Honda attendra Álex Márquez au tournant quand les GP commenceront

Le team manager Repsol Honda veut voir le rookie, sous contrat seulement pour un an, se battre à chaque course "comme s'il s'agissait de la fin du monde".

Honda attendra Álex Márquez au tournant quand les GP commenceront

À deux mois du possible début de la saison MotoGP, qui serait alors retardée de quatre mois et demi, les acteurs du championnat sont entrés dans une nouvelle phase. Le confinement le plus strict a désormais été levé, permettant aux usines de reprendre leur activité et aux pilotes de se plonger dans un entraînement qu'ils ont longtemps attendu, en extérieur et même en piste.

Du côté du marché des transferts aussi, le MotoGP sort de sa léthargie et les choses avancent sérieusement. À l'instar d'une F1 qui n'a pas attendu le début de ses Grands Prix pour faire bouger ses pions les plus prestigieux, les meilleurs guidons à pourvoir en MotoGP font l'objet de discussions de plus en plus approfondies et même de négociations avancées. Dans bien des cas, les directeurs d'équipe ont prévenu : les accords devront être scellés avant le début de la compétition.

Lire aussi :

Ce qui peut être perçu comme un signe de compréhension à l'égard des débutants de 2020, possiblement pénalisés par un championnat chamboulé, retardé et réduit, ne semble toutefois pas à l'ordre du jour chez Honda. Marc Márquez en avait appelé à un gel des contrats actuels, cependant sa voix n'a pas été entendue au sein de son équipe, à commencer par le principal intéressé, son frère Álex, qui a rapidement fait savoir qu'il avait l'intention de démontrer en piste qu'il méritait de conserver son guidon pour la saison prochaine, bien qu'il ait admis être "un peu inquiet" à l'idée de ne pas réussir à faire ses preuves. Visiblement, il est en tout cas sur la même longueur d'ondes que son patron, car Alberto Puig a fermement prévenu qu'il allait lui falloir être au rendez-vous quand les Grands Prix débuteront.

"Ça n'a pas été un début facile pour Álex", concède le team manager Repsol Honda, en évoquant les essais hivernaux auprès du site officiel du MotoGP, bien qu'il ait vu son nouveau pilote "étonnamment rapide en Malaisie". Les difficultés rencontrées pendant les essais de l'intersaison ont toutefois permis à l'équipe de comprendre dans quelle direction mener le rookie. "Je suis assez sûr que, quand nous commencerons, nous pourrons lui donner un autre type de moto, que nous avons déjà à l'esprit, et je pense qu'il sera meilleur", souligne Puig. "Je ne dis pas que ce sera facile, mais il partira d'un point où, au moins, il sera plus à l'aise sur la moto, et à partir de là il faudra qu'il développe son potentiel et on verra où il en arrive."

"Il faudra qu'à chaque course il se batte comme s'il s'agissait de la fin du monde", prévient le patron de l'équipe. "Chaque jour est le dernier, il faut se battre comme un fou. C'est comme ça dans ce cas-ci, et en plus il a un contrat d'un an. Nous lui avons donné cette opportunité, car à ce moment-là nous avons pensé que c'était correct, maintenant il faut que nous attendions de reprendre la piste et de voir ce qu'il peut faire."

Lire aussi :

Une saison réduite et condensée telle que celle qui se profile pourrait quelque peu déconcerter les pilotes et, par crainte d'une blessure hautement dommageable, les brider dans leur attaque. Mais Alberto Puig ne veut pas d'un Álex Márquez timoré. "Je pense que tout le monde comprend que l'on ne fait pas d'erreurs si l'on est calme, mais que l'on ne peut pas non plus s'attendre à gagner un championnat en se cachant derrière. Il faut donc qu'il soit au rendez-vous. Il faut qu'il prenne des risques, qu'il soit intelligent pour ne pas tomber, et il faut qu'il soit le plus rapide."

"Sur certaines pistes où la moto n'est pas au point, il faut l'aider grâce à son talent. Il y a des pistes sur lesquelles la moto est super bonne et il faut alors utiliser cet avantage, mais pour gagner un championnat, même s'il est court, il faut gagner des courses", conclut Alberto Puig.

partages
commentaires
Dovizioso n'est pas dans le plan A de KTM pour 2021
Article précédent

Dovizioso n'est pas dans le plan A de KTM pour 2021

Article suivant

Márquez : "Je n’attends pas beaucoup de surprises" en 2020

Márquez : "Je n’attends pas beaucoup de surprises" en 2020
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021