Ducati préfère miser sur des jeunes que sur Maverick Viñales

Satisfait des pilotes de l'équipe factory mais aussi des espoirs présents dans les différentes formations satellites, Davide Tardozzi n'imagine pas voir Maverick Viñales piloter une Ducati en 2022, confirmant ainsi qu'Aprilia est une option plus crédible que VR46 pour le pilote espagnol.

Ducati préfère miser sur des jeunes que sur Maverick Viñales

Maverick Viñales a annoncé son départ de l'équipe Yamaha sans avoir de certitude sur son point de chute. Tout s'est fait très vite, la décision de rompre l'accord ayant été actée par les deux parties au cours du week-end du GP des Pays-Bas et annoncée dès le lendemain de la course. Immédiatement, le nouveau team Aprilia factory est apparu comme la destination privilégiée par Viñales et le constructeur italien a manifesté son intérêt mais le pilote a assuré qu'aucun contact n'avait été pris à Assen. Il n'a pourtant pas véritablement d'autre option s'il souhaite rester en MotoGP.

Peu de places restent libres dans le plateau 2022 et un transfert dans le team Petronas est naturellement exclu, la formation malaisienne étant sur le point de prolonger avec Yamaha, tout comme une arrivée chez Tech3, dont les places semblent réservées à des membres de la KTM GT Academy puisque Remy Gardner a déjà été confirmé et que Raúl Fernández a de fortes chances de rejoindre également la catégorie avec la formation de Bormes-les-Mimosas.

La dernière possibilité est le nouveau team VR46, qui permettrait à Maverick Viñales de rouler pour l'équipe de son ancien coéquipier Valentino Rossi, mais ce dernier souhaite aussi que sa structure permette de faire éclore de jeunes pilotes et plus précisément ceux de l'Academy qu'il a fondée. Ducati s'est justement associé à VR46 avec la volonté de créer un lien avec ces espoirs et Davide Tardozzi ne pense pas que Viñales pilotera l'une des huit Desmosedici engagées en 2022, même si la marque de Borgo Panigale envisageait de recruter le #12 pour la saison actuelle avant qu'il prolonge son contrat chez Yamaha au début de l'année 2020.

Lire aussi :

"Je suis désolé que Maverick ait fait ce choix [de quitter Yamaha], mais il doit avoir ses raisons", a déclaré le team manager de l'équipe Ducati factory à Sky Sport Italie. "Actuellement nous sommes ravis d'avoir Pecco [Bagnaia] et Jack [Miller]. Mais les autres pilotes Ducati sont également bons. Nous investissons beaucoup sur les jeunes également. Donc je pense que nous sommes satisfaits d'eux."

Et même si ce ne sera très probablement pas au guidon d'une Ducati, Tardozzi souhaite néanmoins que Viñales reste sur les grilles de départ en 2022 : "Je ne sais pas comment ça va finir. Je crois et j'espère qu'il restera dans notre championnat, parce que c'est un pilote important pour le MotoGP, qui est très rapide", a précisé l'ancien pilote, qui confirme à demi-mot qu'Aprilia est bien la seule destination envisageable pour l'Espagnol : "Je souhaite à Aprilia d'avoir les meilleurs pilotes, pour qu'ils soient aussi rapides que possible."

partages
commentaires

Voir aussi :

Les pilotes de l'Academy au cœur de l'accord VR46-Ducati

Article précédent

Les pilotes de l'Academy au cœur de l'accord VR46-Ducati

Article suivant

Limites de piste : Aleix Espargaró veut des sanctions plus fortes

Limites de piste : Aleix Espargaró veut des sanctions plus fortes
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021