Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
2 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
23 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
37 jours

Alex Albon ne voulait pas s'attaquer à Lewis Hamilton

partages
commentaires
Alex Albon ne voulait pas s'attaquer à Lewis Hamilton
Par :
Co-auteur: Emmanuel Touzot
29 juil. 2019 à 17:00

Alex Albon explique avoir été forcé à se battre contre le leader du Championnat, Lewis Hamilton, durant la deuxième partie du Grand Prix d'Allemagne, ce qui lui a coûté plusieurs positions.

Alex Albon avait réussi à éviter les embûches pendant le milieu de course plutôt agité dans le peloton, pour occuper la cinquième place, qui s'est transformée en quatrième position lorsque la Renault de Nico Hülkenberg est sortie de piste, au 40e des 64 tours, faisant sortir une nouvelle fois la voiture de sécurité.

Lire aussi :

À ce moment-là, le pilote Toro Rosso était environ dix secondes derrière Lewis Hamilton, troisième, mais la neutralisation a annihilé l'écart entre eux et permis à la McLaren de Carlos Sainz de se rapprocher de la monoplace d'Albon. Hamilton a alors annoncé à Mercedes que ses pneus étaient en mauvais état, mais l'équipe a estimé qu'un arrêt au stand ne se ferait qu'en dernier recours car le Champion du monde devait purger une pénalité de cinq secondes. C'était le moment où jamais pour Albon, lorsque la course a été relancée.

"J'ai roulé à la cinquième place durant la majorité de la course, et c'était une véritable cinquième place, je pense que notre rythme était là où nous étions", a-t-il déclaré après la course. "La première chose qui nous a mis hors jeu, c'est quand j'ai été presque forcé de me battre avec Lewis. Je ne voulais pas vraiment, mais il a fait une erreur et j'ai pensé 'Il n'est pas vraiment dans ma course', et j'étais plus inquiet de savoir Carlos derrière. Mais je me suis dit 'Allez c'est parti, on va finir par se battre'. Et j'ai perdu quelques places à ce moment-là."

Un bon résultat mais une certaine frustration

Albon a capitalisé sur une glissade de son rival du jour au virage 3, juste après la relance, pour tenter sa chance face à la Mercedes à l'épingle, mais il n'a pas réussi à passer et a perdu deux autres places contre Sainz et l'Alfa Romeo d'Antonio Giovinazzi.

Derrière, Lance Stroll est repassé au stand depuis la 14e place pour mettre des pneus slicks, un tour avant la fin de la neutralisation, alors que Daniil Kvyat, l'équipier d'Albon, et Kevin Magnussen, se sont arrêtés au moment où la voiture de sécurité quittait la piste, avant la relance. Cela a permis à Stroll et Kvyat d'être deuxième et troisième derrière le leader Max Verstappen, une fois que le reste du peloton a fait ses arrêts.

C'est comme ça que Kvyat a terminé la course sur le podium, mais ça a obligé Albon à se battre pour passer Magnussen, tout en se défendant face à l'autre Red Bull de Pierre Gasly en fin de course, pour arracher la sixième place.

"Pour être honnête, c'est un sentiment étrange", a reconnu le Thaïlandais. "C'est une sixième place un peu décevante. C'est comme ça, il n'y a personne à blâmer, je pense simplement que les gars à l'arrière savaient qu'ils pouvaient risquer [cette stratégie], et elle a fonctionné."

Article suivant
Les célébrations chez Mercedes n'ont joué aucun rôle dans la débâcle

Article précédent

Les célébrations chez Mercedes n'ont joué aucun rôle dans la débâcle

Article suivant

Alain Prost devient directeur non exécutif de Renault F1

Alain Prost devient directeur non exécutif de Renault F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Allemagne
Catégorie Course
Pilotes Lewis Hamilton Boutique , Alexander Albon
Équipes Toro Rosso Boutique
Auteur Stuart Codling