Lorenzo et Márquez, "pas obligés d’être amis"

partages
commentaires
Lorenzo et Márquez, "pas obligés d’être amis"
Par :
25 mars 2019 à 11:30

Le Majorquin s’est exprimé au sujet de sa cohabitation avec le septuple Champion du monde au sein de l’équipe Honda, et a affirmé sa volonté de battre ce dernier tout en entretenant une relation professionnelle et cordiale avec lui.

Jorge Lorenzo évolue cette année dans l’équipe la plus performante du plateau MotoGP, non seulement car il s’agit de la Championne du monde en titre, mais également car grâce à son arrivée, lui et son coéquipier totalisent le plus grand nombre de sacres mondiaux de la grille, soit 13. Cette alliance avec Marc Márquez est extrêmement commentée depuis la signature du Majorquin avec Honda, beaucoup craignant une mésentente entre les deux pilotes, mais ce dernier n’est pas de cet avis.

Lire aussi :

Pour le moment, et malgré le lancement de la saison, aucune tension ne s’est révélée, notamment en raison des blessures de Lorenzo, d’abord au scaphoïde en janvier, puis aux côtes lors du Grand Prix du Qatar, qui l’empêchent d’être en pleine possession de ses moyens sur la piste. La rivalité pourrait alors éclore une fois qu’il sera totalement remis, mais le numéro 99 semble serein. "Il pourrait y avoir des étincelles avec Marc, c’est quelque chose que la compétition peut provoquer, de fait, et c’est normal", a-t-il déclaré dans une interview pour l'édition espagnole de GQ.

"Marc et moi, nous ne sommes pas obligés d’être amis. Il a ses amis, j’ai les miens, et nous courons dans un sport individuel. Nous partageons le box et une partie de l’équipe, et nous essayerons d'échanger nos informations afin que le team soit plus puissant. Mais au final, lorsqu’on baisse la visière, cela reste un sport individuel et moi je souhaite battre les 22 pilotes qui courent contre moi [21, ndlr], dont mon coéquipier."

Comme réunir Ronaldo et Messi

Le pilote espagnol n’est d’ailleurs pas aussi sceptique qu’un grand nombre de personnes, et voit au contraire l’avantage de ce que son union avec le numéro 93 peut apporter à Honda : "Globalement, 90% de ce que peut apporter l’union Lorenzo-Márquez sont des choses positives, avec deux pilotes faisant partie des meilleurs de la grille. Les titres de la dernière décennie ont été partagés entre nous deux [de 2012 à 2018, ndlr]. C’est comme unir Ronaldo et Messi dans la même équipe."

Lire aussi :

À bientôt 32 ans, Jorge Lorenzo court désormais pour un troisième constructeur dans sa carrière en MotoGP, après neuf saisons chez Yamaha et les deux dernières années chez Ducati, qui lui ont valu de traverser une période très critique, jusqu’à se retrouver sans contrat potentiel pour 2019.

Néanmoins, soutenu par Honda, il peut désormais se concentrer pleinement sur le nouveau défi qu’il s’est lancé et qui, il le sait, pourrait être le dernier. "[Mon] perfectionnisme fait que je n’ai pas beaucoup profité de la vie, ou des plaisirs de la vie. Le positif c’est que, grâce à cela, j’ai obtenu tout ce que je souhaitais obtenir", a-t-il conclu.

Article suivant
Aprilia : "Il y aura toujours des zones d'ombre" dans le règlement

Article précédent

Aprilia : "Il y aura toujours des zones d'ombre" dans le règlement

Article suivant

Inflexible, KTM va rester fidèle à ses propres solutions techniques

Inflexible, KTM va rester fidèle à ses propres solutions techniques
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Jorge Lorenzo Boutique , Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Charlotte Guerdoux
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu