Qualifs - Valtteri Bottas met les Red Bull KO

Valtteri Bottas signe la pole position du Grand Prix de Mexico avec autorité. Le pilote Mercedes repousse les Red Bull à plus de trois dixièmes tandis que Lewis Hamilton se place en première ligne.

Qualifs - Valtteri Bottas met les Red Bull KO
Charger le lecteur audio

Q1 - Stroll mord la poussière

Quatre pilotes partent du fond de grille après avoir remplacé divers éléments moteur : Yuki Tsunoda, Lance Stroll, Lando Norris et Esteban Ocon. Comme l'indique le règlement, ces dernières positions sont attribuées selon le classement des pilotes concernés en qualifications. Par conséquent, tous prennent la piste en Q1 dans l'espoir de partir 17e ce dimanche.

Lire aussi :

Red Bull est le grand favori pour la pole position, Max Verstappen et Sergio Pérez ayant respectivement signé le meilleur temps en EL2 et EL3. Mais ni l'un ni l'autre n'ont le temps de terminer leur premier tour lancé puisque le drapeau rouge est agité à la suite de l'accident de Stroll à la sortie du dernier virage. Le pilote Aston Martin a mal négocié son virage, restant coincé sur la partie sale à l'extérieur, et a perdu le contrôle de sa monoplace.

Pendant la neutralisation, l'aileron arrière de la RB16B est inspecté par le taureau rouge, soit la deuxième fois en deux événements. Mais contrairement à Austin, aucune fissure n'est décelée. Finalement, une vingtaine de minutes plus tard, la séance est relancée. Les tifosi redoutent le pire en voyant Carlos Sainz au ralenti mais l'Espagnol, avec l'aide de son ingénieur, parvient à régler son problème.

Au terme de la première salve de tours chronométrés, Verstappen détient le meilleur temps (1'16"788) avec le record dans les trois secteurs. Pérez, deuxième, est repoussé à plus de six dixièmes, Bottas et Hamilton accusant quant à eux un déficit de sept dixièmes. Les pilotes Mercedes bouclent un deuxième tour, ce qui leur permet de se rapprocher du Néerlandais, à un dixième pour Bottas et à quatre pour Hamilton. 

L'évolution des conditions de piste permet aux pilotes AlphaTauri de briller, Pierre Gasly récupérant momentanément la deuxième place, avant de redescendre au quatrième rang après les meilleurs temps successifs de Charles Leclerc (1'16"748) et Bottas (1'16"727), qui a bouclé un tour de plus que son coéquipier. Sans surprise, les Haas sont éliminées, tout comme Nicholas Latifi. Plus étonnant en revanche, Fernando Alonso met déjà un terme à son samedi alors que son coéquipier Ocon, condamné à s'élancer en fond de grille, se qualifie en Q2.

Éliminés en Q1 : Alonso, Latifi, Schumacher, Mazepin, Stroll

Q2 - Hamilton contre-attaque

Le comportement du pneu tendre déplaît fortement ce week-end. Par conséquent, tous les pilotes à l'exception des pénalisés Tsunoda et Ocon optent pour la gomme medium en Q2, un fait assez rare pour être souligné. Pérez est le premier à couper la ligne avec un temps de 1'17"055, ce qui est largement battu par Verstappen, auteur d'un impressionnant 1'16"483. Mercedes semble être plus à l'aise avec les enveloppes jaunes puisque Hamilton échoue à 16 millièmes de Verstappen.

Le septuple Champion du monde prend les commandes après un deuxième tour, cette fois-ci en 1'16"474. Tsunoda occupe quant à lui le troisième rang et s'assure pratiquement une place en Q3. Problème, le Japonais fait son temps en pneus tendres, ce qui signifie qu'il devra prendre le départ avec ces mêmes pneus, même en s'élançant hors du top 10.

Parmi les pénalisés, Norris se hisse en Q3 également, il partira avec les pneus mediums, tandis qu'Ocon a dû ralentir dans le dernier secteur en raison du drapeau jaune provoqué par la sortie de piste d'Antonio Giovinazzi dans les dernières secondes.

Éliminés en Q2 : Vettel, Räikkönen, Russell, Giovinazzi, Ocon

Q3 - Bottas irrésistible

Même si Red Bull a été l'équipe la plus en forme en essais libres, c'est Mercedes qui occupe la première place depuis le début des qualifications. L'on s'attendait donc à un sursaut d'orgueil du taureau rouge en Q3, là où la performance pure compte le plus. Pourtant, la classement est encore dominé par les W12 ! Bottas prend le record dans les deux premiers secteurs et réalise un temps canon de 1'15"875. Hamilton le suit à moins de deux dixièmes. Verstappen, pilote Red Bull le plus rapide, est à trois dixièmes du Finlandais.

Ce résultat surprise après les premières tentatives de Q3 pousse Red Bull à réagir. En raison des longues lignes droites de l'Autódromo Hermanos Rodríguez, l'aspiration joue un rôle particulièrement important. Et Pérez se charge de fendre l'air dans sa dernière tentative pour améliorer la vitesse de pointe de son coéquipier. Mercedes fait de même, Bottas devant Hamilton.

Dans le deuxième secteur, Pérez est perturbé par la sortie de piste de Tsunoda et quitte la piste à son tour. Le drapeau jaune n'est pas agité. Verstappen ne semble pas être gêné et poursuit son effort, toutefois ce n'est pas assez pour concurrencer les Mercedes. Ainsi, Bottas cueille tranquillement la 19e pole position de sa carrière, Hamilton se chargeant de verrouiller la première ligne pour l'écurie allemande. Gasly se place en troisième ligne, aux côtés de Sainz. Ricciardo, Leclerc, Tsunoda et Norris complètent le top 10.

Mexico Grand Prix de Mexico - Qualifications

Q1

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 9 1'16.727  
2 Monaco Charles Leclerc Ferrari 9 1'16.748 0.021
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 5 1'16.788 0.061
4 France Pierre Gasly AlphaTauri 8 1'16.908 0.181
5 Mexico Sergio Pérez Red Bull 8 1'17.003 0.276
6 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 8 1'17.207 0.480
7 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 8 1'17.330 0.603
8 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 9 1'17.502 0.775
9 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 9 1'17.517 0.790
10 United Kingdom Lando Norris McLaren 7 1'17.569 0.842
11 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 10 1'17.606 0.879
12 Australia Daniel Ricciardo McLaren 6 1'17.719 0.992
13 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 9 1'17.897 1.170
14 United Kingdom George Russell Williams 7 1'17.958 1.231
15 France Esteban Ocon Alpine 7 1'18.126 1.399
16 Spain Fernando Alonso Alpine 7 1'18.452 1.725
17 Canada Nicholas Latifi Williams 8 1'18.756 2.029
18 Germany Mick Schumacher Haas 9 1'18.858 2.131
19 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 9 1'19.303 2.576
20 Canada Lance Stroll Aston Martin 3 1'20.873 4.146

Q2

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 7 1'16.474  
2 Netherlands Max Verstappen Red Bull 6 1'16.483 0.009
3 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 5 1'16.701 0.227
4 Finland Valtteri Bottas Mercedes 7 1'16.864 0.390
5 France Pierre Gasly AlphaTauri 8 1'16.955 0.481
6 Monaco Charles Leclerc Ferrari 7 1'17.034 0.560
7 Mexico Sergio Pérez Red Bull 5 1'17.055 0.581
8 Australia Daniel Ricciardo McLaren 5 1'17.092 0.618
9 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 8 1'17.248 0.774
10 United Kingdom Lando Norris McLaren 7 1'17.473 0.999
11 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 7 1'17.746 1.272
12 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 8 1'17.958 1.484
13 United Kingdom George Russell Williams 6 1'18.172 1.698
14 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 6 1'18.290 1.816
15 France Esteban Ocon Alpine 6 1'18.405 1.931

Q3

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 7 1'15.875  
2 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 7 1'16.020 0.145
3 Netherlands Max Verstappen Red Bull 7 1'16.225 0.350
4 Mexico Sergio Pérez Red Bull 5 1'16.342 0.467
5 France Pierre Gasly AlphaTauri 6 1'16.456 0.581
6 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 6 1'16.761 0.886
7 Australia Daniel Ricciardo McLaren 6 1'16.763 0.888
8 Monaco Charles Leclerc Ferrari 6 1'16.837 0.962
9 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 6 1'17.158 1.283
10 United Kingdom Lando Norris McLaren 5 1'36.830 20.955

partages
commentaires
Lance Stroll apte au service après un choc de 12 g
Article précédent

Lance Stroll apte au service après un choc de 12 g

Article suivant

La grille de départ du GP de Mexico F1

La grille de départ du GP de Mexico F1
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021