Quartararo veut des garanties pour 2023 avant de prolonger chez Yamaha

Insatisfait du développement effectué par Yamaha cet hiver, Fabio Quartararo attend maintenant de voir ce que la marque prépare pour 2023 avant de songer à une prolongation de son contrat selon son manager, Éric Mahé.

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

L'entourage de Fabio Quartararo entretient plus que jamais le suspense sur son avenir. Titré avec Yamaha la saison passée, le Français avait demandé des garanties sur le développement effectué par la firme japonaise avant de se réengager. Les tests de pré-saison ne l'ont pas encouragé, les progrès tant espérés sur le moteur n'étant pas venus, et l'entame du Grand Prix du Qatar n'a rien de rassurant : Quartararo a dû passer par la Q1 et ne s'élancera que de la 11e place sur la grille de départ.

Les pilotes les plus en vue devraient pour la plupart rester sur la même machine et les sorts de Marc Márquez chez Honda et de Pecco Bagnaia sont déjà scellés. De son côté, Quartararo n'exclut pas de changer d'air et selon Éric Mahé, la balle est désormais dans le camp de Yamaha, déterminé à conserver sa star mais qui doit encore prouver sa capacité à faire évoluer sa machine l'an prochain.

"On a parlé de progression technique avec Yamaha en fin de saison [2021]", a déclaré le manager de Fabio Quartararo sur Canal+. "Pour des raisons que je ne peux pas évoquer, c'est moins prometteur que prévu. On est plutôt en train d'essayer d'évaluer ce que peut être 2023 concernant le package technique. Pour l'instant, il n'y a pas d'urgence. C'est-à-dire que quatre pilotes ont signé."

Fabio Quartararo

Fabio Quartararo

Également interrogé par Canal+, le nouveau team manager de Suzuki, Livio Suppo, a qualifié Quartararo de pilote "très fort", et ce alors que la firme de Hamamatsu a encore deux guidons libres pour la saison 2023. Éric Mahé ne veut cependant pas encore se projeter vers un transfert, préférant d'abord évaluer le niveau de Yamaha.

"Comme l'a dit Livio, Fabio a un profil de pilote intéressant. On n'en est pas là aujourd'hui. On est en train de réfléchir. Yamaha est en train de nous expliquer ce qu'ils souhaitent mettre en place pour le futur, et une fois qu'ils nous auront expliqué tout ça, on se posera ce genre de questions."

Et si Bagnaia a trouvé une certaine sérénité en s'engageant avec Ducati jusqu'en 2024 avant même l'entame de la saison, le clan Quartararo n'a pas peur de se donner le temps. "Personnellement, je n'ai pas d'objectif temporel", a précisé Mahé. "En bref, la chose importante est de comprendre ce qui va se passer chez Yamaha à l'avenir. Après, on verra ce qui se passe pour les autres. Pour moi, il n'y a pas de réelle échéance. Il est probable que Yamaha dise 'bon, il faut y aller.' Pour l'instant, ce n'est pas le cas."

Quartararo semble en position de force dans ces discussions. A-t-il les clés du camion ? "J'aurais envie de dire que les clés sont posées sur la table", a estimé Mahé. "Selon ce qui va se passer, on verra qui dégainera le premier. Je ne sais pas."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Qualifs - Doublé Ducati, Quartararo et Zarco hors du top 10
Article suivant La FIM interdit les pilotes russes de compétition

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France