Nouvelles écuries : la FIA officialise l'appel à candidatures

La FIA a officiellement ouvert un appel à candidatures pour que les écuries portant un projet d'engagement en Formule 1 puissent le soumettre à son évaluation.

Les mécaniciens avec les monoplaces dans le parc fermé

Photo de: Carl Bingham / Motorsport Images

La FIA joint les actes à la parole. Un mois après avoir publiquement indiqué son intention de lancer un appel à candidatures, le président de l'instance, Mohammed Ben Sulayem, voit une étape supplémentaire être franchie. Nécessaire pour étudier tout projet d'une écurie souhaitant s'engager en Formule 1 en tant que onzième et/ou douzième entité – conformément à ce que prévoit le règlement – le processus formel est officiellement lancé.

"La FIA annonce aujourd'hui le lancement officiel d'un appel à candidatures pour identifier les potentielles écuries qui souhaitent participer à un niveau compétitif au Championnat du monde de Formule 1 de la FIA", annonce la fédération internationale. "La FIA accueille favorablement l'intérêt des entités qui ont la ferme intention de participer au Championnat du monde de Formule 1. Le haut niveau d'intérêt manifesté par un certain nombre de candidats potentiels est une preuve supplémentaire de la popularité et de la croissance du championnat."

"Tous les candidats seront soumis à une évaluation approfondie. L'évaluation de chaque candidature portera notamment sur les capacités techniques et les ressources de l'écurie candidate, sa capacité à réunir et maintenir les fonds suffisants pour permettre une participation au championnat à un niveau compétitif, ainsi que sur son expérience et ses ressources humaines. Pour la première fois, tout candidat devra expliquer comment il compte gérer le défi environnemental et comment il prévoit d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2030. Toute écurie de F1 potentielle devra également illustrer comment elle entend avoir un impact sociétal positif à travers sa participation. Cela permettrait de répondre aux objectifs communs de la FIA et du Formula One Management."

La FIA peut lancer un tel appel d'offres à tout moment, mais il intervient cette fois-ci dans un contexte explosif. D'abord parce que l'équipe Andretti cherche depuis plus d'un an maintenant à s'engager en Formule 1, ayant tout récemment renforcé son projet en s'alliant à General Motors via Cadillac. Ensuite parce que la réticence de la Formule 1 elle-même, ainsi que de certaines écuries qui redoutent une baisse de leurs revenus devant un gâteau à partager davantage, alimente les tensions grandissantes entre le président de la FIA et les dirigeants de la discipline.

Le bras de fer est très clairement installé entre les deux instances, qui se livrent également une bataille de communication très lisible. Ainsi le mois dernier, Mohammed Ben Sulayem avait réagi avec énormément d'enthousiasme à l'annonce de l'attelage Andretti-Candillac, quand la F1 s'était montrée beaucoup plus réservée, rappelant notamment que "toute nouvelle demande d'engagement nécessite l'accord de la F1 et de la FIA", histoire de souligner qu'elle aussi avait son mot à dire.

Dans ce contexte, qui voit de longue date McLaren et Alpine être les deux seules écuries clairement favorables à l'arrivée d'Andretti, Toto Wolff a semblé adoucir sa position au nom de Mercedes, quand Christian Horner a revendiqué chez Red Bull la dimension économique en jeu dans ce dossier.

Ce jeudi, Mohammed Ben Sulayem s'est félicité du lancement de la procédure. "La croissance et l'attrait du Championnat du monde de Formule 1 de la FIA atteignent des niveaux sans précédent", a-t-il rappelé. "La FIA estime que les conditions sont réunies pour que les parties intéressées, qui répondent aux critères de sélection, expriment un intérêt formel à participer au championnat. Ce processus est une prolongation logique de l'acceptation positive du règlement 2026 de la FIA sur les unités de puissance F1 par les motoristes, qui a attiré Audi en Formule 1 et suscité l'intérêt d'autres entrants potentiels."

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Piastri encore en piste avec McLaren avant ses débuts en F1
Article suivant Un retour de Grosjean en F1 ? "Ne jamais dire jamais"

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France