorie, les frères Laverty étaient tous les deux au départ au Sachsenring en 2015, pour la dernière apparition de Michael dans la catégorie au guidon d'une Aprilia, pendant qu'Eugene disputait sa première saison avec la Honda du team Aspar. Ils s'étaient déjà croisés en WorldSSP en 2009. Comme pour les familles Hayden et Aoki, un troisième membre de la famille, John Laverty, a été pilote et a roulé face à ses deux frères en 125cc britannique en 1999, puis face à Michael en Superbike Britannique au début des années 2010, mais il n'a jamais été vu en Championnat du monde.

Carlos Checa, double vainqueur au plus haut niveau, a pu disputer plus de courses face à son frère puisque David, maintenant surtout connu pour ses succès en Endurance, a pris trois départ au cours de la saison 2005. Les deux pilotes se sont retrouvé sur les grilles du WorldSBK pour des saisons complètes face à face, en 2008 et 2009, avant que Carlos Checa ne devienne Champion du monde dans cette catégorie en 2011.

Dans la famille Lowes, les jumeaux Alex et Sam auraient pu s'affronter mais se sont finalement succédés en MotoGP, le premier disputant deux courses pour Tech3 en 2016 et le second participant à la saison 2017 au guidon d'une Aprilia. Ils ont en revanche été rivaux en WorldSSP pour une course en 2010, sur le circuit de Silverstone, et sur plusieurs manches du Championnat d'Europe Superstock 600 au cours de l'année 2008. Cette année, Sam Lowes est l'un des principaux favoris à la couronne en Moto2 alors qu'Alex fera encore équipe avec Jonathan Rea en WorldSBK. Il n'est donc pas exclu qu'il se retrouvent un jour !

De nombreuses fratries dans l'Histoire

Si les cas de frères concurrents en piste se sont multipliés depuis le début des années 2000, d'autres fratries ont été vues dans l'Histoire des Grands Prix, impliquant notamment la légende Giacomo Agostini, sans qu'ils s'affrontent dans la même catégorie. Le recordman de titres en 500cc a ainsi partagé des week-ends de Grands Prix avec son frère Felice, aligné en 250cc au départ du GP des Nations 1975 puis en 350cc en 1977.

Christian et Dominique Sarron ne se sont pas non plus affrontés dans un Championnat du monde mais ils ont eu l'honneur d'être les premiers frères vainqueurs de Grands Prix. En 1984, Christian Sarron a été Champion du monde 250cc, catégorie ans laquelle Dominique a décroché trois succès en 1986. Autre fratrie tricolore, cette fois alignée dans une même course : Jacques Bolle, ancien président de la Fédération française, et son frère Pierre étaient tous les deux au départ du GP de France 1984 dans la catégorie 250cc.

Lire aussi :

Les trois fils de Georges Monneret, multiple Champion de France et quatre fois au départ de manches du Championnat du monde 500cc dans les années 1950, ont eux aussi été pilotes, mais jamais adversaires au plus haut niveau. Pierre Monneret est devenu le premier Français vainqueur dans la catégorie reine, à Reims en 1954 et son frère jumeau a lui aussi été pilote, sans participer à des manches du Championnat du monde. Leur demi-frère Philippe Monneret a pris le départ du GP de France quatre décennies plus tard, en 1994 et 1995, mais la plus belle ligne de son palmarès reste son succès aux 24 Heures du Mans 1991.

Plus récemment, Jurgen et Patrick van den Goorbergh ont été face à face durant cinq saisons, de 1991 à 1995 dans la catégorie 250cc, mais seul le premier a ensuite roulé en 500cc puis en MotoGP. Les frères Villa n'ont de leur côté partagé qu'une course, le GP des Nations 125cc en 1969, terminé à la troisième place par Francesco, une position devant Walter, par la suite triple Champion en 250cc dans la décennie suivante.

D'autres fratries ont été vues plus récemment. Deniz Öncü et son frère Can ont ainsi été au départ de plusieurs courses en Moto3 en même temps en 2019, tout comme Vesa et Mika Kallio en 125cc 15 ans plus tôt. Le pilote de MotoGP Noriyuki Haga a partagé des week-ends avec son frère Kensuke qui roulait en 250cc, et Sinan et Kenan Sofuoglu ont tous deux prix des départs en Moto2. 

partages
commentaires

Voir aussi :

EL1 - Morbidelli frappe le premier à Losail, Zarco et Miller à terre

Article précédent

EL1 - Morbidelli frappe le premier à Losail, Zarco et Miller à terre

Article suivant

EL2 - Miller à 7 millièmes du record, Mir hors du top 10

EL2 - Miller à 7 millièmes du record, Mir hors du top 10
Charger les commentaires
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021