KTM perd son directeur technique, premier trésor chipé à Ducati

Ingénieur de renom, Fabiano Sterlacchini avait été à l'origine d'une restructuration de KTM il y a trois ans, avant d'autres recrutements faits chez Ducati. Directeur technique du constructeur autrichien, il n'a toutefois pas renouvelé son contrat.

Jack Miller, Red Bull KTM Factory Racing

Photo de: KTM

Trois ans après être arrivé, le directeur technique Fabiano Sterlacchini a quitté KTM. L'ingénieur italien, réputé pour avoir notamment été le bras droit de Gigi Dall'Igna, avait quitté Ducati à la surprise générale dans le courant de la saison 2021 et l'étonnement est le même aujourd'hui alors qu'il est absent du stand KTM au GP d'Allemagne.

Répondant aux questions du site officiel du MotoGP pendant les premiers essais, Pit Beirer a confirmé son départ, acté ces derniers jours : "C'est vrai. Cela a été une semaine assez mouvementée pour nous. Le contrat de Fabiano se terminait à la fin du mois dernier, nous avons donc discuté ces dernières semaines. Nous avons bien sûr essayé de le renouveler, nous avons travaillé sur un nouveau contrat de trois ans avec lui mais nous n'avons pas pu trouver d'accord."

"La distance par rapport à chez lui, qui est assez loin de chez nous, a été un élément, mais je ne veux pas l'utiliser comme notre principale excuse. Nous n'avons pas pu trouver d'accord sur certaines choses quant à la manière de continuer et c'est la raison pour laquelle nous nous sommes accordés sur le fait de nous séparer."

"Je ne suis pas heureux que nous ne puissions pas finir ce que nous avons commencé ensemble. Nous avions un plan, nous avions une mission et nous avons dû y renoncer", assure Pit Beirer, agacé par des rumeurs suggérant que le départ de l'ingénieur pouvait être une bonne nouvelle pour KTM. "Je souhaite vraiment souligner que Fabiano est parti en ami et qu'il restera un ami de KTM. Il veut ce qu'il y a de mieux pour notre projet à l'avenir et il a été responsable de certaines personnes qu'il a prises de l'extérieur pour les faire venir chez nous. Nous allons continuer dans cette direction, mais sans lui."

Fabiano Sterlacchini

Fabiano Sterlacchini

Photo de: KTM Images

L'arrivée de Fabiano Sterlacchini courant 2021 avait été suivie par plusieurs autres recrutements dans le clan Ducati. Il y a eu celui de Francesco Guidotti, passé de team manager de l'équipe Pramac à la formation officielle de KTM, dans le cadre d'une restructuration qui avait écarté Mike Leitner, premier pilier du programme. En 2022, l'arrivée de Jack Miller s'était aussi faite avec son ingénieur, Cristhian Pupulin, en même temps qu'Alberto Giribuola, l'ancien chef mécanicien d'Andrea Dovizioso. Au-delà des personnes, ce sont les processus et la manière de développer la RC16 qui ont été modifiés au cours de ces trois années.

"Nous avons un excellent staff et d'excellents ingénieurs qui vont prendre le relais sur son rôle", ajoute le directeur de KTM Motorsports. "Il a créé des domaines dans notre projet que nous ne couvrions pas. Nous avons pris une direction différente. Je crois que notre projet a une base beaucoup plus stable désormais, encore plus d'excellentes personnes que nous avons trouvées avec lui ces trois dernières années. Je suis content de ce qu'il a fait. Il y a juste certaines choses sur lesquelles nous ne sommes pas tombés d'accord. Nous ne voulons pas entrer dans le détail quant au fait que nous ne continuons pas ensemble, mais le contrat n'a pas été rompu, il arrivait à échéance et nous n'avons pas trouvé d'accord pour l'avenir. Encore une fois, la distance par rapport à chez lui n'a pas aidé."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent EL1 - Jorge Martín au rendez-vous, Marc Márquez rapide et à terre
Article suivant VR46 n'aura qu'une Ducati 2025 : "J'aurais voulu en avoir deux"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France