Misano obtient une dérogation pour ouvrir ses Grands Prix au public

C'est une première en MotoGP : les deux Grands Prix prévus sur le circuit de Misano le mois prochain pourront accueillir un peu de public.

Misano obtient une dérogation pour ouvrir ses Grands Prix au public

La reprise du MotoGP, le mois dernier, s'est accompagnée de mesures très strictes afin de réussir à relancer la compétition tout en limitant au maximum les risques pris dans une situation sanitaire toujours tendue, plusieurs mois après le début de la pandémie de COVID-19. Aussi, tous les Grands Prix organisés jusqu'à présent l'ont été sans public, et avec un paddock fortement réduit, n'accueillant ni fans, ni invités, ni journalistes à l'exception des télévisions et d'une sélection de photographes.

Lire aussi :

Cette donne va pouvoir légèrement évoluer dès le mois prochain : la région Émilie-Romagne a en effet accordé au circuit Marco Simoncelli de Misano une dérogation pour que ses portes soient ouvertes à un petit nombre de spectateurs afin qu'ils assistent aux deux Grands Prix prévus sur place. Une décision qui s'inscrit dans la lignée de celle qui, le week-end dernier, a permis à un peu de public de se rendre à Portimão pour le meeting de WorldSBK.

Les organisateurs italiens mettent en avant un projet "marqué du sceau de la plus grande sécurité" et "un travail méticuleux" qui respecte selon eux les normes en rigueur face au COVID-19, alors même qu'un premier cas a été décelé le week-end dernier dans le paddock MotoGP, et traité en conséquence.

C'est dans le cadre d'un protocole qui sera appliqué "rigoureusement" qu'ils annoncent pouvoir accueillir 10'000 spectateurs par jour pour chacun des deux Grands Prix au programme du 11 au 13 septembre, puis du 18 au 20 septembre. Afin de garantir la venue de ce public en toute sécurité, le circuit prévoit des parkings et des accès spécifiques pour chaque tribune, ainsi que le déploiement massif de commissaires pour contrôler les accès et le respect des gestes barrières, à l'extérieur comme à l'intérieur du circuit.

"Dans un mois, nous serons prêts à accueillir en toute sécurité 10'000 invités qui pourront chaque jour entrer sur le circuit Marco Simoncelli, ce qui garantit la possibilité pour 60'000 personnes d'assister au spectacle sur place au cours des deux week-ends", soulignent les organisateurs dans un communiqué. "C'est une décision qui suscite notre émotion, car cela représente également un feu vert pour la reprise du sport mondial, enfin organisé devant un public de passionnés. […] Nous adressons des remerciements sincères à la région Émilie-Romagne et à son président, Stefano Bonaccini, pour avoir écouté et évalué avec attention notre projet."

D'une capacité de 110'000 places, dont 40'000 en tribunes, Misano flirte chaque année avec les 160'000 spectateurs en quatre jours de Grand Prix, ce qui lui avait garanti la dixième meilleure fréquentation de la saison MotoGP la saison dernière. Les chiffres ne seront donc en rien comparables cette fois, néanmoins les organisateurs prennent cette autorisation comme une première étape annonçant des jours meilleurs.

"Bien sûr, ce ne seront pas les 160'000 personnes par week-end de l'année dernière, mais objectivement nous bénéficions aujourd'hui de l'opportunité de faire quelque chose qui paraissait impossible il y a encore quelques semaines, ou alors très compliqué à organiser. Ce sera un soutien pour l'industrie touristique, pouvant compter sur un événement qui, il ne faut pas l'oublier, garantit qu'au moins 3000 autres personnes logeront sur place, avec la caravane MotoGP garantissant l'organisation et l'assistance aux équipes. Et à cela s'ajoute un puissant message médiatique qui sera diffusé dans le monde entier."

Lire aussi :

"C'est aussi une grande responsabilité que nous prenons et, afin de l'honorer, nous travaillerons dur chaque jour qui nous sépare des courses. Une responsabilité à partager avec tous ceux qui participeront aux deux Grands Prix, afin que l'épreuve soit une grande fête symbolisant non seulement la moto dans le monde, mais aussi une accélération vers des conditions de rentabilité des événements sportifs."

Rappelons que Misano a rouvert ses portes le 14 mai dernier, accueillant depuis plusieurs tests et roulage d'entraînement, ainsi que des événements moto soutenus par la fédération nationale et deux événements automobiles, dont le GT World Challenge qui s'y déroule actuellement.

Les informations relatives à l'acquisition des billets seront communiquées demain.

partages
commentaires
Un test requis à Portimão avant le Grand Prix MotoGP

Article précédent

Un test requis à Portimão avant le Grand Prix MotoGP

Article suivant

Pour Aleix Espargaró, Aprilia doit faire ses preuves dès maintenant

Pour Aleix Espargaró, Aprilia doit faire ses preuves dès maintenant
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021