Pas de "connexion" Red Bull-Williams, malgré l'arrivée d'Albon

Le directeur de Williams F1, Jost Capito, a assuré que l'arrivée au sein de l'écurie d'Alex Albon en 2022 ne marquait pas le début d'une collaboration avec Red Bull.

Pas de "connexion" Red Bull-Williams, malgré l'arrivée d'Albon

En remplacement de George Russell, qui quittera l'écurie en fin d'année pour rejoindre Mercedes, Williams a annoncé que c'était Alex Albon qui ferait équipe avec Nicholas Latifi à compter de 2022. Un changement drastique de situation puisque si Russell était soutenu par la marque à l'étoile, qui motorise par ailleurs l'écurie de Grove et lui fournira même ses boites de vitesses à compter de la saison prochaine, Albon est au contraire dans le giron de Red Bull Racing (RBR).

Cette situation, qui a été au cœur d'un début de polémique entre Toto Wolff et Christian Horner et obligé le géant autrichien à lâcher du lest sur les liens avec Albon même si ce dernier y reste lié, a amené un certain nombre d'interrogations concernant la suite de la collaboration entre Mercedes et Williams alors que l'écurie britannique est entrée depuis un an dans une nouvelle phase de son histoire, sans la famille Williams à sa tête.

"Il est un pilote Williams à 100%, sans aucun contrat avec Red Bull", a assuré Jost Capito à ce sujet. "Ce qu'il y a, c'est que Red Bull Thaïlande est son sponsor personnel depuis le début de sa carrière. Et il a le droit d'avoir des sponsors personnels. Donc il va conserver Red Bull comme sponsor personnel, mais ce n'est pas une connexion Red Bull-Williams."

Cette question n'est pas sans intérêt pour l'avenir : à compter de 2022, même si cela sera avant tout symbolique pour la fin de l'ère turbo hybride actuelle, Red Bull va officiellement devenir un motoriste en F1. La structure va en effet reprendre à son compte la propriété intellectuelle de Honda et profiter du gel moteur pour engager les unités de puissance lors des prochaines saisons, à la suite du retrait de la compagnie japonaise.

Aussi la possibilité de poursuivre ce travail de motoriste, cette fois en concevant un bloc à partir d'une feuille blanche, au moment du passage à une nouvelle formule moteur et d'équiper éventuellement Williams a été évoquée par Red Bull. L'écurie britannique dispose en tout cas d'un contrat de fourniture courant jusqu'à la fin 2025 avec Mercedes.

Albon avec Williams après Abu Dhabi ?

Concernant l'arrivée prochaine d'Albon, qui officie au poste de pilote essayeur et de simulateur pour RBR, en plus de son programme en DTM, Capito a expliqué douter qu'une préparation spécifique puisse avoir lieu d'ici la fin de saison.

"Il travaille toujours pour Red Bull, et il est dans leur simulateur", a déclaré Capito. "Son contrat se termine à la fin de l'année, donc quand nous parlons, c'est plutôt de choses personnelles. Ce ne sont pas des questions techniques, parce que nous maintenons cette séparation. C'est la bonne chose à faire."

"Après la dernière course, c'est là qu'ils changent normalement. Le contrat commence bien sûr en janvier. Mais je pense que nous allons parler à Red Bull et discuter de ce que nous pouvons faire. 'Est-ce qu'il arrête de travailler pour vous après la dernière course ?' Parce qu'il fait beaucoup de simulateur et de préparation de course. Ils [peuvent arrêter] après la dernière course, et ensuite [il] pourrait s'impliquer avec nous."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Aucun circuit favorable à Red Bull ou Mercedes d'ici la fin 2021 ?

Article précédent

Aucun circuit favorable à Red Bull ou Mercedes d'ici la fin 2021 ?

Article suivant

Les F1 2022 ne sont "pas aussi agréables" à piloter, selon Norris

Les F1 2022 ne sont "pas aussi agréables" à piloter, selon Norris
Charger les commentaires
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021