Gresini : Il est important d'avoir un pilote italien chez Aprilia

L'équipe associée à Aprilia en MotoGP n'est pas insensible au profil de Danilo Petrucci, même si Andrea Iannone reste la priorité en vue de 2021.

Gresini : Il est important d'avoir un pilote italien chez Aprilia

Sur le marché depuis qu'il a lui-même indiqué que Ducati ne ferait plus appel à lui en MotoGP la saison prochaine, Danilo Petrucci est un profil qui a de quoi intéresser les quelques équipes au sein desquelles une place serait potentiellement à pourvoir pour la saison prochaine. Aprilia se trouve en ce sens dans une situation singulière, car si le constructeur a affirmé souhaiter conserver ses deux pilotes actuels, Andrea Iannone est suspendu pour dopage jusqu'en juin 2021, sans certitude de pouvoir se dépêtrer de ses ennuis.

Lire aussi :

Grâce au recours déposé auprès du TAS, le pilote italien espère que cette sanction sera levée, cependant l'Agence mondiale antidopage a elle aussi fait appel et réclame une suspension encore plus lourde, qui signerait à coup sûr la fin de sa carrière dans le championnat. L'équipe italienne navigue donc à vue, espérant retrouver son pilote mais craignant qu'il soit débouté, auquel cas il lui faudrait avoir les moyens de réagir en attribuant à un pilote de qualité une place qui a récemment pris de la valeur grâce aux progrès de la RS-GP.

Dès qu'il s'est senti sur la sellette, Danilo Petrucci a engagé des discussions avec le constructeur italien et il ne cache pas aujourd'hui que cette place l'intéresse, sans non plus fermer la porte de KTM depuis que Pol Espargaró a décidé de changer d'horizon. Directeur de la structure sur laquelle s'appuie Aprilia depuis 2015, Fausto Gresini est quant à lui bien conscient que le vainqueur du GP d'Italie 2019 est un profil de valeur sur le marché actuel.

"Danilo est un pilote qui a montré ce qu'il valait. Il est jeune, il a une belle expérience et c'est un pilote intéressant. De là à dire ce que fera Aprilia, c'est difficile, mais il est clair que nous, en tant qu'entreprise, nous voulons un pilote italien car nous sommes une entreprise italienne et c'est un aspect important", déclare-t-il à GPOne.

Toutefois, Gresini le rappelle : Andrea Iannone manque à l'équipe, "tant pour le développement que pour les résultats en piste". Et il assure : "Cela nous pénalise énormément. Il manque une référence importante, des données à confronter avec l'autre pilote."

"J'espère que cette situation se résoudra bientôt. Nous n'avons pas encore de date pour le recours, mais nous voulons bien sûr Andrea en piste dès que possible. Si une peine sévère devait être confirmée, nous devrions bien étudier l'avenir", concède-t-il. "J'attends le résultat du recours, mais je veux rester positif. Je crois que sa situation n'est pas facile. C'est un innocent, mais dans le même temps un condamné. J'espère que justice sera faite, je ne peux que laisser les organismes compétents faire ce qu'ils ont à faire. Je crois qu'Andrea mérite au moins la justice."

En attendant, Aprilia a prolongé Aleix Espargaró, présenté comme le "capitaine" de l'équipe et désormais engagé jusqu'en 2022 inclus.

partages
commentaires
Le Grand Prix d'Italie officiellement annulé

Article précédent

Le Grand Prix d'Italie officiellement annulé

Article suivant

Remplacer Espargaró ? KTM ne discute qu'avec des pilotes en activité

Remplacer Espargaró ? KTM ne discute qu'avec des pilotes en activité
Charger les commentaires
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021