Formule 1 GP de Grande-Bretagne

Alpine : "Le moteur 2026 tourne actuellement au banc d'essais"

David Sanchez, directeur technique exécutif de l'écurie Alpine, a fait le point sur les différents développements en cours à Enstone et Viry-Châtillon, au milieu des rumeurs de l'abandon du moteur Renault en vue de la nouvelle réglementation 2026.

Esteban Ocon, Alpine A524

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

Alpine ne manque pas de faire l'actualité depuis le début de la saison. En plus des nombreux mouvements qui ont concerné l'équipe de la marque française, et de la difficile gestion de la cohabitation entre ses deux pilotes Pierre Gasly et Esteban Ocon, de récentes rumeurs ont évoqué l'abandon pur et simple du bloc Renault à l'horizon 2026, au cap de la nouvelle réglementation technique, pour se tourner vers un moteur client.

Cette hypothèse, survenue en même temps que le retour de Flavio Briatore au sein de l'équipe en tant que conseiller exécutif, pourrait ainsi être l'un des arguments qui ont favorisé les discussions entre Alpine et Carlos Sainz, à qui une proposition a été faite en vue de la saison 2025.

Annoncé début mai à la tête de la direction technique d'Alpine, David Sanchez a évoqué les divers chantiers de l'équipe, et a notamment été questionné au sujet du futur bloc moteur des bleus. "Pour l'instant, nous développons notre propre moteur", a ainsi indiqué ce dernier à Silverstone. "Le moteur 2026 tourne actuellement au banc d'essai, et affiche de bonnes données, ce qui montre que nous progressons bien."

Officiellement en poste depuis le début du mois de mai, David Sanchez supervise les départements performance, ingénierie et aérodynamique, dirigés respectivement en interne par Ciaron Pilbeam, Joe Burnell et David Wheater. Une structure technique à trois volets également mise en place chez McLaren notamment, une écurie dont David Sanchez a occupé la direction technique durant quelques mois seulement avant de rejoindre Alpine.

"Cette structure devient de plus en plus la norme", continue-t-il. "Il y a de grandes équipes, donc des structures assez importantes, et pour l'instant cela semble fonctionner. Nous avons vu l'année dernière que McLaren était capable de faire de grands pas en avant dans la saison."

David Sanchez, directeur technique exécutif d'Alpine.

David Sanchez, directeur technique exécutif d'Alpine.

Photo de: Alpine

En manque de performance depuis le début de l'année, les Alpine de Gasly et Ocon ont régulièrement progressé. Depuis Monaco, les A524 marquent régulièrement des points, et le duo a même intégré ensemble le top 10 à deux reprises récemment, au Canada puis en Espagne, signe de la bonne dynamique actuelle, même si le dernier Grand Prix d'Autriche s'est avéré plus compliqué pour les tricolores.

"Nous en apprenons plus sur la voiture et à chaque course", poursuit David Sanchez. "Nous essayons d'en tirer de plus en plus de performance. C'est une bonne tendance depuis quelques courses. Nous avons aussi beaucoup appris pour développer des évolutions, et nous devrions avoir de nouvelles pièces pendant les vacances d'été."

"Il y a eu, en grande partie, un poids conséquent qui a été enlevé à la voiture, et qui ne peut pas être sous-estimé", explique le technicien français. "Et puis, du côté du châssis, beaucoup de choses ont été faites du au niveau des réglages, pour mettre les pilotes à l'aise avec l'équilibre de la monoplace, afin qu'ils puissent essayer d'en tirer le meilleur parti."

"Nous avons besoin de davantage de force portante. Nous avons besoin d'un peu plus de tout, surtout de l'appui aérodynamique. Évidemment, la façon la plus simple d'obtenir de l'appui est de faire rouler la voiture plus bas. Mais il faut le faire sans créer de problème. C'est l'une des limites, mais je pense que c'est le cas pour tout le monde. Certaines [évolutions] sont déjà dans les tuyaux. Aujourd'hui, nous avons beaucoup plus d'idées. Il s'agit maintenant de les mettre en place aussi vite que possible."

"Pour l'instant, nous développons surtout autour des faiblesses de la voiture", conclut David Sanchez. "Cette année, en cours de saison, il est beaucoup question d'aérodynamique, et pour la voiture de l'année prochaine, nous essayons de nous concentrer sur la modification fondamentale de quelques aspects de la voiture, ce qui devrait constituer un nouveau pas en avant."

Avec Pablo Elizalde

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent EL3 - Russell le plus rapide alors que la pluie s'invite à Silverstone
Article suivant Red Bull va tester Lawson, la pression monte sur Pérez

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France