MotoGP
26 mars
EL1 dans
20 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
27 jours
16 avr.
Prochain événement dans
41 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
54 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
82 jours
03 juin
Prochain événement dans
89 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
103 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
110 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
124 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
159 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
173 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
187 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
194 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
208 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
215 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
229 jours
28 oct.
Prochain événement dans
236 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
250 jours

Officiel - Rossi reste en MotoGP et rejoint le team Petronas

Valentino Rossi restera en MotoGP la saison prochaine et rejoindra l'équipe satellite de Yamaha, le team Petronas, avec le soutien officiel du constructeur.

Officiel - Rossi reste en MotoGP et rejoint le team Petronas

Le doute n'était plus permis, et c'est désormais officiel : Valentino Rossi restera en MotoGP la saison prochaine. Le nonuple Champion du monde a été officialisé au sein du team Petronas, où il bénéficiera d'une Yamaha officielle.

Cette option avait été proposée à Rossi lorsque Yamaha a recruté Fabio Quartararo au sein de son équipe factory, après s'être déjà assuré de conserver Maverick Viñales. Ne voulant pas laisser filer les deux jeunes pilotes, la marque a choisi de leur accorder sa priorité et d'orienter le #46, s'il le souhaitait, vers son équipe satellite.

Les négociations ont animé le printemps, alors que le report de plus de quatre mois du championnat a mis à mal les plans de Rossi, qui aurait voulu évaluer son niveau lors de quelques courses avant de décider s'il prolongeait ou non sa carrière. Au sortir du confinement, toutefois, la volonté du pilote italien de ne pas en rester là après une saison 2020 passablement chamboulée était évidente et il n'y avait plus de mystère quant à la volonté des différentes parties de trouver un accord.

Lire aussi :

Avec la reprise de la compétition, au mois de juillet à Jerez, Rossi n'avait rien occulté de l'avancée du contrat, affirmant un choix personnel acté et une situation réglée "à 99%". Le dernier point restant à définir concernait la constitution exacte du team technique qui accompagnerait Rossi chez Petronas, dépendant au préalable des membres d'équipe qui suivraient Quartararo dans l'équipe officielle, ainsi que les arrangements devant être finalisés entre les avocats des différentes parties.

C'est désormais chose faite, Rossi ayant apporté dès son arrivée à Barcelone, jeudi, des précisions importantes. D'une part, en annonçant que seuls trois des membres de son team le suivraient : son ingénieur David Muñoz, son responsable de données Matteo Flamigni et son analyste de performance Idalio Manuel Davira. Et d'autre part en dévoilant que le contrat ne porterait que sur un an.

L'officialisation a enfin pu se faire ce jour, et comme anticipé par le pilote, le contrat porte uniquement sur la saison 2021. L'option lui permettant de rester engagé une deuxième année n'a pas été spécifiée dans le contrat, bien que le pilote de Tavullia, qui fêtera ses 42 ans avant d'entrer dans la compétition l'année prochaine, a déjà fait savoir qu'il souhaitait évaluer durant la pause estivale de 2021 la possibilité de courir ou non en 2022.

Lire aussi :

"Je suis ravi de continuer à courir en 2021 et de le faire avec le team Petronas", assure Valentino Rossi. "J'ai beaucoup réfléchi avant de prendre cette décision car le challenge est de plus en plus difficile. Pour être au top en MotoGP, il faut travailler beaucoup et travailler dur, s'entraîner chaque jour et mener une vie d'athlète, mais j'aime encore ça et je veux toujours courir.

"Je suis très content de rejoindre le team Petronas Yamaha SRT. Ils sont jeunes, mais ils ont montré qu'ils sont un top team. Ils sont très sérieux et très bien organisés", estime le pilote italien. "Cette année j'ai changé de chef mécanicien. Je suis très content avec David, mais je pense que nous n'avons pas encore atteint notre meilleur niveau. C'est l'une des raisons pour lesquelles j'ai choisi de continuer, car l'ambiance au sein de l'équipe est quelque chose que j'aime beaucoup."

Valentino Rossi fera donc équipe la saison prochaine avec Franco Morbidelli, l'un des membres de son Academy et de ses protégés les plus proches. Sacré en Moto2 en 2017, l'Italien a rejoint le MotoGP dans la foulée et, après une première saison au guidon d'une Honda satellite, il évolue au sein du team Petronas depuis l'an dernier et a récemment fêté sa première victoire dans la catégorie. Razlan Razali, patron de l'équipe, avait fait de lui sa priorité dans les négociations menées pendant le printemps, ne souhaitant pas que son team se focalise désormais sur Rossi, et son officialisation est intervenue juste avant la reprise du championnat.

"C'est sympa d'avoir Franco comme coéquipier, car c'est un pilote de l'Academy. Ce sera cool. Je pense qu'on peut travailler ensemble pour réaliser de belles choses", pressent Rossi.

Lire aussi :

La grille MotoGP est pratiquement au complet pour la saison prochaine. Takaaki Nakagami attend son nouveau contrat sans que le doute soit permis quant au fait qu'il conservera sa place chez LCR Honda. Chez Ducati, une décision imminente est attendue quant à l'équipe dans laquelle évolueront Pecco Bagnaia et Johann Zarco, ainsi que les officialisations de Jorge Martín et d'Enea Bastianini. Plus complexe, le sort de Tito Rabat est soumis au doute et une arrivée surprise de Luca Marini pas encore écartée. Enfin, Aprilia attend le verdict du TAS sur le cas d'Andrea Iannone pour soit lui renouveler sa confiance, soit recruter un nouveau pilote, qui serait très probablement Cal Crutchlow.

Le plateau 2021 :

Équipe Pilotes confirmés (fin de contrat) Pilotes pressentis
Repsol Honda Team

Marc Márquez (2024)

Pol Espargaró (2022)

 
Ducati Team Jack Miller (2021 + option)

Pecco Bagnaia

Johann Zarco

Monster Energy Yamaha Maverick Viñales (2022)
Fabio Quartararo (2022)
 
Team Suzuki Ecstar Álex Rins (2022)
Joan Mir (2022)
 
Red Bull KTM Factory Racing Brad Binder (2021)
Miguel Oliveira (2021)
 
Aprilia Racing Team Gresini Aleix Espargaró (2022)

Andrea Iannone
Cal Crutchlow

Andrea Dovizioso

Petronas Yamaha SRT

Franco Morbidelli (2022)

Valentino Rossi (2021)

 
Pramac Racing  

Jorge Martín
Pecco Bagnaia
Johann Zarco

LCR Honda Álex Márquez (2022)

Takaaki Nakagami

Red Bull KTM Tech3 Danilo Petrucci (2021)
Iker Lecuona (2021)
 
Reale Avintia Racing Tito Rabat (2021)

Enea Bastianini

Luca Marini

partages
commentaires
EL3 - Meilleur temps pour Quartararo, déception pour Dovizioso

Article précédent

EL3 - Meilleur temps pour Quartararo, déception pour Dovizioso

Article suivant

Yamaha se félicite que Rossi ne raccroche pas cette année

Yamaha se félicite que Rossi ne raccroche pas cette année
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Valentino Rossi
Équipes Petronas SRT
Auteur Léna Buffa
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020
L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence Prime

L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence

Que Marc Márquez décide ou pas de subir une troisième opération pour soigner son bras droit, sa tentative de reprendre la piste à Jerez – quatre jours après la première intervention – restera l'une des pires décisions de l'histoire du MotoGP. Le pilote espagnol pourrait encore en payer les conséquences en 2021.

MotoGP
27 nov. 2020