EL3 - Rins le plus rapide d'une séance perturbée par la pluie

L'arrivée de la pluie a chamboulé le classement lors des Essais Libres 3 du Grand Prix d'Aragón, dont la pertinence reste limitée compte tenu des conditions de piste.

EL3 - Rins le plus rapide d'une séance perturbée par la pluie

Comme prévu, des orages se sont abattus sur le MotorLand Aragón pendant la nuit et jusqu'à l'aube, laissant le bitume humide pour les séances de ce samedi matin tout en faisant baisser la température au sol à 21 petits degrés. Face à ces conditions, certains ont fait la fine bouche, préférant rester au stand, rassurés – ou résignés – par le fait que leur classement aux temps combinés ne pourrait pas être modifié. D'autres ont choisi toutefois de profiter de cette opportunité d'engranger des données en pneus rainurés et de s'avancer dans un travail qui pourrait s'avérer utile sur la suite du week-end compte tenu des prévisions d'une météo instable pouvant perdurer jusqu'à dimanche.

Lire aussi :

Alors que Marc Márquez, net leader vendredi, restait sagement dans son box, c'est un autre des pilotes les plus en vue du week-end qui a longuement tenu les rênes de la séance, en l'occurrence Mika Kallio. Celui qui remplace au pied levé Johann Zarco sur la KTM pour la fin de la saison, s'est illustré avec un chrono de 1'59"412, qui dans ces conditions particulières lui permettait de dominer la hiérarchie durant la première partie de la séance. Il devançait alors de peu la Yamaha de Maverick Viñales. Auteur hier du meilleur temps des EL2, l'Espagnol n'a toutefois bouclé que cinq tours avant de suivre la majeure partie de la séance depuis son stand.

Une pluie légère s'est à nouveau invitée sur le circuit à la mi-séance. C'est à cet instant que Joan Mir a pris les commandes en 1'59"050. Un peu plus tard, Fabio Quartararo trouvait à son tour la clé pour progresser dans la hiérarchie, se hissant au deuxième rang, d'abord à trois dixièmes du pilote Suzuki. Le Français a enchaîné trois tours rapides, réduisant son retard à moins d'un dixième, avant de finalement prendre la tête avec 0"146 d'avance. Le nouveau temps de référence était alors de 1'58"904.

Quelques slicks en fin de séance

Une trajectoire s'était toutefois peu à peu dessinée au fil des passages, si bien que les chronos ont progressé avec un peu plus de facilité dans les dernières minutes de cette séance. Mika Kallio a repris la première place en 1'58"310, avant d'améliorer sa marque et de la porter à 1'57"744. Bientôt, le Finlandais a été rejoint par Miguel Oliveira en deuxième position pour former un doublé KTM au sommet de la hiérarchie, alors que Bradley Smith plaçait son Aprilia au troisième rang.

Lire aussi :

Pecco Bagnaia a pu progresser à son tour et se hisser momentanément au troisième rang avant que Viñales ne reprenne la piste avec efficacité, auteur d'un temps de 1'57"013 synonyme de première place. Tous roulaient alors en pneus pluie, et Álex Rins a été le premier à tenter un choix différent en chaussant des slicks. Le pilote Suzuki a rejoint à son tour la partie haute du classement avec un temps de 1'58"453, alors que quelques instants plus tard c'est en pneus rainurés que Valentino Rossi obtenait un chrono de 1'58"338. Cela le plaçait au troisième rang, mais il allait rétrograder sous le coup de plusieurs améliorations dans les derniers instants de la séance.

Il y eut d'abord celle de Miguel Oliveira (1'58"153 en pneus pluie), puis Rins qui a enchaîné sur un tour de 1'55"934, toujours avec ses pneus slicks. Lui aussi chaussé de gommes lisses, Franco Morbidelli a finalement arraché le quatrième temps en 1'57"988. Viñales et Kallio ont ainsi terminé respectivement deuxième et troisième, alors que Bagnaia et Rossi ont rétrogradé aux sixième et septième rang d'un classement à la pertinence limitée.

Marc Márquez, Aleix Espargaró ou encore Andrea Iannone n'ont pris la piste que dans les derniers instants, pour un rapide shakedown ou des essais de départ et de changement de moto. Jack Miller et Tito Rabat, eux, n'ont pas mis le museau dehors.

Les pilotes MotoGP seront de retour en piste à 13h30 pour les Essais Libres 4. Reste à voir ce que la météo décidera de leur réserver.

Spain GP d'Aragón - EL3

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart
1 42 Spain Álex Rins Suzuki 7 1'55.934  
2 12 Spain Maverick Viñales Yamaha 8 1'57.013 1.079
3 82 Finland Mika Kallio KTM 10 1'57.744 1.810
4 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 17 1'57.988 2.054
5 88 Portugal Miguel Oliveira KTM 11 1'58.153 2.219
6 63 Italy Francesco Bagnaia Ducati 14 1'58.159 2.225
7 46 Italy Valentino Rossi Yamaha 11 1'58.338 2.404
8 38 United Kingdom Bradley Smith Aprilia 12 1'58.593 2.659
9 20 France Fabio Quartararo Yamaha 14 1'58.904 2.970
10 36 Spain Joan Mir Suzuki 7 1'59.050 3.116
11 30 Japan Takaaki Nakagami Honda 7 1'59.143 3.209
12 9 Italy Danilo Petrucci Ducati 8 1'59.145 3.211
13 44 Spain Pol Espargaró KTM 5 1'59.216 3.282
14 4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 8 1'59.504 3.570
15 55 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 5 1'59.610 3.676
16 99 Spain Jorge Lorenzo Honda 13 1'59.792 3.858
17 35 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 4 2'02.673 6.739
18 17 Czech Republic Karel Abraham Ducati 6 2'03.241 7.307

partages
commentaires
"Ramener le maximum", le mot d'ordre de Dovizioso

Article précédent

"Ramener le maximum", le mot d'ordre de Dovizioso

Article suivant

Du changement au niveau des limites de piste dans le dernier tour

Du changement au niveau des limites de piste dans le dernier tour
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021