Alex Albon ne voulait pas s'attaquer à Lewis Hamilton

Alex Albon explique avoir été forcé à se battre contre le leader du Championnat, Lewis Hamilton, durant la deuxième partie du Grand Prix d'Allemagne, ce qui lui a coûté plusieurs positions.

Alex Albon ne voulait pas s'attaquer à Lewis Hamilton

Alex Albon avait réussi à éviter les embûches pendant le milieu de course plutôt agité dans le peloton, pour occuper la cinquième place, qui s'est transformée en quatrième position lorsque la Renault de Nico Hülkenberg est sortie de piste, au 40e des 64 tours, faisant sortir une nouvelle fois la voiture de sécurité.

Lire aussi :

À ce moment-là, le pilote Toro Rosso était environ dix secondes derrière Lewis Hamilton, troisième, mais la neutralisation a annihilé l'écart entre eux et permis à la McLaren de Carlos Sainz de se rapprocher de la monoplace d'Albon. Hamilton a alors annoncé à Mercedes que ses pneus étaient en mauvais état, mais l'équipe a estimé qu'un arrêt au stand ne se ferait qu'en dernier recours car le Champion du monde devait purger une pénalité de cinq secondes. C'était le moment où jamais pour Albon, lorsque la course a été relancée.

"J'ai roulé à la cinquième place durant la majorité de la course, et c'était une véritable cinquième place, je pense que notre rythme était là où nous étions", a-t-il déclaré après la course. "La première chose qui nous a mis hors jeu, c'est quand j'ai été presque forcé de me battre avec Lewis. Je ne voulais pas vraiment, mais il a fait une erreur et j'ai pensé 'Il n'est pas vraiment dans ma course', et j'étais plus inquiet de savoir Carlos derrière. Mais je me suis dit 'Allez c'est parti, on va finir par se battre'. Et j'ai perdu quelques places à ce moment-là."

Un bon résultat mais une certaine frustration

Albon a capitalisé sur une glissade de son rival du jour au virage 3, juste après la relance, pour tenter sa chance face à la Mercedes à l'épingle, mais il n'a pas réussi à passer et a perdu deux autres places contre Sainz et l'Alfa Romeo d'Antonio Giovinazzi.

Derrière, Lance Stroll est repassé au stand depuis la 14e place pour mettre des pneus slicks, un tour avant la fin de la neutralisation, alors que Daniil Kvyat, l'équipier d'Albon, et Kevin Magnussen, se sont arrêtés au moment où la voiture de sécurité quittait la piste, avant la relance. Cela a permis à Stroll et Kvyat d'être deuxième et troisième derrière le leader Max Verstappen, une fois que le reste du peloton a fait ses arrêts.

C'est comme ça que Kvyat a terminé la course sur le podium, mais ça a obligé Albon à se battre pour passer Magnussen, tout en se défendant face à l'autre Red Bull de Pierre Gasly en fin de course, pour arracher la sixième place.

"Pour être honnête, c'est un sentiment étrange", a reconnu le Thaïlandais. "C'est une sixième place un peu décevante. C'est comme ça, il n'y a personne à blâmer, je pense simplement que les gars à l'arrière savaient qu'ils pouvaient risquer [cette stratégie], et elle a fonctionné."

partages
commentaires
Les célébrations chez Mercedes n'ont joué aucun rôle dans la débâcle

Article précédent

Les célébrations chez Mercedes n'ont joué aucun rôle dans la débâcle

Article suivant

Alain Prost devient directeur non exécutif de Renault F1

Alain Prost devient directeur non exécutif de Renault F1
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021