Pour Zarco, Miller sera confronté à un "défi" avec KTM

Ayant lui-même connu une "expérience difficile" avec KTM en MotoGP, Johann Zarco estime que Jack Miller va devoir s'adapter à une moto moins constante que la Ducati.

Jack Miller, Ducati Team

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Jack Miller quittera le clan Ducati pour KTM la saison prochaine, un chemin que Johann Zarco a fait dans le sens inverse au cours de l'année 2019. Placé par le constructeur italien chez Avintia puis Pramac, dont il porte les couleurs depuis la saison dernière, le Français avait connu quelques mois très difficiles chez KTM, au point de rompre son contrat avant même la fin de la première des deux années initialement prévues.

La situation a depuis beaucoup évolué, des deux côtés. Après cet épisode qui a failli compromettre sa carrière, Zarco est redevenu un candidat régulier au podium tandis que la KTM a progressé et remporté ses premiers succès dans la catégorie reine. La RC16 peine cependant à être constamment au premier plan, ce qui pourrait représenter un nouveau challenge pour Miller.

"J'ai eu une expérience difficile [avec KTM] il y a trois ans", a rappelé Zarco. "Ensuite, j'ai été très impressionné par le changement qu'ils ont opéré en 2020, leur moto s'est mise à gagner. L'année dernière aussi, je crois qu'Oliveira a marqué 80 points en quatre courses [76 points entre les Grands Prix d'Italie et des Pays-Bas, ndlr]."

"Il y a ces hauts et bas de la part de KTM, comme cette année où ils sont beaucoup plus en difficulté que l'année dernière, et c'est donc assez spécial. Avec Ducati on a peut-être un peu plus de constance. On a beaucoup de motos à présent, mais on a montré que Ducati pouvait afficher une belle régularité. Le fait que Jack aille là-bas c'est un défi."

Quelles conséquences pour Zarco ?

Johann Zarco, Pramac Racing

Johann Zarco

Enea Bastianini et Jorge Martín sont les immenses favoris pour le guidon libéré chez Ducati et celui qui ne sera pas choisi aura droit à une place chez Pramac, même si Martín a déjà exprimé sa volonté d'explorer d'autres possibilités s'il ne convainc pas les dirigeants de la marque. Contrairement à son actuel coéquipier, Zarco est totalement déterminé à prolonger l'aventure avec Pramac et seule la signature entre les deux parties manque encore.

"Je pense qu'avec Ducati, on est bien alignés", a précisé Zarco. "Et puis il y a cette situation avec Bastianini, Martín… Je suis là aussi. Je pense que Ducati a le choix et qu'ils ne se précipitent pas pour faire le bon. D'autant qu'aller dans l'équipe officielle, c'est quelque chose d'assez important. Il serait plus facile de ne regarder que les résultats, mais c'est une entreprise trop grande pour ne juger que là-dessus. Ils ont aussi beaucoup d'autres choses [à prendre en compte]. Moi, je suis très bien avec Pramac et ça devrait continuer, oui."

Zarco a-t-il encore une chance de convaincre Ducati de le promouvoir dans l'équipe officielle ? "Si je gagne les deux prochaines courses, avant la pause, alors peut-être que je poserai un problème à l'usine, qui se dirait 'ah, il y en a un autre !'."

Pecco Bagnaia reste de son côté attentif à l'identité de celui qui viendra partager son garage. Seul pilote confirmé dans l'équipe officielle pour les deux prochaines saisons, l'Italien avait déjà fait part de sa volonté de trouver la "même relation" avec le successeur de Miller, son seul coéquipier depuis ses débuts en MotoGP. Il insiste sur l'importance de maintenir une certaine harmonie en interne.

"Avant toute chose, je veux souhaiter à Jack le plus de chance possible dans ce nouveau chapitre de sa carrière. Je pense qu'il sera très fort, comme il l'est actuellement", a souligné Bagnaia ce jeudi. "J'espère que celui qui sera mon coéquipier l'année prochaine comprendra notre façon de travailler et ne créera pas de stress dans le stand, simplement qu'on travaillera ensemble et qu'on progressera ensemble. C'est la clé de nos progrès actuels chez Ducati."

Avec Léna Buffa

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent 66 points à rattraper ? Ça reste possible selon Bagnaia
Article suivant EL1 - Un doublé Ducati pour donner le ton

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France