Réactions
Formule 1 GP de Mexico

Norris remonté jusqu'au top 5 : "J'ai toujours bien joué le coup"

Contre toute attente, Lando Norris a réalisé une chevauchée fantastique pour remonter jusque dans le top 5 à Mexico.

Lando Norris, McLaren MCL60

Le Grand Prix de Mexico s'annonçait difficile pour Lando Norris, qui avait été éliminé en Q1 à cause d'un concours de circonstances avec erreurs et malchance, et qui s'élançait de la 17e place sur la grille de départ à l'Autódromo Hermanos Rodríguez. Or, il a franchi la ligne d'arrivée au cinquième rang.

Ce n'était pourtant pas gagné pour Norris, seul pilote à prendre le départ en pneus tendres, rentré au stand dès le 11e des 71 tours. À ce stade, il était avant-dernier à 26 secondes du top 10. L'undercut lui a toutefois permis de remonter au huitième rang lorsque Kevin Magnussen a subi un violent accident avec sa Haas. Norris et McLaren ont décidé de profiter de l'intervention de la voiture de sécurité pour changer de pneus à nouveau, sans se douter qu'un drapeau rouge allait suivre et qu'ils auraient pu chausser des gommes neuves sans rétrograder à la dixième position.

De surcroît, lors du second départ, Norris a perdu quatre places supplémentaires, se retrouvant 14e. "Le restart est dur", confie le Britannique. "On ne l'a simplement pas réussi. Mon premier départ était bon, mais le second pas tant que ça. Je crois qu'on a eu un peu trop de difficultés avec les températures de l'unité de puissance et des choses comme ça, alors je n'ai pas pu mettre les pneus et le reste dans la bonne fenêtre pour le restart. J'en ai un peu payé le prix."

"Puis j'ai dû éviter un incident, et j'ai dû pas mal lever le pied dans la ligne droite ; ça aurait pu être bien pire. Mais après ça, je suis juste resté calme, j'ai mis les pneus dans une bonne fenêtre et je suis parti de là. J'ai pris du plaisir, je ne pensais pas remonter à la cinquième place. Le rythme de la voiture est donc encourageant."

George Russell, Mercedes F1 W14, Lando Norris, McLaren MCL60

Lando Norris (McLaren) juste avant son ultime dépassement de la course, sur George Russell (Mercedes)

En effet, Norris a affiché lors de son dernier relais un rythme excellent et une belle science de la course, doublant successivement Bottas, Gasly, Ocon, Hülkenberg, Albon, Ricciardo et Russell, son coéquipier Oscar Piastri lui ayant facilité la tâche au passage. Son retard sur la Mercedes avait pourtant culminé à dix secondes au 46e tour, mais il est parvenu à le combler grâce à ce festival de dépassements.

"C'est très spécial", se délecte l'Anglais. "Je ne suis pas remonté de la 20e à la dixième place, mais de la 14e à la cinquième. C'était contre George [Russell], Alex [Albon], Oscar [Piastri] et Daniel [Ricciardo]. C'était contre des gars rapides et intelligents. Mais j'ai toujours bien joué le coup : j'ai bien joué les dépassements, je les ai mis dans des positions délicates, et je suis parvenu à tous les doubler très vite, ce qui m'a permis de me retrouver cinquième."

"Le principal était de me tenir à l'écart des problèmes, et ça a entièrement porté ses fruits. C'est agréable de faire la course ainsi, et j'aurais aimé être un peu plus haut au classement. Je pense qu'on aurait pu jouer un trophée."

Quant à savoir quelle manœuvre lui a donné le plus de plaisir, Norris répond : "Sûrement celle sur Daniel… c'est lui qui freine tard ! Ça devait être très, très serré entre nous. J'ai freiné plus tôt qu'il ne s'y attendait à mon avis. Alors quand il a freiné à son tour, j'ai enlevé le pied du frein et je l'ai eu par l'extérieur. Dès qu'on fait ces dépassements, qu'il faut préparer la sortie du virage et le reste, on prend du plaisir du début à la fin, alors peu m'importe de qui il s'agit. C'est toujours bien."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Les notes du Grand Prix de Mexico 2023
Article suivant Horner salue le "remarquable" retour du "Ricciardo d'antan"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France