Le contrat Ducati, fin de la renaissance de Marc Márquez

Alors qu'il songeait à la retraite il y a un an, Marc Márquez a finalement obtenu la place la plus convoitée de la grille pour la saison 2025. Le futur pilote Ducati a parfaitement réussi son coup, entre sa renaissance sportive et la démonstration de son pouvoir au sein du championnat.

Marc Marquez, Gresini Racing

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Marc Márquez a parfaitement joué son jeu pour rejoindre l'équipe Ducati, provoquant plusieurs séismes au sein du constructeur. En refusant de rejoindre Pramac, où il aurait pourtant pu disposer de la même machine que dans l'équipe officielle, il a contraint Ducati à se positionner clairement entre Jorge Martín et lui, et vite. Les contrats avec les sponsors se négociant actuellement, attendre pour désigner le futur coéquipier de Pecco Bagnaia n'était plus possible, et après avoir promis une promotion à Martín, la marque s'est ravisée et a choisi Márquez.

Les conséquences seront multiples : Martín a signé chez Aprilia avant même l'annonce de la titularisation de Márquez, celui qui occupe aujourd'hui le poste, Enea Bastianini, s'est engagé avec KTM et Tech3, et cet épisode semble même avoir joué un rôle important dans le divorce attendu entre Pramac et Ducati. Márquez assure pourtant qu'il n'a pas caché ses intentions dans les semaines précédant le Mugello.

"Ils ont réfléchi pour prendre leur décision", a commenté le #93 en conférence de presse à Assen. "Le mercredi au Mugello, ils réfléchissaient encore et j'étais confiant. J'étais très clair et sincère dans ce que je voulais, et je vous l'ai dit : je voulais la moto de l'année [en cours] dans l'équipe Gresini ou dans l'équipe officielle. Ils m'ont choisi dans l'équipe officielle donc je suis encore plus heureux. Le rêve ou l'objectif d'un pilote est d'être dans une équipe officielle. Ce sera un plaisir de porter la combinaison rouge l'an prochain et je vais essayer de défendre les couleurs au maximum, en faisant les plus gros efforts."

La signature avec Ducati met fin à un chapitre majeur de la carrière, et même de la vie de Marc Márquez : les importants efforts mis en œuvre pour retrouver le sommet du MotoGP. En arrivant à Assen l'an passé, il était diminué physiquement par une accumulation de chutes au Sachsenring, sur une Honda alors très difficile à piloter et en manque de performance, et il avait finalement déclaré forfait pour la course. Démotivé, Márquez songeait même à la retraite.

Moto de Marc Marquez, Repsol Honda Team

La moto de Marc Márquez est restée au garage pour le GP des Pays-Bas 2023

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Il a finalement décidé de se lancer dans une nouvelle aventure cette année en rejoignant Gresini et surtout en découvrant la Ducati, devenue la meilleure moto de la grille ces dernières saisons. Bien que ne disposant que du modèle 2023, Márquez a réalisé des performances très prometteuses et Ducati n'a pas voulu le laisser filer à la concurrence. En un an, il est revenu au centre du jeu. Et peut-être redevenu le maître du jeu.

"Évidemment, je suis super heureux et très reconnaissant envers Ducati Corse de m'avoir choisi comme pilote officiel et coéquipier de Pecco. Il y a un an, ici, j'étais très proche de mettre fin à ma carrière, puis heureusement, il y a eu la pause estivale et j'ai rechargé mes batteries, j'ai rechargé mon corps. À partir là, j'ai décidé de prendre une autre voie. Je remercie aussi Honda parce qu'ils ont parfaitement compris ma situation et m'ont permis d'aller chez Gresini."

"Dans l'équipe Gresini, j'ai immédiatement senti et j'ai compris que la moto était prête à me redonner cette confiance. L'ambiance dans l'équipe était parfaite pour faire renaître un pilote qui, en un sens, était perdu. Après, j'ai essayé de faire de mon mieux. J'étais l'un des prétendants à cette Ducati officielle et c'était déjà une grosse pression pour moi. J'ai donné 100% sur les circuits."

"Le dimanche soir après la course au Mugello, ils m'ont informé qu'ils avaient décidé que je serais le pilote. En deux jours, on a bouclé le contrat et on l'a annoncé le mercredi. Je suis super content mais il reste une saison à disputer, pour faire de mon mieux dans cette équipe Gresini qui est très professionnelle et très bonne."

Lire aussi:

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Viñales a suivi son instinct et choisi KTM avant le Mugello
Article suivant Bezzecchi avait un peu peur de la réaction de Rossi à son départ

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France